Un fonctionnaire du Vatican proche du cercle intime du Pape partage des informations explosives

Un fonctionnaire du Vatican
proche du cercle intime du Pape
partage des informations explosives

source : http://dieuetmoilenul.blogspot.fr/

Par John-Henry Westen
et l’ensemble des éditorialistes

SOURCE : Life Site News
Le 3 janvier 2017

Le 3 janvier 2017 (LifeSiteNews) — Il y a un peu plus d’un an, un lecteur a eu une conversation franche et révélatrice avec un haut fonctionnaire du Vatican proche du cercle intime du Pape François.

Ils voyageaient sur le même vol vers Rome ; le fonctionnaire était sur son chemin de retour de la Rencontre Mondiale des Familles à Philadelphie, juste avant le Synode ordinaire de 2015 sur la Famille.

Ce qu’il a dit est remarquable concernant le rejet du Pape de l’orthodoxie et sur son mépris pour les enseignements fondamentaux de la Foi Catholique.

Le lecteur a gentiment partagé le contenu de leur échange qui donne un aperçu précieux de la manière dont ce pontificat considérait le Synode sur la Famille, la Sainte Communion pour les divorcés/remariés sans nullités et diverses personnalités dirigeant l’Église aujourd’hui.

Nous ne doutons pas de l’authenticité de l’échange. Le compte rendu du lecteur de leur conversation est ci-dessous :

Conversation d’avion

Je suis monté à bord de l’avion et j’ai pris mon siège. Un Italien plus âgé, plutôt costaud, qui avait l’air d’avoir mangé sa bonne part de pâtes, s’est assis à côté de moi. Nous avons échangé des salutations et il s’est présenté comme un fonctionnaire de l’ancien Conseil Pontifical pour la Famille dirigé par l’Archevêque Vincenzo Paglia.

Le fonctionnaire semblait être libre de s’exprimer et était désireux d’exprimer qu’il connaissait le Cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode des Évêques. Il y eut quelques moments pendant notre conversation où il admit qu’il avait longuement parlé au Cardinal Baldisseri mais qu’il ne pouvait pas révéler le contenu de leur conversation.

Notre conversation s’est rapidement tournée vers le prochain Synode. Je me contentais de poser des questions et je l’écoutais sincèrement et m’intéressais à son point de vue. Aussi, sur ce sujet, je pense qu’il se sentait libre de parler. Le début de notre conversation a porté beaucoup sur la proposition de Kasper, * et j’essayais de comprendre la logique derrière elle.

Question : [Après avoir demandé à plusieurs reprises comment quelqu’un peut entrer dans une deuxième union lorsque le premier mariage est sacramentel et valide] Je ne comprends pas. Si le premier mariage était sacramentel et valide, comment quelqu’un peut-il être admis à la Communion si elle est dans une seconde union civile ? Qu’en est-il de l’indissolubilité du mariage ?

Réponse : Que faites-vous quand l’indissolubilité est morte, quand il n’y a plus de sentiment ?

[« Come si fa quando l’indissolubilta è morta, quando non c’è piu sentimento? »]

Je me suis dit : « C’est la dernière chose qu’un prêtre devrait dire à un couple nouvellement marié qui éprouve des difficultés ».

Après quelques interactions, j’ai demandé :

Question : Mais qu’en est-il de la Familiaris Consortio du Pape Jean-Paul II, 84 ? **

Réponse : Comment pouvons-nous accepter ce document [« ammettere »] ? Ça a été écrit il y a 30 ans …

Question : Mais qu’en est-il de l’endroit où le Pape Jean-Paul II dit, dans Familiaris Consortio, que, selon la Sainte Écriture et la Tradition, quelqu’un dont le premier mariage est valide et qui est dans une seconde union ne peut être admis à la Sainte Communion à moins qu’ils ne vivent en frère et soeur.

Réponse : Nous ne pouvons pas nous attendre à ce qu’un homme et une femme qui dorment dans le même lit puissent vivre en frère et sœur.

