A l’heure de la mort, le jugement particulier

Résultats de recherche d'images pour « jugement particulier de l'âme »A l’heure de notre mort, que se passe-t’il ? Notre âme quitte notre corps et se retrouve dans la salle de justice pour le jugement particulier de notre âme. Le livre de la vie se déroule devant les yeux de notre âme et on revoit toute notre vie passée, la seule que Dieu nous donne sur la terre pour se prononcer pour Lui (l’obéïssance à ses commandements) ou pour Satan (la désobéïssance, les péchés de chair…).

Ensuite quand le film de la vie se déroule, l’âme voit tous les péchés qu’elle a commis depuis l’âge de raison jusqu’au moment où elle se présente devant Dieu le Fils, « Jésus ». A ce moment là, on ne peut pas dire qu’on n’a pas commis tel péché parce que quand le film de notre vie se déroule sous les yeux de notre âme, on voit tous les péchés commis et aussi l’année, le mois, le jour et la seconde qu’on a fait tel péché. Sous chaque péché tout est inscrit. D’où l’importance de confesser ses péchés à un prêtre car notre âme souffrira pour chaque péché qu’elle aura commis et dont elle n’aura pas eu de repentir et de confession. Sans la confession le péché n’est pas effacé, donc il doit être expié toute l’éternité (Sainte Faustine en parle dans sont Petit Journal). Se confesser directement à Dieu, quand on a été baptisé dans l’Eglise catholique, amène l’âme en enfer. Donc après avoir vu le film de toute notre vie, à la fin de cette vision, dans la salle de justice de Dieu, Dieu prononce la sentence : le ciel, le purgatoire ou l’enfer. Et l’âme est amenée au lieu qu’où elle doit aller. C’est l’âme qui par ses péchés non confessés et non repentis attire la malédiction d’où l’importance d’être en état de grâce quand notre âme se présente devant Dieu.

A l’heure de notre mort, que se passe-t’il ? Notre âme quitte notre corps et se retrouve dans la salle de justice pour le jugement particulier de notre âme. Le livre de la vie se déroule devant les yeux de notre âme et on revoit toute notre vie passée, la seule que Dieu nous donne sur la terre pour se prononcer pour Lui (l’obéïssance à ses commandements) ou pour Satan (la désobéïssance, les péchés de chair…). Ensuite quand le film de la vie se déroule, l’âme voit tous les péchés qu’elle a commis depuis l’âge de raison jusqu’au moment où elle se présente devant Dieu le Fils, « Jésus ». A ce moment là, on ne peut pas dire qu’on n’a pas commis tel péché parce que quand le film de notre vie se déroule sous les yeux de notre âme, on voit tous les péchés commis et aussi l’année, le mois, le jour et la seconde qu’on a fait tel péché. Sous chaque péché tout est inscrit. D’où l’importance de confesser ses péchés à un prêtre car notre âme souffrira pour chaque péché qu’elle aura commis et dont elle n’aura pas eu de repentir et de confession. Sans la confession le péché n’est pas effacé, donc il doit être expié toute l’éternité (Sainte Faustine en parle dans sont Petit Journa)l. Se confesser directement à Dieu, quand on a été baptisé dans l’Eglise catholique, amène l’âme en enfer. Donc après avoir vu le film de toute notre vie, à la fin de cette vision, dans la salle de justice de Dieu, Dieu prononce la sentence : le ciel, le purgatoire ou l’enfer. Et l’âme est amenée au lieu qu’où elle doit aller. C’est l’âme qui par ses péchés non confessés et non repentis attire la malédiction d’où l’importance d’être en état de grâce quand notre âme se présente devant Dieu.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.