La Fille du Oui à Jésus : l’Enfer existe-t-il ? – Partie 1 –

L’ENFER EXISTE-T-IL ?

Résultats de recherche d'images pour « FILLE DU OUI VOLUME 5 »

Mes enfants, ayez confiance en Celui qui a donné sa Vie afin que tous ceux qui sont inscrits dans le Livre de la Vie profitent de ce que je vous donne à cet instant : des grâces d’abandon.

Ce temps est riche de grâces pour vous qui m’écoutez et pour ceux qui ne m’écoutent pas. Ce que vous faites en ce temps, partagez-le avec ceux que vous aimez ; un jour, ils vous remercieront pour vos efforts d’amour envers eux, et à votre tour vous les remercierez. N’oubliez pas que ce qu’ils font contre eux-mêmes vous amène à faire des efforts pour leur venir en aide.

Oui, mes enfants, se servir de leurs souffrances vous amène à faire des efforts, et cela donne à vos souffrances de la valeur, ce qui leur apporte du soutien. Puisque c’est grâce à leurs souffrances que vous développez vos efforts, eux en retirent de l’amour, ce qui veut dire que vos efforts se changent en force, et eux obtiennent une force afin d’endurer leurs souffrances causées par leurs offenses envers Dieu.

Mon Père connaît la valeur de chacun des actes de vie de ses enfants, n’ont-ils pas été purifiés par moi, son Fils ? C’est pourquoi il permet que vous viviez vos choix, et vivre vos choix de vie, c’est vivre avec les grâces de la Purification. C’est ce que vous devez accepter pour comprendre et voir ce que vous devez faire pour que vous et tous ceux qui ont leur nom inscrit dans le Livre de la Vie alliez au Ciel.

Résultats de recherche d'images pour « FILLE DU OUI VOLUME 5 »En ce temps, c’est une grâce pour tous les enfants de Dieu de vivre unis par des liens de vie, tout comme cela l’était au temps des apôtres. Tous vos actes de vie s’unissent par amour afin d’apporter à chacun des enfants de Dieu la force de vivre sur cette terre, malgré la division qui sévit partout. Le temps ne vous appartient pas, c’est Dieu qui vous le donne pour accomplir vos bons actes de vie. Chaque fois que vous faites de bons actes de vie, vous profitez du temps que Dieu vous donne pour les accomplir. Réalisez que vous n’êtes pas les seuls à en profiter puisque vous êtes avec tous ceux qui sont sur la terre, donc vous profitez de la force de ce temps. Si vous n’en profitez pas pour faire de bons actes, votre temps s’écoule sans sa force, car il y a un vide qui prend la place de la force.

Je vous explique. Lorsque vous faites ce que vous avez à faire pour plaire à Dieu, plaire à la personne que vous êtes et plaire à votre prochain, ces moments sont pour vous un temps d’amour puisqu’il se remplit de ce que vous faites par amour. Les oeuvres que vous accomplissez dans ce temps sont faites avec ce que vous êtes, ainsi vos oeuvres sont le reflet de vous-mêmes. Le regard de Dieu est amour, et c’est avec son regard d’amour qu’il voit votre vous-même : votre être. Si votre être est amour, c’est avec votre être d’amour que vous travaillez, donc ce qui sort de vos mains est amour.

Résultats de recherche d'images pour « FILLE DU OUI VOLUME 5 »Ce que vous pensez, ce que vous regardez, ce que vous écoutez, ce que vous dites, ce que vous faites et ce que vous ressentez, c’est vous. Il s’intéresse à tout ce qui vient de vous puisqu’il vous a créés à sa ressemblance, donc il veut se voir à travers vos oeuvres. Lorsque vous pensez, regardez, écoutez, parlez, faites et ressentez, votre être s’accomplit dans un espace de temps : chaque acte de vie produit une oeuvre qui se fait dans votre quotidien.

Par exemple, Dieu ne regarde pas votre oeuvre qui n’est que du matériel, telle une table ; cette chose n’est qu’une table, un gâteau n’est qu’un gâteau, ce qui est important, c’est vous et votre prochain. Posez-vous ces questions :

– Pourquoi vous l’avez fait ?

– Pour qui vous l’avez fait ?

– Comment vous l’avez fait ?

– Avec quoi vous l’avez fait ?

– Qui avez-vous écouté ?

– De qui est venue l’idée ?

– Par quoi avez-vous commencé ?

– Sur qui vous vous êtes fiés ?

– En qui avez-vous mis votre confiance ?

Tout cela s’est fait dans un temps et, dans ce temps, il y avait vous et les autres ; par conséquent, vous avez donné votre temps à des enfants de Dieu, et eux vous ont donné leur temps. Dans cet espace de temps, chacun a profité de l’amour de chacun pour prendre ses choix de vie et accomplir ses actes de vie.

