La Fille du Oui à Jésus : l’Enfer existe-t-il ? – Partie 9 –

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »C’est Satan qui ordonne à ses démons de rendre jalouses les âmes perdues en leur faisant connaître les oeuvres des âmes célestes pour les enfants de la terre. Plus ils réussissent à démontrer aux âmes mortes que les bonnes oeuvres faites par les enfants de Dieu plaisent à Dieu, plus les démons les mettent en colère contre Dieu, car en les mettant en colère contre Dieu, la foudre de l’enfer se manifeste sur la terre.

Les esprits impurs par les tentations et les âmes déchues par leur haine veulent que les enfants sur la terre fassent souffrir leur âme en offensant Dieu. Les âmes en enfer ne peuvent sortir de l’enfer, donc elles ne peuvent s’approcher de ceux qui sont sur la terre, car leur chair impure est dématérialisée ; mais, pour les démons, leur chair peut devenir une arme diabolique entre leurs griffes ; ainsi, ils peuvent utiliser l’esprit de la personne morte parce que c’est son âme qui est en enfer.

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »

L’esprit d’un enfant sur terre qui offense Dieu est volatile : il croit et il ne croit pas ; il pense à l’ensemble d’une équation et il ne veut pas penser que voler nuit à sa vie ; il s’efforce de bien paraître et il néglige de prendre soin de sa santé ; il s’évertue à faire des reproches et il ne se préoccupe pas des conséquences ; il met sa confiance en une personne et il veut la contrôler ; donc, son esprit est pour le bien et son esprit est pour le mal : il veut faire le bien, mais il ne peut s’empêcher de faire le mal. L’enfant sur la terre qui nourrit son esprit de faussetés est en danger de se faire prendre aux pièges des esprits impurs qui se servent de l’esprit des enfants morts qui ont dit ‘non’ à Dieu.

Plus les âmes déchues savent que leur esprit mort trompe l’esprit de la chair vivante, plus elles veulent souffrir pour que leur esprit soit affreusement diabolique.

Les démons sont le mal à l’état pur, rien ne les arrête pour que l’esprit des enfants de Dieu sur terre soit trompé. En utilisant de fausses données, les enfants de la terre croient qu’il y a des esprits morts qui peuvent communiquer avec eux, ce qui est faux ; ce n’est que l’esprit de l’enfant défunt qui est en les fruits bons ou mauvais de ses oeuvres qui demeurent sur la terre.

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »

Souvenez-vous que chaque enfant qui fait des oeuvres, c’est avec ce qu’il est que l’oeuvre se fait ; par conséquent, le fruit de son oeuvre qui demeure sur la terre porte en lui la bonté de l’enfant ou la malice de l’enfant. Ce n’est qu’une fois mort que son esprit se fait connaître à travers son oeuvre, tels ceux qui ont créé, avec la création de Dieu, de bonnes oeuvres comme : l’oeuvre de Saint-Vincent-de-Paul. Attention, mes enfants, la tournure de leur malice est si infâme et si hypocrite que ceux qui tombent dans leurs pièges ne savent plus où est la vérité : ces mauvais esprits peuvent aussi bien utiliser le bien pour faire le mal.

Les âmes en enfer sont des instruments de tromperies et d’hypocrisies qu’utilisent les démons contre les enfants de Dieu sur la terre. Pour obtenir d’elles plus de haine, ils leur font sans cesse connaître le bien qui se fait sur la terre grâce aux bonnes conséquences des âmes éternelles, afin de mettre en cause leurs mauvaises conséquences.

En démontrant aux âmes mortes que leurs mauvaises oeuvres sont inutiles, leur haine les brûle de la même manière que des torches, et comme elles haïssent ce qu’elles ont fait de bien sur la terre, elles donnent aux esprits impurs le pouvoir de leurs fruits afin qu’ils s’en servent contre les bonnes oeuvres ; ainsi, ils utilisent plus de malice contre les vivants.

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »

Voici une histoire qui vous aidera à comprendre : « Il y avait deux enfants sur le bord d’une rivière. L’un dit à l’autre : ‘Que vois-tu ?’ L’autre répondit : ‘Ce que je vois, ce sont des ronds dans l’eau.’ Celui qui avait posé la question dit : ‘Mais je ne vois pas de ronds.’ L’autre dit : ‘Mais tu ne peux pas les voir, car tu ne crois pas en ce que je dis.’ L’autre le regardait et ne comprenait pas ce qu’il voulait dire. Celui qui voyait des ronds lui dit à nouveau : ‘Vois-tu les ronds dans l’eau ?’ L’autre répondit : ‘Je ne vois toujours pas ce que tu vois.’ Et l’autre dit : ‘Mais tu ne comprends toujours pas ce qui se passe. Il y a des ronds lorsque tu crois en ce que je crois. Que tu vois ou que tu ne vois pas, il est important de croire en ce que je vois. C’est là que tu entres dans ce qui est faux et il est plus facile pour toi de pénétrer dans mon imagination ; ainsi, je peux t’emmener là où tu ne peux aller : dans ma vérité. Vois-tu ce que je vois ?’ L’autre qui ne voyait pas dit : ‘Je ne vois pas, mais je sais que ce que tu vois est vrai, donc je vois ce que tu vois. Si, toi, tu vois, je vois’. » Voilà, mes enfants, ce que cela veut dire être dans la vérité qui vient du néant.

