Les deux témoins

Image result for LES DEUX TEMOINS DE L APOCALYPSE

Za 4,1-14 : « 1 L‘ange qui me parlait revint et me réveilla comme un homme qui est tiré de son sommeil. 2 Et il me dit : « Que vois-tu ? » Je répondis : « Je regarde, et voici : il y a un lampadaire tout en or, avec un réservoir à son sommet ; sept lampes sont sur le lampadaire ainsi que sept becs pour les lampes qui sont dessus. 3 Près de lui sont deux oliviers, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche. » 4 Prenant la parole, je dis à l’ange qui me parlait : « Que signifient ces choses, mon Seigneur ? » 5 L‘ange qui me parlait me répondit : « Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses ? » Je dis : « Non, mon Seigneur. » 6 Alors il me répondit en ces termes : Voici la parole de Yahvé touchant Zorobabel : Ce n’est pas par la puissance, ni par la force, mais par mon Esprit – dit Yahvé Sabaot. 7 Qu’es-tu, grande montagne ? Devant Zorobabel, deviens une plaine ! Il arrachera la pierre de faîte, tandis qu’on criera : « Bravo, bravo pour elle ! » 8 La parole de Yahvé me fut adressée en ces termes : 9 Les mains de Zorobabel ont fondé ce Temple : ses mains l’achèveront. (Et vous saurez que Yahvé Sabaot m’a envoyé vers vous ). 10 Car qui donc méprisait ce jour d’événements minimes ? On se réjouira en voyant la pierre choisie en la main de Zorobabel. « Ces sept-là sont les yeux de Yahvé, ils vont par toute la terre. » 11 Je pris alors la parole et lui dis : « Que signifient ces deux oliviers, à droite du chandelier et à sa gauche ? » 12 (Je repris la parole et lui dis: « Que signifient les deux branches d’olivier qui, par les deux tuyaux d’or, dispensent l’huile« ?) 13 Il me répondit: « Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses? » Je dis : « Non, mon Seigneur. » 14 Il dit : « Ce sont les deux Oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre » ».

Ap 11,1-13 : « Puis on me donna un roseau, une sorte de baguette, en me disant : « Lève-toi pour mesurer le Temple de Dieu, l’autel et les adorateurs qui s’y trouvent ; 2 quant au parvis extérieur du Temple, laisse-le, ne le mesure pas, car on l’a donné aux païens : ils fouleront la Ville Sainte durant 42 mois. 3 Mais je donnerai à mes deux témoins de prophétiser pendant 1.260 jours, revêtus de sacs« . 4 Ce sont les deux oliviers et les deux flambeaux qui se tiennent devant le Maître de la terre. 5 Si l’on s’avisait de les malmener, un feu jaillirait de leur bouche pour dévorer leurs ennemis; oui, qui s’aviserait de les malmener, c’est ainsi qu’il lui faudrait périr. 6 Ils ont pouvoir de clore le ciel afin que nulle pluie ne tombe durant le temps de leur mission ; ils ont aussi pouvoir sur les eaux, de les changer en sang, et pouvoir de frapper la terre de mille fléaux, aussi souvent qu’ils le voudront. 7 Mais quand ils auront fini de rendre témoignage, la Bête qui surgit de l’Abîme viendra guerroyer contre eux, les vaincre et les tuer.8 Et leurs cadavres, sur la place de la Grande Cité, Sodome ou Egypte comme on l’appelle symboliquement, là où leur Seigneur aussi fut crucifié, 9 leurs cadavres demeurent exposés aux regards des peuples, des races, des langues et des nations, durant trois jours et demi, sans qu’il soit permis de les mettre au tombeau. 10 Les habitants de la terre s’en réjouissent et s’en félicitent ; ils échangent des présents, car ces deux prophètes leur avaient causé bien des tourments.11 Mais, passés les trois jours et demi, Dieu leur infusa un souffle de vie qui les remit sur pieds, au grand effroi de ceux qui les regardaient.12 J’entendis alors une voix puissante leur crier du ciel : « Montez ici ! » Ils montèrent donc au ciel dans la nuée, aux yeux de leurs ennemis. 13 A cette heure-là, il se fit un violent tremblement de terre, et le dixième de la ville croula, et dans le cataclysme périrent 7.000 personnes. Les survivants, saisis d’effroi, rendirent gloire au Dieu du ciel ».