Image associéeTout ce que vous décidez d’accomplir : penser, écouter, regarder, parler, faire et ressentir, vous l’accomplissez parce que vous vous aimez : c’est votre force qui se fait connaître au présent. Oui, vous aimez l’être que vous êtes parce que vous êtes vous-mêmes, et vous aimez les êtres qu’ils sont parce qu’ils sont ce que vous êtes : des enfants faits pour vivre ensemble ; donc, des enfants de Dieu qui s’aiment avant l’oeuvre qui n’est que de l’imagination, que du son, que pour l’oeil, que du matériel et que pour les sens.

Lorsque vous vous aimez comme vous êtes, vous prenez le temps de faire ce que vous avez à faire avec l’amour qui est en vous. Comme vous êtes amour, par l’amour, vous êtes unis aux autres ; par conséquent, vos actes de vie se font devant Dieu, en Dieu et pour Dieu. Le temps dans lequel vous vous êtes accomplis vous a remplis de joie, car vous vous êtes donné mutuellement de l’amour. Cet espace de temps s’est rempli d’amour parce que chacun de vous a aimé vivre ce moment. Ce temps, qui a été utilisé par votre vous-même, vous a apporté des grâces, et c’est Dieu qui vous a donné ce temps.

Lorsque vous vous accomplissez par amour, ce qui s’accomplit est une œuvre d’amour. Faire à manger pour ceux que vous aimez, c’est l’amour qui se voit ; ainsi, vous profitez du présent afin d’accomplir ce que vous aimez faire pour ceux que vous aimez. Ce temps a été utilisé par vous pour ceux que vous aimez ; ainsi, l’amour qui est en vous vous a nourris et a nourri ceux qui sont avec vous sur la terre, non seulement vos proches. Dieu vous donne le temps de vous accomplir avec ce qu’il a mis en vous et avec ce qu’il vous a donné : son amour et tout ce qu’il a créé.

Image associéeVotre passé, votre présent et votre futur représentent votre temps sur la terre : c’est votre présence en le présent de Dieu.

  • Je suis l’Alpha et l’Oméga : vous ne pouvez vivre en dehors du temps de Dieu et prétendre que vous vous sentez heureux, c’est moi qui vous donne ce temps et c’est moi qui vous ai donné l’amour qui est en vous.
  • Je suis l’Omnipotent : toute création est en moi.
  • Je suis le Créateur : lorsque je vous ai voulus, vous fûtes tous créés, et j’ai tout mis en vous.
  • Je suis la Volonté : tout ce que j’ai créé d’invisible et de visible faisait intégralement partie de votre tout, car je ne me sépare pas de mon tout et je ne vous prive pas de ma Volonté.
  • Je suis l’Omniprésent : le temps m’appartient, donc c’est moi qui ai choisi le moment où vous deviez prendre forme dans le sein de votre maman terrestre.
  • Votre présence sur la terre : c’est votre vie dans votre temps d’amour qui est éternel.
  • Vous êtes créés à l’image et à la ressemblance de Dieu : vous êtes créés pour l’éternité.
  • Votre temps sur la terre : je vous l’ai donné pour faire des oeuvres d’amour.

Cette histoire est pour vous : « Un jour, des enfants qui étaient rassemblés autour d’un professeur lui posèrent une question : ‘Madame, pourquoi faut-il toujours se lever, se préparer, manger, travailler, se distraire, se reposer et dormir ? Chaque jour, c’est toujours la même chose qui se répète. Oui, c’est vrai, nous avons l’impression de ne pas savoir faire autre chose que de refaire, de refaire, et de refaire les mêmes actions, et une fois grands, c’est la même chose, sauf que ça prend plus de temps pour tout faire.’

« Le professeur leur dit : ‘Il y a longtemps, vos arrière arrière-grands-parents sont venus au monde, et avant eux beaucoup d’autres étaient venus au monde. Tous ont utilisé leur temps sur la terre en faisant ce qu’ils avaient à faire afin d’être de bons modèles pour vous. Ils se levaient, se préparaient, mangeaient, travaillaient, se distrayaient, se reposaient et dormaient. Chaque jour, ils récoltaient ce qu’ils avaient fait les jours précédents.