Les démons veulent maintenir le vrai prisonnier du faux : les bonnes conséquences sont donc prisonnières des mauvaises conséquences, et le mauvais vient du mal qui vient de l’enfer : le néant ; donc, ceci se fait grâce aux mauvaises conséquences que les âmes déchues ont laissées sur la terre : ces conséquences sont dans leur temps passé, et leurs bonnes conséquences se laissent nourrir par les mauvaises lorsque les enfants de la terre croient en ce qui est en le néant.

Mes enfants, le temps de votre vie sur la terre contient le passé, le présent et le futur. C’est votre temps entier sur la terre, et vous n’êtes pas seuls sur la terre : chaque enfant de Dieu a eu, a et aura un temps de vie terrestre. Dans cet espace de temps, chacun a fait, fait et fera ses actes de vie pour accomplir des oeuvres, et les conséquences de ses actes de vie sont les fruits de ses oeuvres qui sont demeurés, demeurent et demeureront sur la terre. Ce qui s’est passé dans le temps de vie des enfants qui ne sont plus sur la terre fait partie de votre temps de vie parce que la nourriture de leurs actes de vie a nourri les actes de vie de chacun, et, encore aujourd’hui, leur nourriture circule dans certains actes de vie. Par exemple, bonnes : les recettes de vos arrière arrière-grands-mères ; mauvaises : les collections de tableaux, de voitures, qui ne nourrissent pas l’âme, etc., sont en votre temps.

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »Maintenant, réalisez que les bons actes de vie font en sorte d’aider les enfants de Dieu à faire de bons actes de vie ; cela les aide à demeurer bons envers eux-mêmes et leur prochain. Mais les mauvais actes de vie ont fait en sorte de nuire aux enfants de Dieu, et ils n’ont pu faire de bons actes de vie, ce qui a fait qu’ils sont incapables de demeurer bons envers eux-mêmes et incapables de faire de bons actes de vie pour leur prochain sans y mettre leur gros ‘moi’ avant.

– Qui a fait que le bon soit en votre vie ? Dieu est le Créateur de tous les anges et de tous les enfants.

– Est-ce que Dieu a mis le mal en ses anges et en ses enfants au moment de leur création ? Dieu est infiniment bon, il ne peut avoir mis le mal en aucun de ses enfants créés ni en aucun de ses anges. Le mal est apparu au moment où l’ange Lucifer refusa d’adorer le Fils de Dieu qui s’est montré avec sa Matière, et vous étiez tous créés bons en lui. Mais lui, qui devait tout connaître, s’est aperçu qu’il ne connaissait pas la valeur de la Matière Parfaite, et son refus l’a transformé en ce qu’il découvrait : l’ange parfait ne savait pas tout, car l’orgueil devait tout savoir.

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »– Où Lucifer devenu Satan a choisi d’être ? Dans l’abîme.

  • L’abîme : dans l’abîme, il n’y a pas de porte, pas de mur, pas de ciel et pas de surface.
  • L’abîme est un espace vide où Dieu n’est pas, mais où Dieu exerce son pouvoir : Dieu est partout.
  • L’univers : dans l’univers, il y a le temps, donc l’univers a eu un début et il aura une fin : Dieu n’a pas de temps, il détermine le temps de sa création, car il est l’Alpha et l’Oméga.
  • Un lieu de vie : l’univers est un lieu déterminé où il y a de la vie : Dieu est la Vie, c’est de lui que sort la vie pour la création.
  • Un temps d’existence : la distance entre une masse dans l’univers et une autre masse peut se calculer en temps, car toute masse se maintient là où Dieu l’a mise pour la vie dans l’univers : Dieu n’a pas mis l’abîme dans l’univers, car là où il y a de la vie, Dieu est présent.
  • Le néant : dans le néant, il n’y a pas de présent, le temps est vide et dans ce vide, il n’y a pas de vie, donc rien ne prend naissance et rien ne disparaît.
  • La mort : chaque être qui entre dans la mort devient un rien dans le néant : Satan est le rien de lui-même, il erre dans le néant.
  • Le maître du mal : Satan est celui qui déchaîne sa rage sur des milliards d’anges déchus qui eux aussi errent dans le néant, et les riens qu’ils sont déferlent leur rage sur tout ce qui est mort dans l’abîme : les âmes mortes.

