Jacarei : Vivez le Message de Fatima et diffusez le Message de Fatima sans attendre.

Jacarei 26 Février 2017-

Image associée

Message de Notre Dame

Très Sainte Marie: « Chers enfants, aujourd’hui, je vous appelle à nouveau à ouvrir vos cœurs à l’amour vrai pour Dieu. L’Amour de Dieu cherche des cœurs pour y entrer. L’Amour de Dieu c’est aussi Ma Flamme d’Amour, c’est l’Esprit Saint.

 S’Il trouve un cœur complètement détaché de lui-même, des choses mondaines et des créatures Il entre tout de suite dans ce cœur avec toutes Ses grâces, avec toute Sa puissance et réalise dans ce cœur de grandes choses, de grandes transformations.

Alors, l’âme commence à sentir circuler en elle-même l’amour divin et remplir tout son être. Cet amour lui donne une grande faim de prière, une grande soif de prière et d’être unie avec Dieu par la prière profonde du cœur.

 L’âme commence alors à goûter et savourer les délices de l’intimité, de l’union et de la communion avec Dieu. Elle commence à sentir sa présence, la présence du Seigneur, commence à goûter les douceurs de Ses paroles, c’est à dire de Ses saintes inspirations quand Dieu la visite dans la prière profonde.

L’âme commence à sentir que Dieu s’approche d’elle, qu’Il la prend dans Ses bras, qu’Il la porte dans Ses bras avec amour et qu’Il la mène avec amour sur le chemin de la sainteté. L’âme commence alors peu à peu à se dégoûter des choses mondaines qui avant, lui faisaient tant envie, lui plaisaient tant. Et alors la prière, l’union avec Dieu, l’intimité, le silence, être profondément uni avec Lui dans la prière devient agréable, doux, savoureux pour l’âme.

 Et l’âme veut toujours plus et plus elle va s’unir avec Dieu plus elle va grandir dans cette intimité avec Dieu, plus l’amour divin, Ma Flamme d’Amour, l’Esprit Saint va travailler et agir en elle.

Alors l’âme perçoit par une lumière très claire de l’Esprit Saint ses défauts, ses péchés, ses fautes, ses misères. Et alors elle est horrifiée de ce qu’elle voit et voit alors comme elle est loin de la sainteté, comme elle est loin de la perfection et de l’amour que Dieu veut d’elle.

 Et alors l’âme souffre, elle souffre parce qu’elle voit que seule elle ne pourra jamais atteindre son Seigneur bien-aimé, l’époux de son âme. Alors l’âme revient vers Moi la Mère de Miséricorde et recourt à Moi par le Rosaire, par la prière profonde l’âme trouve l’espérance et trouve l’échelle certaine et assurée par laquelle elle pourra enfin arriver à Dieu.

 Alors conduite et enseignée par Moi jour après jour dans Mon Ecole de Perfection et de Sainteté l’âme va grandir de plus en plus dans les vertus qui plaisent à Dieu et va faire la guerre aux défauts que Moi-même Je vais lui montrer du doigt dans la prière et contre lesquels elle devra lutter.

 L’âme va alors progresser de plus en plus jusqu’à atteindre cette parfaite sainteté et cette union parfaite que Dieu veut avoir avec cette âme. Et de temps en temps Je la console avec Mes grâces d’amour, Je la console avec Mes visites aimantes de Mère Je la laisse sentir Ma présence douce et suave pour l’encourager dans la lutte pour sa sanctification. Et pour qu’elle ne s’effondre pas au milieu de la guerre acharnée et longue qu’elle devra livrer contre elle-même, contre les tentations et contre le monde pour arriver à la parfaite sainteté. Si elle persévère, si elle se laisse guider et conduire par Moi elle arrivera heureusement au but, arrivera à l’union parfaite avec Dieu.
Sur ce point je désire expliquer que les défauts, que les fautes ne sont pas au départ un obstacle général pour l’union avec Dieu. Mais si l’âme avec le temps ne lutte pas pour extirper ses propres défauts et péchés, elle aura beaucoup de difficulté à s’unir avec Dieu. Car ces défauts portés pendant trop de temps dans l’âme finiront par l’obscurcir, finiront par par la séparer et l’éloigner de Dieu, car alors se formera dans l’âme comme une carapace qui empêchera l’entrée de nouvelles grâces et l’afflux de l’Esprit Saint que Dieu veut lui donner.