Résultats de recherche d'images pour « FILLE DU OUI VOLUME 5 »« Faire ce qui devait être fait : certains trouvaient cela important, d’autres trouvaient cela ordinaire et d’autres trouvaient cela ennuyeux. Les actes de vie de ceux qui s’accomplissaient en y mettant tout leur coeur leur semblaient plus faciles à faire que ceux qui ne se souciaient pas de les accomplir avec amour. Ce qui était important pour le premier groupe ne l’était pas pour le deuxième groupe, car ceux-ci faisaient leurs actes de vie soit avec un peu d’amour, soit sans amour, ce qui faisait que leurs journées n’étaient ni faciles, ni difficiles, ni très difficiles. Ceux du troisième groupe trouvaient que c’était monotone et ardu de faire tous les jours ce qui devait être fait : Leurs journées n’étaient que des jours qui s’étiraient en longueur.

« Un jour, des voyageurs sont venus vers eux. Ils leur ont parlé de nouveautés, de facilités, de plaisirs, de surprises. Tous écoutaient leur bavardage sans preuve.

« Ceux qui étaient patients, amour et aimables se dirent : ‘Nous avons plus que cela.

Nous sommes ensemble, et nous répartissons notre travail ; nous partageons nos biens et ensemble nos loisirs sont agréables ; nous produisons ce qui est essentiel pour chacun d’entre nous ; nous vivons sereinement et notre repos, nous le retrouvons chez nous, le soir. Pourquoi aller chercher ailleurs ce que nous avons ?’

« Ceux qui ne se souciaient pas de faire de leur mieux ne savaient pas quoi penser de tout cela. Ils se disaient : ‘Ça semble intéressant, mais est-ce prudent de tout quitter et d’aller vers l’inconnu ? Nous sommes quand même bien comme nous sommes, même si quelquefois ça semble long d’attendre au lendemain. Oui, c’est agréable d’être ensemble pour faire ce que nous avons à faire, mais il est vrai que, par moment, c’est ennuyeux de toujours faire la même chose. C’est vrai aussi qu’il n’y a rien d’amusant à faire la même chose chaque jour, mais par moment, c’est commode.’

Image associée« Ceux qui n’aimaient pas leur vie au quotidien se disaient : ‘Enfin, quelque chose qui va nous sortir de cette monotonie. Nous connaîtrons ce que veut dire être bien dans notre peau sans se soucier du comment, du pourquoi, pour qui, avec qui. Nous ne nous casserons plus la tête pour savoir ce qui est bon pour nous. Vraiment, la nouveauté va faciliter notre vie, même travailler va être amusant ; nous n’aurons qu’à pousser des boutons, et des appareils vont faire le travail pour nous, et tout va se présenter devant nous : plus besoin de faire des efforts pour rien. Eh oui, ça sera la vraie vie !’

« Le premier groupe demeura où il était. Le deuxième groupe ne savait plus quoi faire : on voulait partir, mais on hésitait. Le troisième groupe partit vers des horizons inconnus. Les années ont passé et chaque acte de vie avait subi une transformation.

  • Ce qui était amusant est devenu sans joie.
  • Ce qui était prudent est devenu risqué.
  • Ce qui était simple est devenu compliqué.
  • Ce qui était beau est devenu laid.
  • Ce qui était pour la famille est devenu pour soi-même.
  • Ce qui était cause d’unions est devenu cause de divisions.
  • Ce qui se donnait, maintenant cela se vendait.
  • Ce qui se partageait, maintenant cela se gardait jalousement.
  • Ce qui servait de nécessité, maintenant cela était une cause d’envie.
  • Ce qui avait créé l’harmonie, maintenant ça n’existait plus.
  • Ce qui s’était fait connaître avait nourri tous les actes de vie, pourquoi ?

« Le premier groupe souffrait de voir tant de désordres. Le deuxième groupe souffrait de ne plus être compris. Le troisième groupe souffrait de ne plus se comprendre.

Image associéeAu fil des jours, les personnes de chaque groupe avaient utilisé leur temps à s’inquiéter, à ne pas s’impliquer et à ne pas vouloir s’impliquer. Leur temps avait été utilisé pour faire des actes de vie sans la force de l’amour.

« Les enfants du premier groupe devaient réapprendre à s’aimer pour aimer, car ce qu’ils avaient fait ne rendait pas justice à leur mission sur la terre. Les enfants du deuxième groupe devaient faire des efforts pour s’éloigner de leur comportement mitigé, car leurs souffrances étaient devenues trop lourdes à supporter. Et les enfants du troisième groupe devaient tout apprendre, et seul l’amour en les enfants du premier groupe unis par l’amour aux enfants du deuxième groupe pouvait faire cette transformation.

« Et le temps pour que cela s’accomplisse se présente tout au long de votre vie.

Mes enfants, aujourd’hui nous avons pris ce moment pour comprendre que tout ce que nous sommes est important, afin de faire ce que nous devons faire pour connaître le bonheur.’

