Un archevêque s’oppose au supérieur général des jésuites

« Le diable et le mal travaillent constamment dans l’histoire humaine et dans les luttes intérieures de chaque âme humaine » écrit l’archevêque de Philadelphie Charles Chaput dans un éditorial du 5 juin sur catholicphilly.com.

Chaput critique « certains de  nos dirigeants catholiques, qui devraient être plus avisés » et utilisent le mot « diable » de façon symbolique. Il fait évidemment référence au supérieur général ultra-libéral des jésuites, le père Arturo Sosa, qui disait la semaine dernière : « Nous avons créé des figures symboliques, comme le diable, pour exprimer le mal. »

Source : Gloria TV

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.