– Les esprits impurs sont-ils devenus indifférents à ce qu’ils ont perdu : la vie ? Ils sont le rien et ce qui n’est rien est vide, donc ils cherchent à se remplir de ce qu’ils ont perdu ; comme ils ne sont pas capables, ils ragent contre eux-mêmes parce qu’ils n’ont pas le pouvoir de la vie, ce qui fait de ces esprits impurs des entités : des entités ne sont ni des êtres vivants, ni des êtres morts ressuscités et ni des phénomènes non-existentiels.

– D’où vient que des enfants parlent d’entités, alors qu’elles ne font pas partie de la vie ? C’est qu’ils ont un intérêt pour les choses qui ne sont pas normales. De ce fait, des manifestations se sont produites par quelque chose qui ne vient pas de la terre, car tout ce qui vient de la terre sont des oeuvres bonnes ou mauvaises produites par des actes de vie, et cela est tout à fait explicable donc normal ; alors, il a fallu un début pour parler de ces manifestations anormales.

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »Ici, il faut comprendre que ces manifestations anormales se sont produites selon un ordre de causes et effets.

Causes et effets : toute oeuvre nourrit la pensée, le regard, l’écoute, la parole, l’action et le sentiment, ainsi toute oeuvre porte en elle ce qui vient d’un enfant qui a la vie. Puisque c’est par sa volonté qu’il a donné ce qu’il a en lui, tout enfant qui a fait une oeuvre, il l’a faite avec ce qui était en lui, et c’est ce qui était en lui qui s’est donné.

Souvenez-vous du temps d’amour. Un enfant de Dieu qui est devant un choix entre dans un temps d’amour, où l’amour met la vie de l’enfant devant son choix ; s’il accepte, l’amour laisse entrer ce qui est devant lui. De ce fait, il y a un pouvoir qui s’est exercé sur la vie : ce qui est devant l’enfant a exercé un pouvoir de vie sur lui qui a la vie en son être.

Ici, il faut comprendre que les esprits impurs n’ont pas de vie ; cela veut dire que si ce qui est devant l’enfant est une tentation, cela ne vient pas de ce qui est en les esprits impurs, mais de la vie qui est morte. Ces esprits ont pris ce qui vient des âmes mortes. Par exemple, un acte de vol : le mal était en l’acte alors que l’acte était en la vie lorsqu’il s’est fait. Par conséquent, si ce qui est devant l’enfant, qui a un choix à faire, vient d’un acte bon, cela le nourrira ; si cela ne vient pas d’un acte bon, cela le nourrira parce que c’est sa vie en l’enfant qui a accepté ce qui était devant lui : ce pouvoir de vie, qui était devant lui, nourrira ses actes de vie.

Image associée

« Il était une fois un être malveillant qui ne voulait pas faire ce qui était bon aux yeux de Dieu. Il se disait : ‘Je vais continuer à faire le mal, même après ma mort’ ; alors il conçut un plan. Tout ce qu’il pensait, voyait, écoutait, regardait, disait, faisait et ressentait devait porter le mal. Toute personne qui avait contact avec lui ressentait le vide qui les pénétrait, car ces personnes étaient influencées par les actes de cet être méchant.

« Lorsqu’il se trouva devant son jugement, il cracha sa haine contre Celui qui l’aimait, car ce qu’il voulait, c’était de continuer à faire le mal. Lorsqu’il se retrouva en enfer, les esprits impurs le faisaient si souffrir que cet être jubilait de rage contre la vie qu’il n’avait plus ; ce qu’il voulait faire, c’était de faire souffrir les âmes sur la terre en donnant tout pouvoir aux esprits impurs afin qu’ils se servent de ce qu’il avait fait sur la terre.

Image associée« Toute tentation, il voulait en faire partie : sa vie n’était plus sur la terre, mais ses oeuvres mauvaises avaient laissé ses traces : ses mauvaises conséquences. Par le pouvoir de la vie en ses mauvaises conséquences, cet être influençait encore ceux qui se conduisaient mal à faire de mauvaises oeuvres, afin que les mauvais fruits de ces oeuvres soient sur la terre.

« Donc, sa rage nourrissait leurs âmes sur la terre avec ses mauvaises conséquences, et les traces de ses mauvaises conséquences en les mauvaises conséquences, qui étaient celles des enfants qui avaient été influencés par ses oeuvres mauvaises qui avaient donné de mauvaises conséquences, circulaient en le mouvement de vie. »

– Comprenez-vous que toutes les mauvaises conséquences du passé portent ce qui était mal en tout enfant qui a fait de mauvaises oeuvres durant sa vie sur la terre ?

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »Alors, il y a eu sur la terre des enfants qui ont fait des oeuvres avec ce qui était bon en eux et avec ce qui n’était pas bon en eux, mais dont le mal en leurs actes de vie ne venait pas d’eux.

