Noël

Livre Tome 4 : Le temps presse, rallumez vos lampes
Page 114Noël – Message du 22 décembre 2003 –

 » La naissance de Jésus à Bethléem est l’accomplissement de la volonté d’amour et de rachat de Dieu pour l’humanité.
Chassez vos soucis et éclatez de joie en fêtant la Nativité du Christ, car Noël est pour vous une Bonne et Merveilleuse Nouvelle !

Pourquoi ? Parce que vous avez la grâce de connaître l’amour de Dieu pour les hommes : « Il vous a tant aimés qu’Il a envoyé son Fils pour que le monde soit sauvé.»

Oui, vous avez cette chance extraordinaire de savoir ce qui vous arrive…

Soyez dans l’allégresse, car vous avez la révélation de ce don de l’amour incommensurable de Dieu. Que chacun d’entre vous reçoive cette joie des bergers qui contemplent le signe de l’Enfant Jésus qui est venu pour vous, pour chacun et chacune d’entre vous.
Il veut que vous viviez, Il est la Lumière qui vient éclairer votre nuit …

Les pauvres de votre monde sont bien à comparer aux bergers de la nuit de Bethléem, qui ont entendu le message des anges et qui sont venus les premiers adorer l’Enfant-Dieu.

Le pauvre, c’est celui qui est dans la souffrance, qui a le plus besoin d’entendre une parole d’espérance !

En cette fête de l’Amour, votre devoir de tendresse est de penser à tous ceux qui souffrent de la solitude, qu’ils soient dans leurs maisons loin de leurs parents, dans les hôpitaux, les prisons, et qui attendent tous un peu de réconfort, car leurs âmes sont assoiffées de douceur …

Ouvrez votre cœur en priant pour tous les souffrants du monde, en particulier pour ceux qui ne connaissent pas Jésus, et, si vous en avez la possibilité, recevez-les dans votre maison et à votre table…  En recevant un être humain qui souffre, c’est le Christ que vous recevrez !

En cette nuit de Noël, pensez que, dans la Palestine de Jésus, y compris à Bethléem, des enfants naissent et, deux mille ans plus tard, ils se trouvent dans une situation identique et sans doute plus grave, car l’occupation et l’oppression sont encore plus agissantes …

Et combien de pays, depuis l’Irak, l’Afrique et tant d’autres, vivent des situations identiques.

Priez particulièrement en cette nuit de Noël, pour que règne finalement la Paix dans le monde entier.

N’oubliez pas que Jésus, pour vous faire bien comprendre qu’Il n’est pas différent de vous, a voulu supporter la fatigue et connaître la faim. Il n’a pas refusé d’avoir soif, Il a trouvé son repos dans le sommeil, Il n’a pas refusé la souffrance, Il s’est soumis à la mort et Il a rendu manifeste sa Résurrection.

En tout cela, Il a offert sa propre humanité afin que vous, dans votre souffrance, vous ne perdiez pas courage et que, reconnaissant qu’étant vous-mêmes hommes, vous attendiez également ce que le Père a donné à son Fils.

Et puisque Marie vous a offert symboliquement son fils en nourriture, communiez avec joie et gratitude, dans l’espoir que la nourriture eucharistique vous comble de la paix annoncée par les anges à ceux que Dieu aime et vous transforme ainsi en hommes de paix pour tous ceux qui vous entourent.

 La paix, l’harmonie et le partage sont des valeurs on ne peut plus universelles, que tous peuvent partager…

En cette nuit de Noël,
priez pour la Paix dans le monde, pour que cesse la famine, pour les victimes de catastrophes.

Priez pour les vocations,

Priez pour les chrétiens qui se dispersent, tentés par de nombreux mouvements qui les détournent de l’obéissance à l’Église.

 

Dites et répétez aux non-croyants, que la manifestation de la puissance de Dieu dans le monde ne s’identifie à aucune reconnaissance sociale.

Elle est d’un autre ordre.

C’est pourquoi le Messie est venu sur terre sous le signe d’un enfant nouveau-né.

 Il ne s’est pas imposé à l’humanité pour l’écraser, mais pour la convertir.

Son objectif est celui de la liberté et de l’amour …

Que Noël vous apporte la sagesse, plus de maîtrise, plus de pureté, plus de disponibilité pour prêcher la Bonne Nouvelle!

Vous êtes de bons candidats à la sainteté, car c’est ce que Dieu demande à tous …

Jean messager de la Lumière « 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.