La Dame de tous les Peuples, priere a dire tous les jours pour nous preserver de la guerre

Prière
Le 11 février 1951, en l’anniversaire de la première apparition de Celle qui se nomma à Lourdes de son nom d’éternité: l’Immaculée Conception, la Dame de tous les Peuples donne, à Amsterdam, une courte et simple Prière pour préserver les peuples «de la corruption, des calamités et de la guerre» qui menacent l’humanité tout entière:

PRIERE A DIRE TOUS LES JOURS

Seigneur Jésus-Christ, Fils du Père,
envoie à présent Ton Esprit sur la terre.
Fais habiter l’Esprit Saint
dans les coeurs de tous les peuples
afin qu’ils soient préservés
de la corruption, des calamités
et de la guerre.
Que la Dame de tous les Peuples,
qui fut un jour Marie,
soit notre Avocate. Amen.

L’Image
Comme à Catherine Labouré, à qui Marie demanda de faire frapper une médaille, la Dame demande à Ida Peerdeman de diffuser Son Image: «Tu feras faire cette Image. Tu la propageras en même temps que la Prière que je t’ai donnée» (4 mars 1951).

Et la Dame lui donne tous les détails: Elle se tient debout sur le globe et adossée à la Croix. Au-dessus d’Elle, dans un arc de lumière, s’inscrivent en lettres noires les mots: DE VROUWE VAN ALLE VOLKEREN (LA DAME DE TOUS LES PEUPLES). Autour du globe, un troupeau de brebis blanches mêlées à des brebis noires semblent venir des profondeurs. Certaines s’avancent tout en broutant; la plupart, cependant, lèvent la tête, regardant fixement la Dame et la Croix. D’autres, couchées, la tête dressée, regardent, elles aussi. Près du globe, des agneaux sont couchés. Et la Dame précise:

– «Enfant, il te faut imprimer cette Image dans ta mémoire afin de la transmettre fidèlement. Le troupeau de brebis figure les peuples du monde entier, lesquels ne trouveront de repos que se couchant et contemplant paisiblement la Croix, point central de ce monde. Et maintenant observe mes mains et rends compte de ce que tu vois» (31 mai 1951).

Et la voyante voit, au milieu des mains de la Dame, comme s’il y avait eu là une plaie d’où jaillissent trois rayons. Et ces rayons paraissent éclairer les brebis. La Dame lui sourit et lui dit:

– «Ces trois rayons sont ceux de Grâce, de Rédemption, de Paix» (31 mai 1951).

Importance de la Prière et de l’Image
À cette Prière donnée par la Dame se rattachent tant de grâces, de bénédictions et d’ouvertures pour un monde meilleur que, dès lors, l’humanité va revenir vers Dieu et que vont diminuer progressivement «la corruption, les calamités et la guerre».

– «Tu ne saurais comprendre l’insigne valeur de la Prière pour les hommes qui la recevront et qui promettront de la dire chaque jour. Tu ne sais ce que l’avenir apportera» (15 avril 1951).

– «Puissent-ils donc, les hommes, réciter chaque jour cette simple et si courte Prière. Très courte et très simple: ainsi a-t-elle été donnée afin que chacun puisse la dire en ce monde moderne et pressé; donnée pour supplier le Véritable Esprit de daigner venir dans le monde» (20 septembre 1951).

– «Cette Prière a été donnée pour la Libération du monde. Cette Prière a été donnée pour la Conversion du monde. En toutes vos actions, dites cette Prière» (31 décembre 1951).

– «La Dame de tous les Peuples promet de donner la Paix, la vraie Paix. Mais les peuples, AVEC l’Église — entendez bien: AVEC L’ÉGLISE —, devront dire ma Prière» (20 mars 1953) .

