Vassula Ryden : Le Miracle du Soleil

Voici ce que Notre Seigneur révèle à Vassula Ryden le 25 janvier 1988 concernant le « Miracle du Soleil ». * ».

Vassula-thinking

barrefeuille

 

Vassula Ryden : « Jésus ? »

Notre-Seigneur Jésus : « Je suis ».

Vassula Ryden : « Jésus, aujourd’hui encore, tout cela me stupéfie ; je veux parler de cette révélation qui m’est venue ; c’est comme un rêve, et je m’attends à me réveiller et m’apercevoir que ce n’était qu’un rêve. C’est stupéfiant ! ».

Notre-Seigneur Jésus : « Vassula, Je suis Omnipotent et Omniscient. J’ai voulu te ressusciter des morts et t’éclairer. Te souviens-tu de la vision du « Soleil » ? ».

barrefeuille

Vassula Ryden : « Oui, Seigneur, la boule de Lumière (Voir message du 26 mars 1987 (tome 1, cahier 9) [Retranscris ci-après].

fatima-sol

Notre-Seigneur Jésus : « Cette Lumière ronde est la même que celle connue parmi vous comme le  » Miracle du Soleil « . Cette boule ronde de Lumière que Je t’ai fait voir est la même que celle de Fatima. Je t’ai fait pénétrer en Elle. Je t’ai permis d’y entrer. O Vassula, si tu savais seulement le privilège que Je t’ai donné ! Petite, tu ne réalises pas encore, mais c’est parce que Je garde tes yeux voilés.

Vassula Ryden : « Mon Dieu, je T’aime ».

Notre-Seigneur Jésus : « Vassula, Je te garderai cachée dans Mon Sacré Coeur ; tu M’es précieuse ; Moi ton Dieu, Je t’aime ; n’aie jamais peur de Moi car Je suis Amour ; Je suis un Père si Doux ; aie peur de Moi seulement si tu te rebelles contre Moi. Ah ! Vassula, Mes Mystères sont nombreux ; la plupart d’entre eux vous sont cachés.

barrefeuille

Vassula, écoute-Moi bien maintenant. Chaque prophétie annoncée sera réalisée ; chaque parole écrite dans les Écritures sera accomplie.

 

Je désire que tu dessines deux Cœurs ; oui, l’Un près de l’Autre ; unis, en fait ; entoure-Les d’une couronne d’épines. Oui, le Coeur Immaculé de Ma Mère est uni au Mien.

 

Je désire de chacun de vous la dévotion que mérite Son Coeur Immaculé. Tu vois, Ma fille, comme Nos Cœurs Divins sont couverts d’épines par les hommes qui ne Nous montrent qu’ingratitudes, sacrilèges et manque d’amour : tel est l’ensemble de leurs péchés. Vassula, Moi, qui suis le Verbe, Je L’aime et Je La respecte.

 

Je désire de vous que vous vous approchiez de Ma Mère et que vous L’honoriez comme Moi Je L’honore. Je désire que chaque genou fléchisse pour L’Honorer.

 

Je désire que vous priiez le Rosaire et que vous saluiez votre Mère Sainte. Je veux que vous répariez vos péchés, en Lui demandant de vous enseigner. Sois vigilante, Ma fille, viens.

Je t’ai révélé comme le Coeur de votre Mère est uni à Mon Coeur Divin, entourés d’une unique couronne d’épines. Je te rappelle Ma Présence. Je t’aime […] ».

deux coeurs

Le passage ci-dessus est extrait du tome 2 de l’œuvre de « La vraie vie en Dieu », cahier 21, pages 79 et 80 :

barrefeuille

 

Voici donc l’intégralité du message donné par Jésus à Vassula Ryden le 26 mars 1987 dont il est question ci-dessus, extrait du tome 1 de l’œuvre de « La vraie vie en Dieu », cahier 9, pages 100 à 104 :

barrefeuille

Notre-Seigneur Jésus : « Réjouis-Moi, Vassula, et comprends que Moi Dieu, Je suis Un. Je voudrais tellement te montrer un peu plus de Ma Gloire. Mon enfant, sais-tu comment le Ciel a été créé ? ».

 

Vassula Ryden : « Par Toi, à travers Toi ».

Notre-Seigneur Jésus : « Oui, J’ai mesuré chaque largeur, hauteur et profondeur, et toutes dimensions sont parfaites. Chaque petite créature vivante vient de Moi et elle est vraiment Mienne. Toute vie vient de Moi, Mon Souffle est Vie.

Désires-tu apprendre davantage sur Mes Œuvres divines ? ».

Vassula Ryden : « Oui, Seigneur ».

