Vassula Ryden : Goûter Dieu avec l’Esprit des prophètes

Vassula – La Vraie Vie en Dieu

Connaître Dieu et le comprendre uniquement à partir de l’Ecriture n’est pas suffisant. On doit pénétrer en Dieu pour être capable de comprendre et de connaître Dieu. C’est ce que nous appelons «goûter_Dieu».

Oui, je dois prendre forme au plus profond de ton cœur autant que tu dois te transformer en mes profondeurs. Mon enfant, je suis Yahvé et je me délecte de te visiter dans ta pauvreté. Nous t’avons donné la liberté en t’extirpant de la vallée des ténèbres pour vivre dans notre brillante Lumière. Réalise maintenant que tu es au service de ton Roi. Réalises-tu que je t’ai revêtue de ma gloire, t’ai saturée de mon rayonnement, afin que tu aies libre accès en mes Cours Impériales? Sois confiante lorsque tu converses avec moi et accepte joyeusement ma faveur!

Bénis sont ceux qui ont un cœur d’enfant et ne doutent aucunement de ces messages, qui viennent de la Sagesse et n’en douteront jamais. Ils se sont ouverts à la grâce et ont obtenu ma Lumière en eux. Celui qui se révèle à l’humanité d’une manière tellement ineffable n’est rien moins que ton Créateur, qui à travers ses Paroles en a ramené beaucoup à une vraie vie avec moi. Je suis celui qui t’a exhortée à élever les yeux vers le ciel et à ne plus pécher. De manière répétée, je t’ai donné une pleine connaissance de moi-même afin qu’en me connaissant, tu hérites également mon Royaume. Je ne t’ai jamais parlé rudement, mais je t’ai traitée avec indulgence, une indulgence qui n’est pas de ce monde.

Mes Paroles sont conformes aux enseignements des Saintes Ecritures.

Bénis sont ceux qui acceptent cette réalité sans me mettre à l’épreuve et n’ont pas traité mon envoyée avec témérité; ils auront une récompense de prophète. Vous avez sûrement déjà entendu que mes envoyés parlent en mon Nom et que ceux qui ne les croient pas, les traitant d’imposteurs, ou même condamnent leur mission, pèchent contre moi qui parle à travers eux. Comme je l’ai souligné auparavant, je n’ai rien dit qui contredise les Saintes Ecritures, mais toutes mes Paroles que j’ai prononcées sont conformes à ce que je vous ai déjà donné. Cependant, il semble que beaucoup n’ont pas pénétré pleinement dans la connaissance de ma Parole(1). S’ils l’avaient fait, ils auraient reconnu mes Odes d’aujourd’hui. Ils auraient vu mon Image dans mes Odes qui ne diffèrent pas de ma Parole qui vous a été donnée. En effet, nul ne peut pénétrer et comprendre ce mystère, le mystère de votre Dieu qui parle et qui est bien vivant et qui est parmi vous en vos jours, en ayant lu seulement les Saintes Ecritures. Pour pénétrer dans la profondeur de ma Parole, vous avez besoin de plus que cela: la connaissance spirituelle est obtenue par le Saint-Esprit qui vous éclaire les Ecritures. Avez-vous entendu parler de quelqu’un qui lirait la nuit lorsque les lumières sont éteintes? Ce n’est que lorsque les lumières sont allumées qu’il sera capable de voir les mots et de lire. Sans lumière, vous ne verrez rien; sans le Saint-Esprit qui transcende la pensée et qui dépasse de loin toutes les constellations de lumière mises ensemble, les déclarations et les expressions de la Sagesse dans ma Parole vous resteront cachées. Le Saint-Esprit seul donne la lumière nécessaire à vos esprits pour comprendre les expressions célestes.

Autrement, mes Paroles resteront scellées et closes. C’est la raison pour laquelle tant ne me reconnaissent pas dans cette Ode d’Amour.

Les Ecritures, comme je l’ai dit, reflètent ma Divine Image et si, aujourd’hui, vous ne me voyez pas dans mes Odes que je vous adresse, qui vous sont données par ma miséricorde aimante, c’est parce que vous n’avez pas encore fait l’expérience de ma tendresse, pas plus que vous n’avez jamais savouré ma douceur. Votre soi-disant connaissance vous empêche de me voir. Béni est celui qui m’a ouvert son cœur, m’acceptant en simplicité de cœur, il ne verra pas mes Odes comme de simples paroles, mais comme puissance et comme le Saint-Esprit et comme absolue conviction. Et j’ajouterai que mes Odes qui te sont chantées sont une puissance vivante parmi vous qui y croyez.

Je désire de vous tous, création, que vous me voyiez; c’est pourquoi je vous révèle constamment mon Amour pour vous, depuis le premier jour où vous êtes venus à être.

Entendrai-je un jour de vous: «Loué soit Dieu de nous avoir montré son infinie miséricorde et de nous avoir permis de goûter sa Bonté. Sans lui, qui nous révèle sa Sainte Face dans nos cœurs, nous aurions été l’un de ceux qui croient qu’ils peuvent te découvrir à travers leur seule sagesse séculière et leurs seules études. Ton trésor, Seigneur, est caché aux savants avec leurs études érudites, eux qui prétendent à la connaissance de tes mystères et de tes affaires spirituelles, alors qu’en réalité, ils ne te connaissent pas.»

Je vous enseignais à fixer vos pensées sur les choses célestes seulement pour que vous prospériez, vous montrant votre nouveau moi(2). J’avais, avec délice, prêché au monde entier sans différencier quiconque. Mon intention en tant que Père est d’embellir ma création et de la renouveler, transformant vos vies en une prière continuelle. Alors, pourquoi toutes ces clameurs autour de mon Nom? Pourquoi vous permettez-vous de perdre votre sérénité et d’être dirigés par le monde? Votre divine réalité devrait être le Dieu Trine et votre vie devrait tourner autour des inspirations célestes et devrait être bien cachée en mon Fils Jésus-Christ. Quelqu’un peut-il par lui-même découvrir mes Trésors insondables? A moins que lui soit donnée une lumière intérieure de compréhension, il restera dans l’obscurité.

Je répète: bénis sont ceux qui croient en mon Appel miséri­cordieux, ils gagneront mon amitié et mon intimité. Qui est la Source de la connaissance chrétienne, la Source de la prophétie? C’est le Saint-Esprit qui enseigne et utilise tous les moyens pour transfigurer et renouveler ma création. Et ceux qui sont tombés dans le sommeil et nient la prophétie en votre temps, demandez-leur s’ils ont compris les Ecritures et leurs paroles. J’ai oint des prophètes pour déclarer mes Paroles jusqu’à la fin des temps. Je les ai dotés de l’esprit d’Elie. Mais alors n’avez-vous pas lu que des prophètes lui succéderont(3)?
Celui qui m’a ouvert son cœur volontairement, me permettant de l’envahir, a récolté la moisson de la vie. Alors les Ecritures deviennent pour lui une Ode non scellée et divine, une Parole vivante, une vision de Dieu, un vêtement divin pour son âme. Son illumination, alors, par ma Présence en lui, établit mon Royaume dans son cœur. Tout mystère qui semblait dissimulé sera révélé et les Ecritures deviendront comme un cantique sonore et audible à vos oreilles.

VVD S13 p. 183-186

Notes:
(1) Les Saintes Ecritures.
(2) En anglais: (ndt).
(3)  Si 48,8.

Editions du Parvis

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.