 C’est pourquoi il faut peu à peu, mais lutter avec fermeté, faire la guerre aux défauts, les extirper. Et surtout s’efforcer tous les jours de s’améliorer et s’unir davantage à Dieu : par l’amour, par la conformité de la propre volonté à la volonté de Dieu et par la prière.
Priez Mon Rosaire tous les jours, car à travers lui Je ferai que vous perceviez vos propres défauts et puissiez lutter contre eux pour être saints.

Imitez Mes Pastoureaux François, Jacinthe et Lucie qui sont vraiment des maîtres de sainteté, perfection et amour pour Dieu et Moi. En les imitant vous réussirez vraiment à atteindre cette grande sainteté que Dieu attend de vous ici et que Moi aussi je veux de vous.

 En les imitant vous vous transformerez vraiment en flammes incessantes d’amour qui donneront tout le temps à Dieu l’amour filial et parfait que le Seigneur désire et attend de vous depuis si longtemps.

Vivez le Message de Fatima et diffusez le Message de Fatima sans attendre. Parce que, parce que ce Message jusqu’à aujourd’hui n’est pas obéi dans sa totalité, le monde n’a pas la paix, les erreurs de la Russie se répandent encore dans le monde causant guerres, persécutions des bons et destruction de nombreuses nations.

Priez Mon Rosaire et diffusez Mon Message de Fatima pour que le monde le connaisse de plus en plus, le vive pour pouvoir avoir la paix.

 La vie de Mes Pastoureaux de Fatima est Mon Message de Fatima vivant, diffusez-le pour qu’alors tous Mes enfants, surtout les enfants et les jeunes suivent Mes trois Anges d’Amour, Mes trois flammes incessantes d’amour dans lesquelles j’ai trouvé un amour si grand, une obéissance si grande et une totale docilité à Ma voix maternelle.

Je vous bénis tous avec amour et spécialement toi Marcos, le plus aimé et obéissant de tous Mes enfants et Je bénis aussi Mon fils très privilégié Carlos Tadeu. En avant Mon fils, ne te décourage jamais !

Continue à faire Mes cénacles partout et sauver des âmes. Toi et Mon fils Marcos, Mes deux chasseurs d’âmes ne devez jamais vous décourager. En avant toujours, parce que J’ai encore beaucoup d’âmes à sauver par vous deux et je vais les sauver et par vous deux Ma Flamme d’Amour embrasera et remplira enfin avec l’amour divin les cœurs de Mes enfants bien-aimés.

 En avant ! en avant Marcos, continue tout droit ton chemin sans regarder ni à droite, ni à gauche, que rien ne t’arrête. Va intrépide, courageux, vaillant et sans être ’arrêté par rien et par personne. Je vous bénis tous avec amour de Fatima, de Beauraing et de Jacarei. »

http://www.avisosdoceu.tv/

Résultat de recherche d'images pour "FRISE FLEURS MYRIAMIR"

Résultat de recherche d'images pour "jacarei marcos"

Jacarei 28 Février 2017-
Message de Notre Dame et Saint Jude Thaddée

Saint Jude Thaddée:
« Mes frères et sœurs bien-aimés, Moi Jude Thaddée, Je Me réjouis de venir aujourd’hui encore une fois du Ciel pour  vous bénir  et pour donner Mon Message spécial à Mon très aimé frère Carlos Tadeu.

Très aimé frère je continue toujours à tes côtés. A chaque jour qui passe je t’aime davantage, tu ne dois jamais rien craindre parce que Je suis toujours  dix pas devant toi à t’ouvrir le chemin, te délivrer de tous les maux et dangers, enlever tous les maux, toutes les entraves de ton chemin.

