L’Archange Saint Michel et San Damiano

L’Archange Saint Michel et San Damiano (2)

Nous poursuivons la publication des messages donnés à San Damiano par Saint Michel Archange en nous souvenant que la lutte décisive est engagée entre les forces du Ciel et celles de l’enfer et que bientôt Marie viendra écraser la tête du Serpent pour le refouler en enfer avec tous ses partisans.

Message du 5 janvier 1968

Combattez et faites triompher ma Maman et votre Maman du Ciel, puisque l’heure a sonné, mes frères… Notre Maman du Ciel a déjà déclaré que vous devez vous unir en un seul cœur: laïcs, prêtres, frères et sœurs, et Allez!… Allez!… Parlez! Nous pourrons tout faire: Moi avec mon épée, et vous avec le Rosaire en main, faisons-La triompher au plus vite!
N’attendons pas qu’arrive le moment terrible!… L’heure a sonné!… Avez-vous compris?… La Maman céleste l’a déjà annoncé!… A présent elle m’envoie en son nom pour l’annoncer encore. C’est l’heure du réveil!… Et je vous éclairerai, je vous protègerai, je vous défendrai avec mon épée, au nom de tous les anges et des saints. Vous serez tous entourés, et personne ne pourra rien vous faire. En avant!… En avant!… Triomphez avec Jésus et Marie!

Message du 4 mai 1968

Parcourez, parcourez le long chemin! Trouvez un sanctuaire dédié à la Maman céleste. Avec beaucoup de foi dans le cœur, et beaucoup d’amour, il doit toujours y avoir sur vos lèvres le sourire d’amour pour tous. Ne vous préoccupez pas, mes frères: la Maman céleste fera tout! Vous devez seulement prier, avoir confiance, et vous résigner à la volonté de Dieu.
Quand tout sera prêt, pour ceux qui écouteront la voix et l’inspiration de notre Maman du Ciel à la bonne cause, Elle donnera une lumière forte au monde pour que tous se réveillent. Alors, ceux qui auront eu la foi seront prêts à correspondre à l’appel de la Maman Céleste, et auront beaucoup de joie dans le cœur. Tout ce que vous avez souffert se changera en joie et amour. Restez sereins sous le manteau de notre Maman du Ciel qui vous assiste d’heure en heure. Priez! Priez! Quand vous allez dans un sanctuaire, demandez la grâce de la paix, la réunion des cœurs, parce que les moments se font tristes. Mais vous ne devez pas craindre parce que la Maman céleste restera toujours à côté de vous, et je vous protégerai avec mon épée. Mais vous devez avoir toujours Jésus dans le cœur. Il sera votre force et votre soutien dans les grandes batailles.
Je serai toujours prompt à vous secourir. Avec vous et tous les archanges et les anges, nous combattrons jusqu’à la victoire. Quand vous entrerez dans la maison de Dieu (une église), si vous recevez Jésus dans votre cœur, la Maman céleste vous parlera et répandra sur vous beaucoup de grâces, tout le long de votre chemin.

Message du 26 janvier 1968

Ne vous préoccupez pas trop des choses matérielles, mes frères. Préoccupez-vous bien plus de sauver vos âmes parce que dans ce monde, tout passe vite et l’Eternité ne passe jamais. Pensez et réfléchissez à ce que je vous annonce de la part de ma et de votre Maman du Ciel, parce que le Cœur de la Maman céleste souffre telle-ment, tellement, car son appel de Mère n’est pas écouté, n’est pas entendu. Que deviendra l’Italie qui n’écoute pas l’appel d’une Mère? Ici, on vient de toutes les parties du monde.

