Selon Mgr Beno Elbs, Evêque de Feldkirch (AU), ce n’est pas seulement la fameuse note 8 d’ “Amoris laetitia” qui pose problème, mais le document tout entier

Résultats de recherche d'images pour « amoris laetitia »

 

Un pape qui envoie les âmes en enfer…..

 

Vendredi, 6 janvier 2017. Selon Mgr Beno Elbs, Evêque de Feldkirch (AU), ce n’est pas seulement la fameuse note 8 d’ “Amoris laetitia” qui pose problème, mais le document tout entier dans la mesure où il subordonne la réalité de l’Eucharistie à la subjectivité de chaque personne.

Le prélat autrichien a reconnu qu’il y avait eu beaucoup de discussions au cours du synode qui a précédé la publication de l’Exhortation, notamment lorsque certains évêques d’Europe ont cru que les réserves exprimées par les pasteurs de l’Eglise en Afrique et en Asie ne relevaient que de questions culturelles : “On a entendu dire que la situation en Afrique ou en Asie est très différente de celle de l’Europe. Ce qui touche les fidèles d’Asie ou d’Afrique, c’est moins les questions concernant l’homosexualité ou le divorce que les problèmes de la faim, des migrations, des femmes violées et maltraitées. Puis le Pape a parlé de l’inculturation et a dit qu’il fallait prendre en compte les situations particulières de chaque région. Or le manque de cohérence dans la pastorale va coûter cher à l’Eglise.”

Lorsque les journalistes ont demandé à Mgr Elbs si la communion donnée aux “divorcés-remariés” va devenir une pratique irréversible, ce dernier a répondu : “Beaucoup de prêtres donnent déjà la communion à tout le monde ; avec “Amoris laetitia”, ils sont encouragés à généraliser ouvertement cette pratique.”

http://www.proliturgia.org/

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.