Je ferai pour que tu avances vraiment de plus en plus sur le chemin du parfait amour pour Marie, Notre Très Sainte Reine et pour le Seigneur et personne ne pourra arrêter ton périple, personne ne pourra arrêter ta marche, ton voyage vers le Ciel.

Je suis toujours dix pas devant toi, enlevant les obstacles, aplanissant  le chemin pour toi, redressant le chemin et y compris retirant de nombreuses pierres et épines qui pourraient te blesser mortellement. Il y en a quelques unes que Je ne peux pas  enlever car  elles font partie de ta sanctification, mais celles qui Me sont accordées Je les enlève pour adoucir ta marche, ta voie, ton voyage vers le Ciel.

Oui, bien-aimé frère combien je t’aime !

Tu ne peux pas imaginer le bonheur que J’ai ressenti quand le jour de l’Ascension de Notre Seigneur au Ciel, Me regardant avant qu’Il ne disparaisse au Ciel dans une nuée blanche, Lui avec son regard M’a montré, toi  encore une fois, t’a révélé à Moi, a révélé aussi Notre très aimé Marcos et ta mission de père spirituel envers lui.

 Oh ! Comme je Me suis réjouis, comme J’ai jubilé de joie à ce moment où Je t’ai vu et que J’ai vu Notre très aimé Marcos.

Alors J’ai demandé au Seigneur que par le Mystère de sa Sainte Ascension au Ciel Il M’accorde la grâce qu’avec Mes sacrifices, prédications, bonnes œuvres et tout ce que J’ai fait pour Lui, qu’Il obtienne pour toi grande grâce et miséricorde, grâce et bienveillance du Père.

Et le Seigneur M’a exaucé en tout cela, M’a accordé la mission d’être ton avocat, intercesseur et protecteur. Et à tout moment de chaque acte méritoire que Je faisais, une parcelle de ces mérites seraient complètement réservés et appliqués à toi.

Par la communion des saints, les mérites de Mon Martyr, de Ma prédication, de Mon ministère il y a deux mille ans  te seraient appliqués  et que tu en profiterais  deux mille ans après. Et pour que tu bénéficies de ces  grands mérites, prie toujours plus Mon Chapelet, propage toujours plus Ma dévotion, fais aussi  de petits sacrifices pour que vraiment ton cœur se dilate et devienne de plus en plus digne des grâces, des mérites que Je veux t’appliquer.

Quand tu veux obtenir n’importe quelle grâce du Seigneur demande ainsi : «  Oh Jésus par les mérites de votre serviteur et cousin Jude Thaddée accordez-moi cette grâce »

Cette prière est irrésistible et elle est pour toi, le Ciel te l’a donnée et c’est de cette manière que tu obtiendras  beaucoup de grâces par Mes mérites et beaucoup plus encore tu gagneras.

Mon frère bien-aimé, Mon Manteau est toujours sur toi et en particulier quand tu pries Mon Chapelet je répands continuellement sur toi le baume de la grâce divine. Je répands continuellement sur toi les grâces que j’ai obtenues de Mon Martyr et de Ma vie toute donnée au Seigneur.

Oui, vraiment quand tu Me pries c’est comme si tu chantais un doux chant qui enchante, qui berce, passionne et fusionne mon cœur avec le tien. C’est pourquoi à ce moment-là Je te donnerai et t’accorderai des grâces spéciales et extraordinaires.

Je désire que ce mois prochain de Mars tu parles encore plus de Ma vie et que tu propages Ma dévotion. Enseigne à tous combien ils doivent aimer Dieu à Mon imitation et combien ils ne doivent jamais faire un pacte avec les œuvres des ténèbres, comme Je vous ai  enseigné dans Mon Epître divinement inspirée. Alors ainsi, tous feront vraiment  en sorte que leurs vies soient conformes au désir du Seigneur et de la Mère de Dieu.

 Lors de Son Ascension au Ciel J’étais là, J’ai vu Ses vêtements dans le tombeau vide rempli de fleurs, les Anges chantaient et quand on regardait vers le Ciel Je L’ai vu dans une nuée monter au  Ciel plus brillante que le Soleil, couronnée d’étoiles et vraiment divinement belle.