Message du 29 septembre 1968

Je suis Saint Michel, je suis votre frère qui vous aime tant et qui veux vous protéger de tous les périls de l’âme et du corps, des tentations et de tout mal. Je suis toujours ici avec vous; je veille ici nuit et jour sur vous. Mes «ailes» sont plus que colombes au ciel et sur terre, sur la mer, sur les navires et en toutes les parties du monde où on recourt à moi.
En ce jour, la Maman céleste m’a donné beaucoup de grâces à dispenser à tous; Elle m’a donné le réconfort à vous apporter et Elle m’a donné plus de force pour combattre l’ennemi. Ici, sont pré-sentes beaucoup d’âmes qui luttent contre, moi et contre la Maman du Ciel, mais nous n ‘avons peur de personne, parce que la Maman céleste avec sa puissance et moi avec mon épée, nous écraserons la tête de l’ennemi et libérerons beaucoup d’âmes qui sont troublées par de graves péchés.
Prions, prions ensemble, mes frères! Avec la prière et le sacrifice, nous vaincrons tout. Nous déploierons toutes les bannières de l’amour, de la paix, de la charité et de la pureté. J’ai demandé à la Maman céleste le pardon pour tous ceux qui, en ce jour, sont ou se mettent en état de grâce. En avant, en avant avec le Christ! en avant, en avant avec notre Maman du ciel qui triomphera dans le monde entier et remportera la victoire!
Je suis le Prince du Ciel, qui fait honneur à la Reine du Ciel et Mère de l’Univers, qui aime tant ses fils d’ici-bas. Spécialement en ce jour, tous les anges et les archanges font une grande fête en mon honneur. Ils m’aident à combattre pour sauver les âmes, pour sauver mes frères et la jeunesse, car moi je les aime tant. Je les entoure d’amour.
Quelle joie vous m’avez donnée hier, de voir tant de jeunesse entourer le jardin de la Maman céleste. Moi, avec mon épée, je circulais autour du jardin et je défendais la jeunesse des périls et des tentations. Ils étaient tout amour et si pleins de joie. Mais promettez, mes frères, d’être toujours ainsi durant toute votre vie et vous consolerez tellement ceux que vous aimez et votre Maman du Ciel qui fait tout pour vous donner grâces et tant d’amour. En avant, en avant la jeunesse; avec Jésus dans le cœur nous devons vaincre… mais vaincre avec Jésus, et non avec Satan, car c’est Satan qui vous porte à la perdition. Ne tourmentez pas votre esprit, mais soyez toujours sereins. Appelez-moi sou-vent, et moi, avec mon épée, je vous défendrai toujours.
Je circule par le monde, j’accompagne partout la Maman céleste avec les anges et archanges pour vous aider et vous consoler. Venez, venez, jeunesse, en ce lieu où vous trouverez tout: grâces matérielles et spirituelles et la grâce d’arriver un jour au Ciel!
Je suis Saint Michel Archange, celui à qui le Père Eternel a donné tant de puissance pour aller par le monde libérer les âmes et les sauver.
Mais vous, vous devez être forts! Priez, priez le Saint Rosaire qui est l’arme la plus puissante pour tout recevoir. Vous, avec le Rosaire, moi avec mon épée, nous vaincrons tout et nous aurons tout: tant de joie et tant d’amour!
La Maman du Ciel vous a appelés aujourd’hui en ce lieu pour réunir tous les cœurs, proches et lointains. Avec la prière, par l’intermédiaire de l’ange gardien, et avec mon aide, nous consolerons tous les frères du monde, spécialement ceux qui sont dans les prisons, innocents, ceux qui sont dans les camps de concentration, et qui souffrent tant… Et il y en a qui souffrent l’agonie de Jésus: le martyre! Mais Jésus est avec eux, Jésus les soutient et moi avec mon épée, je les défends en tant de circonstances.
Prions, prions, que ce jour ne soit qu’un jour de prière, de chants et d’amour. Que nos cœurs soient tous unis dans les cœurs de Jésus et de notre Maman du ciel.
En avant, en avant, mes frères; combattez tous pour la gloire de Dieu, pour le salut de l’Eglise, car l’Eglise de Pierre doit régner jusqu’à la fin des siècles. Jésus a toujours régné et Il régnera toujours dans tous les cœurs et partout.
Jésus est avec vous et je suis à vos côtés. Je vous donne beaucoup d’inspirations et je vous renforce dans la Foi pour vous sauver et vous porter un jour au ciel avec moi.
Message donné en la Fête de la Visitation de la Vierge, le 2 juillet 1969
Je suis ici, présent au milieu de vous avec tous vos anges gardiens. Nous vous entourons d’amour et de grâces, grâces qu’a données ce matin la Maman céleste.
Nous avons été si contents de votre visite: être tous réunis aux pieds de la Maman céleste, dans un chant d’amour et de gloire! Gloire que vous avez donnée à votre – et notre – Maman du Ciel.
Elle vous bénit, vous assiste, et vous distribue d’abondantes grâces le long du voyage, le long du chemin de votre vie.
Agrippez-vous à Elle, mes frères, agrippez-vous à Elle, et vous aurez tout, joie et réconfort, car la plus grande joie est d’être aux côtés de la Maman céleste.
Vous ne pourrez jamais vous imaginer l’amour qu’Elle a pour vous, la miséricorde! Car, lorsque vous comprendrez la joie que vous éprouverez, vous ne comprendrez plus le monde d’ici-bas. Car le grand Amour qu’Elle donne à votre cœur, vous ne le comprendrez jamais jusqu’à ce que vous L’ayez vue!
Notre Maman – et la vôtre – est ici, au milieu de vous, qui vous sourit et vous étreint tous contre Elle avec tant d’amour!
Ravivez, ravivez la foi et remerciez des bonnes pensées qu’Elle vous a données de faire ce grand voyage de réparation, d’amour, pour le salut des âmes; car tous doivent se sauver, parce que tous nous sommes frères, et il faut s’aimer et par-donner, parce que Jésus a pardonné.
Pensez, mes frères, pensez sans relâche, aujourd’hui, aux grâces que vous recevrez vous-mêmes, ainsi que vos chers, comme tous les lointains, car la Maman céleste convertira tant d’âmes qui sont sur la route, qui suivent la route, comme Elle la suit Elle-Même. En cette heure, récitez un Pater, Ave et Gloria au Patriarche Saint Joseph, pour tous les agonisants qui doivent partir pour l’Eternité. Que tous puis-sent recevoir le baiser de Jésus et de Marie et être assistés par Eux et par leur ange gardien, pour obtenir le pardon et le baiser de Jésus. La Miséricorde de Jésus est grande, il suffit d’un regard de repentir au Crucifix, et ils sont sauvés!
Priez, priez! Prions, tous unis en un seul cœur, sous le Manteau de votre Maman céleste, qui nous guide pas à pas dans la voie de la sainteté, si nous voulons La suivre!
Moi, de mon Epée, je vous défendrai et vous assisterai. Je vous accompagnerai toujours aux pieds de Jésus-Eucharistie pour L’aimer, pour L’adorer, pour Le remercier, toujours bien serré dans votre cœur, toujours unis à Jésus! Jésus vous bénit, Jésus vous écoute, Jésus vous aime.
Au Nom du Père, du Fils, du Saint-Esprit. Amen.
Ecoutons les consignes du Prince des milices célestes et mettons-les en pratique. Demeurons sous le manteau de Marie et implorons Saint Michel de nous éclairer, de nous protéger et de nous défendre, selon la belle prière récitée entre les dizaines du Rosaire à San Damiano.

Editions du Parvis

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.