Convaincus par notre analyse de vivre dans ces temps de la fin, lié au triomphe des deux Cœurs unis de Jésus et de Marie, nous observons que les deux témoins de Dieu prophétisent, ce sont donc « deux prophètes », comme l’affirme clairement le verset 10, qui précise t’on, ont « causé bien des tourments aux habitants de la terre » qui regardent leur mort avec réjouissance. Par « prophètes », au sens biblique, on entend toute personne qui parle au nom de Dieu.

La Très Sainte Vierge Marie aux bergers de La Salette

De l’ouvrage « La Vraie Mélanie de la Salette » :

– extrait du message secret de La Salette, écrit et daté du 21 novembre 1878 par Mélanie Calvat à Castellamare, page 280 :

« L’Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation. Mais voilà Enoch et Elie remplis de l’Esprit de Dieu ; ils prêcheront avec la force de Dieu et les hommes de bonne volonté croiront en Dieu, et beaucoup d’âmes seront consolées ; ils feront de grands progrès par la vertu du Saint-Esprit et condamneront les erreurs diaboliques de l’antéchrist. Malheur aux habitants de la terre ! Il y aura des guerres sanglantes et des famines, des pestes et des maladies contagieuses ; il y aura des pluies d’une grêle effroyable ; des tonnerres qui ébranleront des villes ; des tremblements de terre qui engloutiront des pays ; on entendra des voix dans les airs ; les hommes se battront la tête contre les murailles ; ils appelleront la mort et, d’un autre côté, la mort sera leur supplice ? ; le sang coulera de tous côtés. Qui pourra vaincre, si Dieu ne diminue le temps de l’épreuve ?Par le sang, les larmes et les prières des justes, Dieu se laissera fléchir ? ; Enoch et Elie seront mis à mort ; Rome païenne disparaîtra ; le feu du Ciel tombera et consumera trois villes ; tout l’univers sera frappé de terreur, et beaucoup se laisseront séduire parce qu’ils n’ont pas adoré le vrai Christ vivant parmi eux ? ».

La Vierge des Douleurs à l’Escorial

Aux pages 244 et 245 de l’ouvrage « Premier récit authentique des apparitions de l’Escorial » nous est présenté le message du 25 septembre 1981, dont voici quelques extraits :

La Très Sainte Vierge Marie : « […] Mes anges lutteront contre l’ennemi, ce sera une grande guerre dans les airs. La lutte est proche. Mon Coeur est bouleversé de voir comme on emporte beaucoup de mes enfants au fond de l’abîme. Mais je ne peux pas retenir plus longtemps le bras de mon Fils. Beaucoup mourront sous la main de l’ennemi; le règne de l’ennemi ne durera pas longtemps.

Les enfants lutteront contre les parents, les belles-filles contre les belles-mères et les frères contre les frères. Beaucoup d’innocents mourront: Je les attendrai dans ma Demeure. Les Demeures de ceux qui seront choisis, sont prêtes; les cachots de l’enfer aussi (sont prêts). La lutte vous paraîtra très longue; alors l’ennemi sera vainqueur. Il y aura trois jours d’obscurité; le soleil s’obscurcira et la lune donnera une très pâle clarté. Les véritables enfants de Dieu demeureront en oraison sans oublier Dieu ; ce seront des jours terribles. En ces moments-là, on verra qui est vraiment imitateur de Christ. Ne dégainez pas votre épée. Souvenez-vous que Dieu dit « qui tue par l’épée périra par l’épée ». Je demande l’oraison: par l’oraison vous vous sauverez.

La quatrième Demeure est prête pour la lutte. À ces moments-là Élie et Enoch manifesteront leur présence et feront de grands prodiges afin que les ennemis de mon Fils se repentent et reviennent à Dieu […]. Élie et Enoch, témoins de Jésus, seront très efficaces pour la conversion de l’humanité. On les donnera pour morts et après cette mort, il y aura un grand Miracle, ma fille : ceci est écrit – que celui qui a des yeux voie et que celui qui a des oreilles entende […] ».

