Giuliana Buttini – «L’ange Clarus nous raconte le paradis»

Chaque larme sera pesée pour être changée en un instant non-instant de bonheur. Sur terre vous vivez dans les instants, ne les gaspillez pas. A chaque instant ayez une bonne pensée. Vous avez de nombreux instants pour réaliser cette pensée et en faire des gestes d’amour et de charité. L’égoïsme est à demeure dans les créatures; il est méritoire de le combattre. Toutes les bonnes actions seront récompensées, si elles sont accomplies sans viser la récompense.

Dans l’Harmonie, chaque jour non-jour, arrivent des âmes heureuses et tous, anges et saints, nous faisons la fête! Moi je vis aussi dans l’Harmonie, même si je vis avec toi, mais, pur esprit, je ne connais ni la limite du temps ni le lien de l’espace.

Nous faisons la fête, c’est toujours la fête; le soleil resplendit toujours, mais pour qui aime la lune, il y a le clair de lune. Il y a tout dans le Tout; c’est un grand enchantement.

Mais c’est une réalité, non un mirage. Celui qui a désiré avec justice ce qu’il n’a jamais eu, dans l’Harmonie il l’aura trouvé. Pour vous, des fleurs, des fleuves, des maisons et des châteaux, des eaux limpides, du vent léger et vos bien-aimés retrouvés. Se retrouver est une des plus grandes joies de l’Harmonie.

La lumière du vrai Dieu donne vie et amour, pénètre les âmes. Le Christ vous parlera et sa Mère sera votre mère. Un ange vous accompagne au cours du chemin vers la Réalité.

Parfois sur terre, vous avez l’impression d’être dans un rêve. Votre réveil sera très doux, quand, près de vous, vous verrez vos bien-aimés les plus regrettés…
Ce sera très beau d’être pénétrés de cette lumière. Sur terre, chaque jour vous est offert le don de ce jour-gradin.

Sans escalier on ne monte pas. Il y a des gradins confortables, des plus hauts, des disloqués. Certains jours sont sereins, d’autres pleins de nuages comme des cieux de tempête. Vos sentiments seront toujours les vôtres; l’amour ne s’arrête pas avec le monde matériel, mais il est exalté dans le monde spirituel. Chacune de vos larmes sera pesée, chaque désillusion aussi et toutes vos bonnes pensées vous seront montrées. Sur terre, seule la foi pénètre un peu le mystère. Si vous réfléchissez trop, vous vous éloignez de la foi; si vous réfléchissez peu, vous vous éloignez de Dieu; alors pensez à Dieu comme réalité sans mystère et ne pensez pas aux mystères qui resteront ce qu’ils sont.

Vous ne pouvez pas comprendre la pensée de Dieu, mais son amour, et même pas toujours. Vous devez seulement accepter et attendre en pensant à Dieu: prier. Vous devez vivre dans les instants, qui dans l’amour et l’amitié sont souvent de précieuses gouttes d’Harmonie déjà sur terre. Je comprends que souvent vous ne me compreniez pas. Je parle à l’âme de la personne que je garde. Elle comprend mes vibrations. Vous pouvez écouter, mais faites un bon usage de l’espérance que je vous apporte; ne la gas­pillez pas et ne gaspillez pas vos instants.

Je suis dans le vent et dans la pensée d’une âme, celle que je garde, pour qui j’ai beaucoup d’affection. Affection d’ange, non d’homme. Elle est plus légère et plus profonde, faite de lumière et de fleurs et je la vois! Je vois l’affection que je porte en moi aussi bien que d’autres très belles choses: mes yeux sont d’esprit. Le soleil brille, tous chantent, portent des fleurs et des dons pour fêter l’arrivée des bienheureux de ce jour non-jour. Des âmes qui reviennent à la maison, même si elles n’ont jamais été à la maison. Cette maison est le Cœur de Dieu. L’Harmonie est le Cœur de Dieu. Je demeure près de toi et dans l’Harmonie; je suis invisible à tes yeux matériels; ton esprit me voit.
Allons au travail; je t’aiderai même si tes occupations sont parfois monotones et même ennuyeuses: du mérite pour toi! Puis, dehors, il y a du soleil et un vent léger: des récompenses!

«L’Ange Clarus nous raconte le paradis», p. 17-18

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.