Notre-Seigneur Jésus : « Alors faisons une promenade dans Ma Gloire ».

barrefeuille

(Je me suis trouvée en Présence de Dieu, me promenant dans un jardin splendide, très coloré, inondé de lumière, mais pas d’un soleil normal. En marchant, j’ai aperçu une énorme boule de lumière affleurant l’horizon. C’était comme un grand soleil, mais on pouvait le regarder sans se brûler les yeux.)

 

Notre-Seigneur Jésus : « Comment te sens-tu, Ma fille ? ».

Vassula Ryden : « C’est merveilleux et si étrange ! ».

Notre-Seigneur Jésus : « Que vois-tu ? ».

Vassula Ryden : « Une sorte de soleil ».

Notre-Seigneur Jésus : « Oui, c’est Ma Sainte Demeure. Et que vois-tu autour de cette Lumière ? ».

anges6

(D’abord il me semblait voir des taches qui se déplaçaient autour de cette Lumière ; puis elles se sont avérées être toute une légion de petits anges qui l’encerclaient. Il y en avait des millions).

 

Notre-Seigneur Jésus : « Ce sont des chérubins qui encerclent Ma Gloire. Que vois-tu encore ? ».

Vassula Ryden : « Quelques marches qui conduisent à l’intérieur du « soleil » ? ».

Notre-Seigneur Jésus : « Entrons dans cette Lumière. Es-tu prête ? Enlève tes chaussures, car nous entrons sur un terrain sacré. Maintenant, nous sommes à l’intérieur de la Lumière ».

barrefeuille

(En entrant, je pensais que je me trouverais dans une lumière éclatante ; mais non, tout était d’une reposante couleur bleue. Ce qui m’a frappée le plus, c’était le silence, un sentiment de paix et de sainteté. Nous étions à l’intérieur d’une sphère.)

 

Notre-Seigneur Jésus : « Oui, c’est une sphère ».

(La « paroi » qui nous entourait n’était pas vraiment une paroi, mais était constituée d’êtres vivants, c’était des anges, c’était tapissé d’anges. Le « plafond » formait comme une voûte constituée d’anges tous bleus. Il y en avait des millions, des milliards, collés les uns aux autres, c’était de grands anges, les uns au-dessus des autres, formant une « paroi » compacte.)

Notre-Seigneur Jésus : « Mes séraphins gardent ce lieu saint et M’adorent sans cesse. Peux-tu les entendre ? … Saint des Saints, Saint est notre Dieu le Très-Haut… ».

 

Vassula Ryden : « Combien y en a-t-il, Seigneur ? ».

Notre-Seigneur Jésus : « Des milliers, Mon enfant. Sais-tu qui est celui-ci, si beau, avec l’épée en or ? ».

Vassula Ryden : « Je ne sais pas ».

(J’en ai vu un qui différait des autres, car il avait un teint normal, des cheveux blonds jusqu’aux épaules, vêtu d’une longue robe étincelante et de la plus pure blancheur. Il tenait à la Main une très belle épée en or.)

barrefeuille

Notre-Seigneur Jésus : « Vassula, l’épée est Ma Parole. Ma Parole est pure, Elle transperce et illumine ».

(Soudain, le « plafond » arrondi s’est ouvert comme une fleur)

Notre-Seigneur Jésus : « Regarde, petite, essaie de discerner. Je suis près de toi et Je t’aide. Maintenant, tu vas voir, au-dessus de toi, la Bataille Sainte qui est encore à venir. O Ma fille, regarde avec vigilance autour de toi et sache que le Mal existe. Vois-tu quelque chose ? ».

 

(Quand ce « plafond » s’est ouvert comme une fleur, j’ai vu tout d’abord des chevaux aux yeux noirs, veloutés et féroces. Ensuite l’image s’est éloignée et j’ai vu le déroulement d’une bataille).

chevaux apo

barrefeuille

Notre-Seigneur Jésus : « Mon Armée combattra Satan et ses suppôts, y compris tous ceux qui ont essayé de détruire Ma Loi. Rappelle-toi que Je suis l’Alpha et l’Oméga, le Premier et le Dernier ; Ma Parole est Éternelle. Maintenant que vois-tu ?

Vassula Ryden : « Un reptile, comme un grand serpent, qui a été désarçonné d’un cheval ».

Notre-Seigneur Jésus : « Ce dragon, sous la lance de Mon Saint, sera vaincu. Quand cela sera accompli, tous ses suppôts tomberont aussi. Vassula, Je vais maintenant te montrer Ma Cour de Jugement ».

