Une vision céleste

Une nuit, ne trouvant pas le sommeil, je me mis à prier et j’eus l’impression de sombrer peu à peu dans un rêve, mais c’était vision – lorsque c’est une vision, je le sais, car tous les sentiments qu’elle éveille et tous ses détails subsistent à mon réveil, comme imprimés dans mon âme, ce qui n’arrive jamais avec un simple rêve :

Je me suis vue assise sur le balcon, chez mes parents, à contempler la lune et les étoiles. Je l’avais fait souvent, louant Dieu pour les merveilles de sa Création jusque tard dans la nuit, car la vue est splendide sur le lac Léman et les montagnes (en Suisse) …

Soudain, mais lentement, pendant que je contemplais (dans ma vision) le ciel, la lune, le lac et les montagnes, un GIGANTESQUE et MAGNIFIQUE Palais se dressa devant moi, comme s’il surgissait de terre, bloquant complètement la vue de tous côtés…

Il était très haut, semblait se perdre dans le ciel, et très étendu, car je n’en voyais la fin ni à gauche ni à droite. Ce Palais n’était pas un palais comme on en voit ici-bas. Il n’y avait aucune fioriture… seulement des fenêtres et des fenêtres, à perte de vue une multitude de fenêtres. Beaucoup étaient éclairées mais certaines ne l’étaient pas et mon regard fut surtout attiré par celles-là…

Je me demandai quel était ce Palais et pourquoi autant de fenêtres…

Je levai la tête pour regarder le sommet du Palais et je vis…

une MAGNIFIQUE LUNE,

qui semblait être comme au cœur du Palais, mais en même temps le surplomber.

De cette Lune rayonnait une Lumière et une Présence, une Lumière et une Présence d’une douceur infinie…

Je compris que la Lune, c’était Marie…

Je sentais sa Présence et sa Douceur envelopper tout ce Palais, toute l’Humanité, toute la Création et m’attirer à Elle…

Je restai un long moment à la contempler… et j’avais envie de La rejoindre dans ce Palais …

Résultats de recherche d'images pour « FLEURS MYRIAMIR »

Une Voix très douce se fit alors entendre :

Une Chambre attend CHACUN d’entre vous, ICI…

Allez-vous les occuper ? (silence)…. ou n’y aura-t-il pas de Lumière dans celles-là ?

Je regardai encore les fenêtres éteintes et ressentis une très grande tristesse…

Résultats de recherche d'images pour « FLEURS MYRIAMIR »

Le lendemain, en me réveillant, je me remémorai tous les détails de cette vision et l’infinie douceur qui émanait de cette Lune et de cette Voix… et les fenêtres éteintes. Trop de fenêtres éteintes…

Je pensai immédiatement à mes enfants… surtout à eux, à qui j’avais si souvent donné de mauvais exemples, et qui, même s’ils avaient la Foi, ne pratiquaient pas, ou si peu… Seigneur, est-ce qu’au moins ils T’aiment ? Fais qu’ils Te trouvent en Vérité, Seigneur, et qu’ils T’aiment ! Seigneur, ne regarde pas à mon péché, je T’en prie ! Pitié et Miséricorde pour eux ! Trouve le moyen de Te faire connaître à eux ! N’importe quel moyen ! Je sais qu’à Toi, rien n’est impossible !

Et puis je pensai à tous mes proches et à tous les hommes de cette terre… et à toutes les fenêtres éteintes en ce Palais…

Résultats de recherche d'images pour « FLEURS MYRIAMIR »

Une nuit, ne trouvant pas le sommeil, je me mis à prier et j’eus l’impression de sombrer peu à peu dans un rêve, mais c’était vision – lorsque c’est une vision, je le sais, car tous les sentiments qu’elle éveille et tous ses détails subsistent à mon réveil, comme imprimés dans mon âme, ce qui n’arrive jamais avec un simple rêve :

Je me suis vue assise sur le balcon, chez mes parents, à contempler la lune et les étoiles. Je l’avais fait souvent, louant Dieu pour les merveilles de sa Création jusque tard dans la nuit, car la vue est splendide sur le lac Léman et les montagnes (en Suisse) …

Soudain, mais lentement, pendant que je contemplais (dans ma vision) le ciel, la lune, le lac et les montagnes, un GIGANTESQUE et MAGNIFIQUE Palais se dressa devant moi, comme s’il surgissait de terre, bloquant complètement la vue de tous côtés…

Il était très haut, semblait se perdre dans le ciel, et très étendu, car je n’en voyais la fin ni à gauche ni à droite. Ce Palais n’était pas un palais comme on en voit ici-bas. Il n’y avait aucune fioriture… seulement des fenêtres et des fenêtres, à perte de vue une multitude de fenêtres. Beaucoup étaient éclairées mais certaines ne l’étaient pas et mon regard fut surtout attiré par celles-là…

Je me demandai quel était ce Palais et pourquoi autant de fenêtres…

Je levai la tête pour regarder le sommet du Palais et je vis…

une MAGNIFIQUE LUNE,

qui semblait être comme au cœur du Palais, mais en même temps le surplomber.

De cette Lune rayonnait une Lumière et une Présence d’une douceur infinie…

Je compris que la Lune, c’était Marie…

Je sentais sa Présence et sa Douceur envelopper tout ce Palais, toute l’Humanité, toute la Création et m’attirer à Elle…

Je restai un long moment à la contempler… et j’avais envie de La rejoindre dans ce Palais …

Une Voix très douce se fit alors entendre :

Une Chambre attend CHACUN d’entre vous, ICI…

Allez-vous les occuper ? (silence)…. ou n’y aura-t-il pas de Lumière dans celles-là ?

Je regardai encore les fenêtres éteintes et ressentis une très grande tristesse…

Résultats de recherche d'images pour « FLEURS MYRIAMIR »

Le lendemain, en me réveillant, je me remémorai tous les détails de cette vision et l’infinie douceur qui émanait de cette Lune et de cette Voix… et les fenêtres éteintes. Trop de fenêtres éteintes…

Je pensai immédiatement à mes enfants… surtout à eux, à qui j’avais si souvent donné de mauvais exemples, et qui, même s’ils avaient la Foi, ne pratiquaient pas, ou si peu… Seigneur, est-ce qu’au moins ils T’aiment ? Fais qu’ils Te trouvent en Vérité, Seigneur, et qu’ils T’aiment ! Seigneur, ne regarde pas à mon péché, je T’en prie ! Pitié et Miséricorde pour eux ! Trouve le moyen de Te faire connaître à eux ! N’importe quel moyen ! Je sais qu’à Toi, rien n’est impossible !

Et puis je pensai à tous mes proches et à tous les hommes de cette terre… et à toutes les fenêtres éteintes en ce Palais…

Adeodata, le 23 février 2011

Résultats de recherche d'images pour « FLEURS MYRIAMIR »

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.