Notre Seigneur Jésus à Maria Valtorta

Des « Cahiers de 1943 » : – extrait de la dictée du 22 août, pages 243 et 244 :

« Dans mes deux témoins sont dissimulés tous les maîtres dans la foi : pontifes, évêques, auteurs inspirés, docteurs de l’Eglise, âmes envahies par la Lumière et par la Voix. Avec une voix pure de tout mélange humain, ils m’ont proclamé, moi et la vérité de ma doctrine, et ont apposé un sceau de sainteté, de souffrance, et aussi de sang en confirmation de leur voix. Haïs comme moi, le Maître des maîtres, le Saint des saints, ils ont toujours été, plus ou moins, tourmentés par le monde et par le pouvoir, qui trouvent en eux ceux qui par leur conduite disent au monde et aux grands du monde : « Ce que vous faites n’est pas permis ! » Mais quand l’heure du fils de Satan sera venue, l’enfer, remontant de l’abîme ouvert par l’Antichrist, leur livrera une guerre sans merci et, à vues humaines, les vaincra et les tueras. Mais ce ne sera pas une vrai mort. Ce sera au contraire la vie des vies, la Vie véritable et glorieuse. Parce que si ceux qui suivent ma loi dans les commandements doivent avoir la Vie, quelle plénitude infinie de Vie auront ceux qui suivent aussi mes conseils évangéliques de perfection et poussent avec moi leur être jusqu’au sacrifice total par amour de leur Jésus, l’éternel Immolé dont ils se font les imitateurs jusqu’au sacrifice de leur vie ! Ils seront appelés à une éblouissante résurrection, ceux qui se dépouillent de ce que l’homme a de plus cher : la vie, pour me suivre par amour pour moi et pour leurs frères. Je ne me lasserai jamais de le répéter : au ciel comme sur la terre, il n’y a rien de plus grand que l’amour plus grand que celui qui consiste à donner sa vie pour ses frères et sœurs ».

Notre Seigneur Jésus à Vassula Ryden

– extrait du message donné entre le 5 et le 17 août 1990, cahier 45, pages 9 et 10 du tome 4 : « Mon Saint Esprit te demande de ne pas voler. Si tu te dis Mien et si tu connais Ma Loi et prétends être dans la Vérité, alors pourquoi ne t’enseignes-tu pas à toi-même, toi qui t’es ordonné prêtre et qui en as ordonné d’autres, à ne pas voler ! Mais tu t’es laissé acheter et tu as subtilement suivi la bête, qui t’a enseigné à dresser des étendards d’anarchie. Tu es du monde et J’ai beaucoup à te condamner. Ta langue proclame fièrement que tu fais de grandes choses, des choses bonnes, des choses honnêtes, trompant même les élus par ton masque d’agneau. Mais Je te dis : tu ne Me trompes pas, car Je sais que derrière ton masque d’agneau, tu caches une hideuse catastrophe pour l’humanité telle que le monde n’en a encore jamais vue : ton but est d’abolir Mon Sacrifice (Dn 12,11) et de Le remplacer par l’Iniquité et par un Mensonge. Tu professes être un Prophète, pour désavouer Mes propres prophètes. N’as-tu pas peur de voir ton nom rayé du Livre de Vie puisque tout ce que tu fais est de Me voler des millions d’âmes, les conduisant à leur mort ? Tes miracles en impressionnent beaucoup aujourd’hui, et plus encore le jour où tu te débarrasseras de Mes prophètes, les faisant succomber (Ap 11,7) de ton épée. Tu t’es maintenant armé jusqu’aux dents pour leur faire la guerre parce que leur témoignage dérange tes oreilles, et leur obéissance à Mes Commandements encore plus. Ils n’ont suivi ni toi ni la bête, ils sont ceux qui Me sont restés fidèles et n’ont jamais permis à un mensonge de passer leurs lèvres (Ap 14,5), ils sont Mes Abels. Aux yeux du monde, tu paraîtras les avoir vaincus, mais ta joie durera très peu de temps, parce que comme la foudre, Je laisserai Ma Justice te terrasser. Je descendrai ré-insuffler la vie en eux (Ap 11,11), les ressuscitant sous tes yeux-mêmes comme des colonnes de lumière dans Mon Sanctuaire… et alors le Ciel s’ouvrira et tu Me verras, et si alors tu Me demandes : Pourquoi tes riches vêtements sont-ils teintés de cramoisi ? Pourquoi tes vêtements sont-ils rouges, pourquoi tes habits sont-ils comme si tu avais foulé au pressoir ? (Is 63,2-3), Je te dirai : J’ai foulé seul au pressoir. Des hommes de Mon peuple, pas un n’était avec Moi. Dans Ma colère, J’ai piétiné Mes ennemis. Ils n’ont jamais cessé de Me défier et de Me provoquer. Je suis venu effacer de la surface de cette terre toutes les doctrines et règles humaines qui étaient une nourriture empoisonnée pour vous tous et qui vous étaient imposées par l’épée, pour profaner Ma Divinité et Ma Sainteté. Ceci sera la première bataille de la fin ».

