Ce n’est pas un suicide : l’évêque camerounais torturé et assassiné

 

L’évêque de Bafia Jean-Marie Balla ne s’est pas suicidé mais a été assassiné, selon le rapport de son autopsie. Il n’y avait pas d’eau dans ses poumons, il est donc mort avant d’être jeté dans le fleuve. En outre son corps porte des « signes de torture ».

Selon les médias camerounais, Balla souhaitait prouver l’implication du gouvernement dans la mort d’Abbé Armel Djama, recteur du séminaire mineur de Bafia et trouvé mort dans sa chambre en mai.

Source : Gloria TV

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.