Gloria TV : Le Pape François du mauvais côté de l’histoire ? Par le père Reto Nay

 

Sandro Magister écrit que le Pape François n’a pas la côte chez les évêques. Les seuls sur lesquels ils peut totalement compter seraient les Allemands, les Autrichiens et les Belges. Autant de pays où, il faut l’admettre, l’Église connaît malheureusement un déclin total et sans doute irréversible. Malheur de plus : ces évêques appliquent la « méthode François » avec ferveur, et ce depuis bien avant son élection. Cela fait des décennies qu’ils pratiquent les cinq piliers de la théologie libérale : le minimalisme liturgique, le relativisme moral, la communion pour les divorcés remariés, l’idéologie écolo et le romantisme de la pauvreté. Résultat : un désastre total.

Là où l’Église est vivante, les propositions de François rencontrent beaucoup moins de succès. Magister écrit que les évêques africains ne les aiment pas. Les évêques américains sont divisés « mais s’il y avait un référendum, Bergoglio le perdrait ». Il ajoute : « Même en Amérique latine, Bergoglio a peu d’admirateurs ».

Impossible donc que François gagne. Même s’il gagnait, il finirait par perdre. Regardez ce qui se passe en Allemagne, en Autriche ou en Belgique…

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.