Québec : Les messes traditionnelles feront place à des rassemblements dominicaux

Renouveau à St-Martin-de-Tours

 eu20170627-st-martin-de-tours.jpg

Linda Chouinard, agente de pastorale et membre de l’équipe mandatée, Suzanne Trottier, membre de l’équipe mandatée, Marc Lahaie, prêtre modérateur, Suzelle Doucet, agente de pastorale et membre de l’équipe mandatée. Absent sur la photo, Alain Riendeau, membre de l’équipe mandatée.

©Photo TC Media – Michel Scarpino

Comme le fait l’Église catholique un peu partout, la paroisse St-Martin-de-Tours se prépare à vivre d’importants changements dans ses façons de faire.

Dans la foulée du tournant missionnaire 2015-2020, de nombreux diocèses au Québec sont en réaménagement profond. L’Église, telle qu’on la connaît changera donc beaucoup et les messes traditionnelles feront place à des rassemblements dominicaux, axés sur la réflexion et les événements de la vie, plutôt que la religion comme telle. Des orientations administratives et pastorales guident cet important tournant. Les églises ne roulent pas sur l’or.

Une consultation a été effectuée récemment auprès des participants à la messe dominicale à l’église St-Zéphirin. À la suite de cette consultation, les paroissiens ont voté majoritairement pour que la seule célébration eucharistique traditionnelle dans la formule qu’on lui connaît soit célébrée le dimanche, à 11h, en l’église Saint-Zéphirin. La nouvelle formule sera effective en janvier 2018.

Une célébration différente, sous forme de rencontre, sera présentée à 10h00 ce même dimanche à la salle la Chapelle du sous-sol de l’église Saint-Zéphirin. La salle a été aménagée et décorée en fonction de ce type de rencontre. «Elle a comme objectifs de réunir le plus de personnes de tout âge de la communauté autour de partage de valeurs, spécialement celui de l’importance de la dimension communautaire chez les humains, au-delà des convictions religieuses, politiques, goûts musicaux, appartenances ethniques, etc», a expliqué le prêtre modérateur Marc Lahaie.

D’ailleurs, le sous-sol de l’église a vécu une profonde reconfiguration, ces derniers mois, divisé en plusieurs salles, disponibles pour la location ou les célébrations. La salle la Chapelle, d’une capacité de 75 personnes, accueillera la nouvelle rencontre du dimanche matin 10h.

Des messes de proximité et des activités de découverte du christianisme seront présentées dans un contexte familial, dans les différentes églises.->

Marc Lahaie pense qu’on se dirige vers une Église qui va vers les gens, qui aide une société en recherche de sens. «L’évangile, c’est de prendre soin des gens, c’est de sortir», évalue-t-il.

Trois réalités

Les activités de la paroisse se dérouleront avec trois réalités en arrière-plan. On y retrouve la religion traditionnelle et les activités s’y rattachant, la proposition du christianisme aux nouvelles générations via des rencontres, messes de proximité, entre autres et la philanthropie et la recherche de sens.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.