– «Vous, peuples de ce temps-ci, sachez que la Dame de tous les Peuples vous protège. Invoquez son intercession; recourez à Elle comme Avocate; demandez-lui d’écarter toutes les calamités. Demandez-lui de bannir de ce monde la corruption. Car de la corruption viennent les calamités; car de la corruption naît la guerre. Et c’est par ma Prière que vous demanderez que soient écartés du monde tous ces fléaux. Ah! si vous saviez l’importance et la puissance de cette Prière auprès de Dieu! Il écoutera sa Mère quand Elle voudra être votre Avocate» (31 mai 1955).

«Qui fut un jour Marie»
L’expression «qui fut un jour Marie» peut étonner. Ce sont cependant les mots prononcés par Marie Elle-même qui donne l’explication si simple à comprendre de cette expression et qu’on ne peut changer:

– «QUI FUT UN JOUR MARIE. Voici le sens de cette formule: des hommes, en grand nombre, ont connu Marie comme MARIE. Mais, maintenant, dans l’ère nouvelle qui s’ouvre, je veux être reconnue comme la Dame de tous les Peuples. Et cela, c’est tout le monde qui peut le comprendre» (2 juillet 1951).

– «QUE LA DAME DE TOUS LES PEUPLES, QUI FUT UN JOUR MARIE, SOIT NOTRE AVOCATE: cela doit demeurer ainsi. Ce temps est Notre Temps. Dis aux théologiens: la Dame était présente au Sacrifice de la Croix. Le Fils dit à sa Mère: “Voici ton Fils.” C’est donc au Sacrifice de la Croix que remonte le changement.

«Le Seigneur et Créateur a choisi, d’entre toutes les femmes, pour être la Mère de son divin Fils, Myriam ou Marie. Elle devint la Dame, la Co-Rédemptrice et Médiatrice, quand se consomma le Sacrifice de la Croix. Et ce fut le Fils qui le proclama à l’instant de retourner auprès du Père.C’est pourquoi, en ce temps-ci, je révèle ce Nom nouveau et je dis: Je suis la Dame de tous les Peuples, qui fut un jour Marie» (6 avril 1952).

Imprimatur
Tel que prédit, une lutte impitoyable s’éleva contre les demandes de Marie. Heureusement, plus de deux cents Évêques et Cardinaux ont perçu le mystère marial et ont aussitôt accordé l’imprimatur à cette Prière, dont Son Éminence le Cardinal Jaime L. Sin, de Manille, aux Philippines. En 1981, s’adressant au Père Leon Boarman, des États-Unis, membre affilié de la Famille des Fils et Filles de Marie en visite dans ces îles, il ajoutait, en plus, une note dans laquelle non seulement il approuvait la Prière mais mentionnait qu’il était urgent d’accepter la dévotion à la Dame de tous les Peuples. Nous savons que la pratique religieuse est florissante aux Philippines et que, le 15 janvier 1995, plus de cinq millions de personnes accueillaient le Pape Jean-Paul II lors de son voyage dans cette région.

Le 25 mars 1994, Son Éminence le Cardinal Albert Decourtray, Primat des Gaules, accorda l’imprimatur, en toute simplicité et humilité, et sans aucune altération, à la Prière de la Dame de tous les Peuples.Le 8 septembre 1994, ce Cardinal autorisait aussi la Supplique en faveur de la récitation «en Église» de la Prière de la Dame de tous les Peuples et «de la proclamation du Dogme de Marie Corédemptrice, Médiatrice et Avocate», afin que les Peuples soient préservés de la corruption, des calamités et de la guerre.

Au 31 mai 1997, cette puissante Prière était traduite en 72 langues.

Cardinal Albert Decourtray
Son Éminence le Cardinal
Albert Decourtray,
Primat des Gaules.

Déclaration de S. Exc. Mgr Joseph-Marie Punt
Évêque de Haarlem, en Hollande ou Pays-Bas,
concernant les apparitions de la Dame de tous les Peuples à Amsterdam
comme étant d’origine surnaturelle

https://www.communaute-dame.qc.ca/dame/DTP_Priere_FR.htm

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.