Notre conversation s’adressa à quelques-uns des personnes que le Pape avait nommées au Synode.

Question : Le Pape a choisi le Cardinal Kasper pour participer au Synode. Pensez-vous que cela signifie que le Pape est d’accord avec Kasper ?

Réponse : [Pause remarquable] … Oui

Question : Que pensez-vous de Kasper ?

Réponse : « C’est l’homme le plus intelligent dans la salle ».

Question : Et le Cardinal Burke ? …

Réponse : [Il dit rapidement] Il ne viendra pas. Il ne compte pour rien ; il est trop Lefebvriste. [« Non conta per niente; è troppo Lefebvrista »]

Question : Mais j’imagine qu’il y aura beaucoup d’opposition de la part de certains Évêques et Cardinaux du Synode, en particulier d’Afrique, d’Amérique et de Pologne. Que fera le Pape François ?

Réponse : « Il écoutera et il fera ensuite ce qu’il veut ».

Question : Mais qu’en est-il du Pape Benoît ? Je ne pense pas qu’il serait d’accord.

Réponse : C’est un théologien, mais il n’a pas d’expérience pastorale.

Question : Et la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ?

Réponse : [Avec ce qui semblait un ton désobligeant] Ils pensent qu’ils sont les gardiens de la Foi ! Le Pape est le gardien de la Foi.

Question : J’ai entendu dire que le Pape a nommé le Cardinal Danneels *** pour participer au Synode …

Réponse : Ah, quel bon homme … il est raffiné … [« è raffinato »] Notre conversation s’est finalement tournée vers d’autres sujets plus bénins, puis s’est terminée jusqu’à notre arrivée à Rome. Quand nous avons atterri, il m’a donné son nom et son numéro de téléphone.

Remarques :

* La Proposition Kasper était une thèse présentée par le Cardinal Walter Kasper au Consistoire extraordinaire de février 2014 dans laquelle il proposait un cheminement pénitentiel pour certains divorcés/remariés qui finiraient par les amener à être admis aux Sacrements, même si l’Église a traditionnellement perçu ces personnes comme vivant dans une relation adultère.

** Familiaris Consortio est l’Exhortation Apostolique du Pape Jean-Paul II en 1981 sur la Famille. Le paragraphe 84 a explicitement réaffirmé la pratique de l’Église, qui est basée sur l’Écriture Sainte, de ne pas admettre à la Communion Eucharistique les divorcés qui se sont remariés. Elle affirme que si ces personnes étaient admises à l’Eucharistie, « les fidèles seraient induits dans l’erreur et la confusion quant à l’enseignement de l’Église sur l’indissolubilité du mariage ». Elle indique aussi que la réconciliation dans le Sacrement de Pénitence ouvrant la voie à l’Eucharistie n’est possible que si elles vivent en tant que frère et sœur, s’abstenant de relations sexuelles.

*** Le Cardinal Godfried Danneels, l’Archevêque émérite de Malines-Bruxelles, a tenté de dissimuler un cas d’abus sexuel impliquant un autre Évêque en 2010. Un enregistrement audio qui a coulé dans les médias Belges a révélé que le Cardinal a exhorté la victime à ne pas révéler que son agresseur était son oncle, Roger Vangheluwe, Évêque de Bruges, jusqu’à ce que l’Évêque n’ait pris sa retraite. Le Cardinal a demandé à la victime s’il attendrait jusqu’à ce que l’Évêque Vangheluwe se retire avant d’aller en public et lui a même dit de « demander pardon » et de « reconnaître sa propre culpabilité ». La victime a répondu : « Quel pardon dois-je rechercher ? Je ne suis pas celui qui doit demander pardon ». Malgré cette dissimulation et les points de vue controversés du Cardinal Danneels sur des questions telles que le mariage homosexuel et l’avortement, le Pape François l’a personnellement invité à participer aux deux Synodes sur la Famille comme l’un de ses délégués triés sur le volet. [ Note du traducteur : Daneels avait par ailleurs dépassé l’âge limite pour participer aux Synodes. ]

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.