– Réalisez-vous l’impact des conséquences de toute oeuvre qui demeure sur la terre, même après la mort terrestre ? Ces conséquences sont de la nourriture bonne ou mauvaise pour les actes de vie des enfants de Dieu qui doivent accomplir des oeuvres dans leur temps de vie sur la terre.

– Toutes les oeuvres bonnes ou mauvaises se font avec la vie, car il n’y a pas d’oeuvres, pas de conséquences sans la vie ; alors, pourquoi les entités, qui sont les démons, s’acharnent contre les enfants de Dieu pour qu’ils croient en ce qui n’existe pas, puisque ce qui est mort est dans le rien ? Pour les emmener à faire ce qui est contre leur vie éternelle. En leur faisant accroire en ce qui n’est rien, c’est avec ce qui n’est rien qu’ils nourrissent leurs actes de vie, et leurs conséquences sans vie demeurent sur la terre afin d’empoisonner les autres enfants de Dieu.

– Comment s’y prennent-ils pour faire en sorte que ce qui n’existe pas soit sur la terre des vivants ? Pour que ces entités qui n’ont pas la vie puissent se manifester, il leur faut du pouvoir, et ce pouvoir ils ne peuvent l’obtenir que par la vie. Lorsque des enfants de Dieu ont peur de quelque chose qui ne paraît pas normal, sans s’en rendre compte ces enfants ouvrent un passage de la terre à l’abîme. Pour qu’ils aient peur, il faut qu’ils perdent leur paix afin que la mauvaise nourriture des mauvais actes de vie puisse nourrir leur acte de vie ; donc, le mal doit empêcher les enfants d’avoir recours à l’amour qui les rendrait forts devant ce quelque chose qui n’existe pas.

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »– Ce quelque chose qui n’existe pas, qu’est-ce que c’est ? C’est la peur qui se présente devant eux sous plusieurs formes. La peur prend la forme des péchés que les enfants ont acceptés de faire. Chaque tentateur est une entité, chaque tentation est un appât, chaque acceptation venant de la vie est une invitation à ce qui ne se voit pas à entrer en la vie ; donc, chaque péché est invisible : il a fallu un appât visible pour que ce qui est invisible entre en la vie : le péché.

– Qu’est-ce qui est visible ? En vous, vous aviez ce qui vous était nécessaire pour produire vos oeuvres, car les actes de vie qui ont été faits par vous, vous les avez faits avec votre vie ; ce que vous avez produit, vous l’avez produit avec ce qui était déjà en vous. Si vous avez fait une oeuvre mauvaise, le rien était entré en vous : vous aviez accepté de faire un acte impur qui se voit, car cela ne s’efface pas de votre mémoire ; donc, ce qui est du péché est visible en vous : vos marques.

– Par exemple, tuer quelqu’un est défendu par Dieu ; alors, c’est l’action qui a été purifiée, mais qui a fait l’action ? C’est l’enfant. Je n’ai pas envoyé l’enfant qui a tué à la mort, donc je n’ai pas envoyé son action à la mort. C’est le péché que j’ai envoyé à la mort, ce qui était entré en lui : le mal qui lui a fait commettre un acte contre lui et contre celui qui a perdu la vie.

Résultats de recherche d'images pour « amour pour tous les miens fille du oui à jésus »

– Qui est l’enfant ? Un enfant de Dieu qui a la vie en lui.

– Qui est mauvais : est-ce l’enfant qui avait en lui quelque chose qui l’a emmené à tuer ou ce qui l’a empoisonné ? Ce qui l’a empoisonné. Je n’ai pu jeter au feu le bon grain avec l’ivraie ; j’ai séparé le grain du mal et ce n’est que le mal qui a été jeté au feu. J’ai fait de même pour les pécheurs : j’ai séparé du pécheur ce qui le rendait mauvais : le péché. C’est le péché que j’ai envoyé à la mort éternelle, et le pécheur je l’ai purifié : je n’ai pas séparé le pécheur de son oeuvre, puisque son oeuvre a été faite avec sa vie ; mais ce qui était entré en lui, je l’ai arraché de sa vie pour que sa vie soit libérée de son mal, et que son oeuvre poursuive son cours en étant une oeuvre réparée, ce qui fait que ses conséquences portent mes grâces de Purification. Comprenez que je suis le Sauveur du monde, et le monde, ce sont tous les enfants qui ont la vie en eux, et tout acte fait partie de leur vie.

– Puisque j’ai purifié chaque acte de vie, pourquoi aujourd’hui il y a tant d’enfants de Dieu qui commettent des offenses ? Il n’y a plus de péchés, ils ont tous été envoyés à la mort éternelle. Mais soyez attentifs à ces mots qui s’écrivent par la puissance de Dieu.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.