Prenons la défense de l’Évêque Paprocki !

la défense de l’Évêque Paprocki !

 

par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Network Perspectives
Le 26 juin 2017

Au milieu du tumulte Bergoglien, maintenant dans sa cinquième année, seuls quelques Évêques ont encore le courage de défendre publiquement ce que l’Église a toujours enseigné sur le mariage, la procréation et la sexualité humaine. Au cours des quatre dernières années, dans un développement de proportions apocalyptiques, le Vatican a apporté de l’aide et du réconfort à une subversion systématique envers l’adhésion au Sixième Commandement dont la violation est la cause du plus grand nombre d’âmes perdues par rapport à tout autre péché, comme Notre Dame de Fatima a averti.

L’auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

Ainsi, il n’est pas surprenant qu’alors que le Vatican reste silencieux, l’Évêque Thomas John Paprocki a été attaqué sauvagement pour son décret refusant toute forme d’accommodement ecclésial au « mariage homosexuel » qui a fait l’objet de la chronique d’hier. Le site Moderniste feuille de chou, National Catholic Reporter, par exemple, dénonce l’Évêque comme un « détraqué ».

L’un des meneurs de l’attaque contre le bon Évêque est ce personnage —

— le militant pro-« gay », le Père James Martin, S.J., que j’ai décrit ici.

Échappant en quelque sorte à toutes conséquences, Martin a papillonné ici, là et partout dans une véritable campagne pour propager la sodomie dans l’Église, y compris un livre sur « construire un pont » vers la « communauté gay » et l’approbation de la promotion de la sodomie par l’organisation « New Ways Ministry », qui (avant le début du tumulte Bergoglien) a même été condamnée par les Évêques Américains ainsi que par le Vatican pour sa subversion flagrante de l’enseignement de l’Église. Même le journal libéral Crux en ligne voit d’un œil désapprobateur les amitiés facétieuses pro-homosexuelles de Martin.

Martin a bombardé l’Évêque Paprocki pour avoir osé déclarer que les prétendus « mariages » basés sur la déviance sexuelle ne peuvent en aucun cas être reconnus par l’Église. L’Évêque, déclare Martin dans une colère sur Facebook, est coupable de « discrimination injuste » à moins qu’il refuse aussi de reconnaître les mariages valides des Catholiques hétérosexuels normaux qui commettent des péchés graves autres que la sodomie.

Comme le Père John Zuhlsdorf l’observe à juste titre sur l’emportement de Martin : « Ce sont, les amis, les délires d’un fou ». Martin, conclut-il avec justesse, est un « Jésuite obsédé par le sexe homosexuel ». Pourtant, dans le climat ecclésial actuel, Martin est une célébrité Catholique largement saluée qui sait qu’il n’a rien à craindre de quelqu’autorité ecclésiastique que ce soit et encore moins du Pape Bergoglio, à cette époque du « qui suis-je pour juger ? »

J’invite chaque lecteur de cette chronique à suivre la suggestion du « Père Z », à savoir que chaque bon fidèle envoie à l’Évêque Paprocki une note d’encouragement et de soutien par le biais de son site de contact diocésain qui se trouve ici. Priez pour l’Évêque et dites-lui que vous priez pour lui.

Au milieu de l’apostasie qui commence au sommet, chaque signe d’orthodoxie doit être cultivé comme des semis dans un champ de blé stérile, rempli de pierres qui y ont été jetées faute de pain. Car, en fin de compte, c’est la hiérarchie qui rétablira l’Église comme instruments de la Providence de Dieu lorsque le moment de la Consécration de la Russie et du Triomphe du Cœur Immaculé sera enfin arrivé.

Source : http://dieuetmoilenul.blogspot.fr/2017/06/prenez-la-defense-de-leveque-paprocki.html

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.