Oui, et à ce moment là Elle aussi M’a regardé et de Son Immaculée Conception un rayon de Lumière est venu jusqu’à Moi et alors ce rayon de Lumière M’a fait te voir, voir Notre très aimé Marcos, voir ta mission de père spirituel pour lui et Je t’ai vu comme une flamme d’amour associée à lui pour ainsi finir et conclure les plans de la Mère de Dieu à son sujet ici sur la Terre.

Ah frère bien-aimé ! A ce moment-là J’ai prié beaucoup pour toi, j’ai demandé beaucoup pour toi et J’ai offert tous Mes mérites présents, passés et futurs pour toi pour que tu puisses vraiment être cette flamme embrasée d’amour  avec Notre très aimé Marcos pour le salut de beaucoup et beaucoup d’âmes et pour la réalisation de plans que tu ne peux imaginer.

Alors, la Dame regardant tendrement vers Moi M’a fait savoir que c’était  Son désir et que J’étais celui qui te garderait et te préparerait pour Son Service et pour que tu sois vraiment un Ange consolateur, une flamme d’amour de Son Cœur Immaculé avec Notre très aimé Marcos.

Et vraiment, à ce moment-là J’ai pleuré, J’ai pleuré de joie et de jubilation de voir que dans le futur j’aurais Mon grand dévot qui réparerait  la douleur que Je Lui ai causée en L’abandonnant dans la Passion avec Notre Seigneur Christ et en fuyant.

Oui, par toi Mon très aimé Carlos Tadeu, Mon dévot et qui porte Mon nom parce que tu es Ma chose et Ma propriété. Par toi Je peux enfin donner à Ma Dame et  Très Sainte Reine une digne réparation pour l’abandon que j’ai fait le vendredi saint en fuyant et La laissant seule avec Notre Seigneur au calvaire.

Par ton amour, ton obéissance, ta fidélité Je peux  d’une certaine manière réparer à travers toi  la douleur que Je Lui ai causée, la solitude que Je Lui ai causée. Oui pour cela, aime, sers, sois toujours  fidèle à Notre Reine pour qu’enfin au moyen de ton amour Je puisse réparer la douleur que J’ai causée à Son amour et à Son Cœur. Et que par toi Je puisse vraiment faire que beaucoup et beaucoup d’âmes se passionnent pour Elle complétant Ma réparation à travers  les siècles.

Ah frère bien-aimé j’ai tant de trésors, tant de grâces que J’ai demandées pour toi par Mes mérites. Viens, viens tous les jours à Moi, demande-Moi toujours, demande-Moi tout.  Ce qui sera conforme au désir de Jésus te sera donné et Je te promets toujours et  continuellement Ma constante protection, Ma constante garde, aide et assistance.

Ne crains pas, tu as dans le Ciel un grand et puissant avocat et Je te dis celui qui était Mon cousin et qui M’a donné une des premières places de Son Cœur, ne refusera rien, ne te refusera rien si tu demandes par toi et avec Moi. C’est pourquoi, demande-Moi toujours et tu obtiendras toujours et tu gagneras.

Je t’aime beaucoup et vraiment Je t’ai toujours  planté dans la paume de Mes mains et Mes regards d’amour  sont toujours posés sur toi.

Je fais Mienne les paroles de Notre très aimé Marcos : sur dix pensées que J’aie, onze sont pour toi, tu es le seul,  Je t’aime beaucoup et  tu tends toujours  à être présent dans Mon cœur, pensée et prière.

Reste en paix, marche dans la paix, poursuis ce mois en parlant des douleurs de la Mère de Dieu. Et en ce mois de Mars tu dois diffuser plus Son Apparition à Pontmain pour que les enfants de la Mère de Dieu connaissent Sa douleur et sa tristesse, la consolent  et consolent aussi Notre Seigneur qui continue aujourd’hui encore à être offensé et crucifié par les hommes.

Je vous bénis tous maintenant et toi aussi spécialement Mon  très aimé frère  de Jérusalem, de Nazareth et de Jacarei. »

Résultat de recherche d'images pour "FRISE FLEURS MYRIAMIR"

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.