– extrait du message donné le 24 décembre 1991, cahier 56, pages 49 et 50 du supplément 2 :

« Satan est entré dans les coeurs de Mes enfants, les trouvant affaiblis et endormis. J’ai averti le monde. Le message de Fatima parle : qu’en Mon Jour, Je ferai coucher le soleil à midi et J’obscurcirai la terre en plein jour.

Je permettrai au Dragon de mordre cette génération pécheresse et de précipiter sur elle un Feu que le monde n’a jamais vu auparavant ni ne verra jamais plus, afin de brûler ses innombrables crimes.

Vous demanderez :  » Tous les habitants périront-ils, les bons comme les méchants ?  » Je vous dis : les survivants envieront les morts. De deux hommes, un sera pris.

Quelques-uns demanderont :  » Où sont Elie et Moïse qui doivent venir ?  » Je vous le dis, génération mauvaise : durant toutes ces années, Nous (1) n’avons pas parlé en paraboles. Elie et Moïse sont déjà venus et vous ne les avez pas reconnus mais vous les avez traités à votre guise. Vous n’avez pas écouté Nos Deux Coeurs, le Coeur Immaculé de Ma Mère et Mon Sacré Coeur, génération impie

Nos Deux Coeurs ne vous ont pas parlé en paraboles ni en énigmes. Toutes Nos Paroles étaient Lumière et Nos Coeurs, comme Deux Lampes, brillent l’Une près de l’Autre d’un tel éclat que chacun peut voir. Mais vous n’avez pas compris.

Nos Coeurs, comme Deux Oliviers (2) l’un à droite et l’autre à gauche ont, durant tant d’années, essayé de vous raviver, comme Deux Branches d’Olivier répandant de l’huile (Za 4,12) pour guérir votre génération, et pour cicatriser vos plaies, mais votre génération a traité Nos Deux Coeurs comme il lui a plu. Nos Deux Coeurs sont oints (Za 4,14) et sont vivants, Ils sont comme une épée acérée, à double tranchant (Ap 1,16), prophétisant, mais les esprits rebelles de cette génération, recrucifient Ma Parole (3), l’épée à double tranchant, et ils rejettent Nos Deux Coeurs qui vous parlent aujourd’hui, exactement comme le rejet de Mes messagers par Sodome et l’Egypte. L’obstination de cette ère a surpassé celle de Pharaon, parce que leur prétention à leur connaissance est devenue un champ de bataille contre Ma Connaissance (4). Assurément, Nos Deux Coeurs sont devenus un fléau pour les gens du monde (Ap 11,10), mais bientôt, très bientôt maintenant, Ma Voix sera à nouveau entendue. Je vous visiterai par la foudre et le feu. La Justice est à portée de main. Et Nos Deux Coeurs que vous avez combattus, prévaudront à la fin (5). Et le royaume du monde deviendra Mon Royaume (Ap 11,15).

Cela est tout proche maintenant.

Ouvrez vos yeux et regardez autour de vous. Je vous donne tous les signes des Temps et vous, vous qui peinez pour amener à la surface la dévotion à l’Alliance des Deux Coeurs, ne perdez pas courage. Le Livre de l’Apocalypse parle de cette Vérité, comme le Livre de Zacharie.

N’ayez pas peur. Répandez cette dévotion avec confiance et avec courage ».

Notes de l’éditeur :

(1) : « Le Christ entend par là les Deux Coeurs, qui sont les Deux Témoins dont parle Za 4,1-14 et Ap 11,1-13 ».
(2) : « Za 4,3 ; Ap 11,4 ».
(3) : « Allusion à Ap 11,8-10 ».
(4) : « Allusion à Ap 11,7 ».
(5) : « Allusion à Ap 11,11 ».

 

http://jeanderoquefort.free.fr/3_9_0_deux_temoins.html

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.