Témoignages de personnes qui sont mortes et ont visité l’enfer – Partie 5 –

Résultats de recherche d'images pour « HELL »

Pas de lumière, seulement l’obscurité

« J’aurais aimé être quelque part avec un petit diable qui me piquait avec une fourche. C’eut été un soulagement que de ressentir de la douleur physique, et si ce fut le feu que ce fut un feu doux.. N’importe quoi pour percer cette obscurité, mais cet endroit est totalement vidé de Dieu. C’est la fosse dont Jésus parlait qui se trouve de l’autre côté du lac de feu qui consume. »

Expérience personnelle de David lors de son expérience à deux doigts de la mort.

Image result for frise myriamir

Résultats de recherche d'images pour « HELL »

Témoignage d’un religieuse

‘Maintenant, ô corps, tu paies le prix des délices que tu t’es accordées!…. et tu as fait cela de ton propre libre arbitre. J’ai vu plusieurs âmes tomber en enfer, et parmi elles un enfant de quinze ans, qui jurait contre ses parents pour ne pas lui avoir enseigné la crainte de Dieu et qu’il y avait un enfer. Sa vie fut brève dit-elle, mais remplie de péché, car elle avait livré à son corps toutes les passions qu’il demandait à satisfaire. »

Soeur Josefa Menendez – du volume « Way of Divine Love » – 1923

Image result for frise myriamir

Résultats de recherche d'images pour « HELL »

Etude sur les expériences à deux doigts de la mort

« Un spécialiste cardiaque de Chattanooga, Tennessee, vient de terminer une étude de plus de 100 patients qui ont été ranimés après être déclarés cliniquement morts. Les bonnes nouvelles, dit-il, est que certains ont eu une rencontre bienheureuse avec un être de lumière. La mauvaise nouvelle, toutefois, est que plus de la moitié des patients ont subi un temps absolument horrible, se promenant à travers des cavernes mi-éclairées et voyant des figures démoniaques qui brandissaient des fourches aux abords d’un lac sulfureux et fumant qui était entouré de corps gémissants. Le médecin croit maintenant fermement que l’enfer existe. À contre-coeur, dit-il, j’en suis venu à la conclusion qu’il n’est pas sauf de mourir. »

Mai-juin 1979 – copie de « Parapsychology Review »

Image result for frise myriamir

Résultats de recherche d'images pour « HELL »

Garde-malade à la chirurgie

« C’est toi qui a du cran qui parle d’expériences négatives de deux doigts de la mort. Continue à le faire. N’arrête pas. » J’étais tellement éberlué par ses commentaires, je me suis tranquillement calmé et j’ai répliqué fortement, « Qui es-tu? Que veux-tu dire par cela? » Sa réponse m’a surpris. « Je suis une garde-malade à la chirurgie dans un hôpital de Phoenix, Arizona. Nous avons beaucoup de cas à deux doigts de la mort là, et la plupart sont de nature négative. Tu sais ce que je veux dire, qu’il y a des gens qui aboutissent en enfer! »

P.M.H. Atwater, L.H.D., Ph.D – (92 Journal of Near-Death Studies Vol. 10, No. 3)

Image result for frise myriamir

Résultats de recherche d'images pour « HELL »

Mon goût de l’enfer

« Je me trouvais debout devant le trône du jugement. Alors que j’étais agenouillé devant Dieu, je ressentais sa fureur. C’est alors que j’ai compris que j’étais damnée. Dieu merci, la douleur a cessé et la ligne s’est avancée, mais je savais que je n’allais pas au ciel. De fait, j’avais eu une avant-première de ce qui m’attendait et c’était l’enfer!. Je pleurais et remplie de terreur. J’allais en enfer, quelque chose que j’ai craint toute ma vie. »

Témoignage de Deborah Taylor

Image result for frise myriamir

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.