 

(J’ai vu une grande salle vide. Tout à coup, j’ai vu un groupe d’âmes dans un coin. C’est le bruit de leurs chaînes qui a attiré mon attention. Ces âmes paraissaient hagardes au-delà de toute description, tachées de noir comme par du charbon. Elles ne nous ont pas vus et paraissaient étonnées de leur environnement.)

barrefeuille

Notre-Seigneur Jésus : « Écoute les trompettes ; ce sont Mes anges qui M’annoncent. Donne-Moi ta main, car tu es Ma petite visiteuse. Oui, tout ange tombe prosterné devant Moi. As-tu vu cette multitude d’âmes ? Elles viennent de sous terre (Du purgatoire le plus proche des portes de l’enfer). Ce sont des âmes tourmentées qui ont été délivrées ; elles étaient aux portes de Satan ».

jesus-ange-trompette1

Vassula Ryden : « Qui les a délivrées ? ».

Notre-Seigneur Jésus : « C’est Moi, par Mes Œuvres divines et par tous ceux qui réparent et M’aiment. Vois-tu pourquoi Je veux que tu M’aimes ? Plus tu M’aimes profondément, meilleures sont leurs chances d’échapper aux griffes de Mon ennemi. Veux-tu savoir ce qu’il adviendra de ces âmes ?

 

Vassula Ryden : « Oui, Seigneur, que deviendront-elles ? ».

Notre-Seigneur Jésus : « Laisse-Moi te le dire. Je les baptiserai de Mon Saint Esprit et Je les libérerai complètement, car tant qu’elles n’ont pas été baptisées par le Saint Esprit, elles ne pourront pas partager Mon Royaume ».

barrefeuille

Vassula Ryden : « Veux-Tu dire que ces âmes n’étaient pas baptisées ? ».

Notre-Seigneur Jésus : « Non, elles ne l’étaient pas ».

Vassula Ryden : « Et elles le voudraient maintenant ? ».

Notre-Seigneur Jésus : « Oui, elles le veulent. Viens, Je vais t’expliquer ; asseyons-nous. Ce que tu as vu n’était qu’une image. Elles n’étaient pas vraiment dans Ma salle. Les âmes ne sont jugées qu’à la Fin ».

 

Vassula Ryden : « Si ces âmes n’étaient pas dans Ta salle, où étaient-elles alors ? ».

Notre-Seigneur Jésus : « Ces âmes étaient dans l’Hadès. Étant dans l’Hadès, elles sont impuissantes. Lorsque vous Me choisissez et désirez Me suivre, vous êtes sauvés, mais si vous refusez de Me reconnaître, à cause de votre obstination, vous tomberez.

barrefeuille

Là où vous irez, ce sera un martyr sans fin. Je dois vous avertir tous, non que cela n’a pas été dit auparavant, mais quiconque blasphème le Saint Esprit, ne sera jamais pardonné, car telle est Ma Loi. Baisse les yeux devant Moi, Mon enfant.

(J’ai baissé les yeux.) ».

Notre-Seigneur Jésus : « Laisse-Moi te bénir, Je pardonne tes péchés. Répète ces paroles : Que le Seigneur et Dieu Tout-Puissant soit Béni, que Son Royaume règne en Éternelle Gloire, que Son Saint Nom soit glorifié, que Sa Parole pénètre et repose dans chaque coeur. Amen.

 

Vassula, n’en fais pas davantage aujourd’hui, repose-toi. Demain, Je dicterai Mon message (Soudain, j’ai senti Dieu rempli d’amertume) au sujet de ceux qui Me représentent sans Me donner assez d’amour et sans puiser dans Mon Amour Infini. Ma fille, viens, tiens-Moi compagnie. J’ai besoin de Me reposer, rapproche-toi de Moi, partage Ma douleur.

barrefeuille

Vassula Ryden : « Mon Dieu, je ferai ce que Tu voudras, mais n’oublie pas qu’il y en a aussi beaucoup qui T’aiment profondément et n’oublie pas leurs sacrifices qui démontrent l’amour qu’ils ont pour Toi ».

 

Notre-Seigneur Jésus : « Oui, ils soulagent Mes chagrins et adoucissent Mes Plaies, mais J’ai besoin d’un plus grand nombre d’âmes comme celles-ci, prêtes à réparer et à diffuser Mon Amour Infini et à l’étendre comme la brume.

 

Je désire qu’ils ouvrent leur cœur et Me reçoivent. Je remplirai leurs cœurs de Mon Amour et quand leur cœur débordera d’amour, ils pourront répandre cet amour et nourrir Mes agneaux. Bien-aimée, veux-tu Me laisser reposer en toi ? ».

CHRISTShroudC2

barrefeuille

Vassula Ryden : « Oui, mon Dieu ».

Notre-Seigneur Jésus : « Veux-tu te reposer en Moi ? ».

Vassula Ryden : « Oui, mon Dieu, je le ferai.

Notre-Seigneur Jésus : « Alors viens, Je t’aime ».

Vassula Ryden : « Je T’aime aussi, mon Dieu ».

barrefeuille

Ancienne parution de Myriamir

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.