« Un enfant leva la main : ‘Mais, maîtresse, le bonheur, c’est quoi ?’ Elle les regarda tous et leur dit : ‘C’est faire des actes d’amour pour que tout le monde sur la terre en profite.’ Et elle regarda celui qui avait posé la question : ‘C’est toi avec ton prochain devant Dieu pour toujours, et toujours c’est éternel.’ Il lui dit : ‘Même après la mort !’

Elle lui sourit : ‘Aujourd’hui, c’est toujours, toujours, toujours.’ »

Cette histoire doit vous conduire sur vos chemins tracés qui ne se voient pas aujourd’hui, mais qui sont devant vous. Chaque jour, vos actes de vie se nourrissent soit avec le bien, soit avec le mal. C’est à vous de réagir afin de donner à vos actes de vie ce dont ils ont besoin : de l’amour, et vos demains vous amèneront là où vous voulez aller. Tous vos actes de vie sont faits dans un temps : celui que Dieu a voulu pour vous.

Résultats de recherche d'images pour « FILLE DU OUI VOLUME 5 »

Comme ces mots qui ont été écrits, ils ont été prononcés pour vous qui les lisez aujourd’hui. Ce que vous avez fait dans les jours précédents vous a amenés à découvrir ce que vous devrez faire pour avancer sur votre chemin de vie éternelle, ce qui vous fait comprendre ce que vous vivez aujourd’hui.

Le temps doit être utilisé pour faire vos actes de vie.

  • S’ils sont amour, vous ressentirez en vous la force de vivre ce qui se présentera à vous.
  • S’ils sont tièdes, c’est-à-dire ‘comme ci, comme ça’, vous craindrez de ne pas avoir assez de force pour passer à travers ce qui se présentera à vous.
  • S’ils sont sans amour, vous ne vous priverez pas de faire le mal qui se présentera à vous.

Tous vos actes vous apporteront votre dû.

 

  • Amour : de bonnes conséquences faites à la ressemblance de vos persévérances, de vos douceurs, de vos patiences, de vos bontés, de vos sagesses, de vos courages, de vos partages… : nourritures pour vos bons actes de vie.
  • Tièdes : des conséquences sans valeur faites à la ressemblance de vos incertitudes, de vos doutes, de vos hésitations, de vos paresses, de vos confusions, de vos inquiétudes, de vos craintes… : nourritures pour vos actes de vie sans valeur.
  • Sans amour : de mauvaises conséquences faites à la ressemblance de vos colères, de vos rancunes, de vos orgueils, de vos haines, de vos abus, de vos médisances, de vos mensonges, de vos injustices, de vos avarices… : nourritures pour vos mauvais actes de vie.

Votre force est avec vous, votre faiblesse est contre vous. Faites l’effort de bien vous conduire, cela vous apportera votre dû d’amour. Chaque jour, vous vous servirez de vos oeuvres accomplies pour en faire d’autres. Rien n’est perdu, même les tièdes et les mauvais actes de vie vous sont utiles pour vous aider à faire des efforts afin de mieux vous accomplir.

Résultats de recherche d'images pour « FILLE DU OUI VOLUME 5 »Laissez entrer en vous mes paroles, elles vous donneront de l’espoir. Vous êtes précieux aux yeux de Dieu, soyez-le pour vous-mêmes et pour votre prochain.

– Si vous ne profitez pas de ce temps dans lequel vous lisez ces mots, quand allez vous profiter de votre vie d’amour ? C’est sur terre qu’il est bon de vivre le présent.

– Si vous n’êtes pas en présence du temps d’amour que Dieu vous donne, où êtes vous ? Dans votre temps perdu, et ce temps ne vous donnera pas ce qui est bon pour vous-mêmes.

– Pourquoi ai-je prononcé : votre temps perdu ? Parce que votre temps sur terre vous a été donné par Dieu, il ne vous appartient que si vous l’utilisez. Si vous ne l’utilisez pas, vous perdez des moments précieux dans lesquels votre vie est plongée. C’est Satan ainsi que ses suppôts qui volent ces moments pour se servir de votre temps afin de vous faire faire des actes contre vous.

Avant que tout soit, j’étais. Dieu est la Toute-Puissance : tout ce que j’ai créé, je l’ai créé par amour. Je n’ai eu qu’à vouloir, et je vous ai créés à mon Image et à ma Ressemblance.

Résultats de recherche d'images pour « FILLE DU OUI VOLUME 5 »Mes actes de vie éternelle ne sont que de l’amour éternel ; j’ai voulu ma création, je n’ai eu qu’à la vouloir et tout fut devant moi : toute ma puissance d’amour est en vous.

– Vous qui êtes créés à ma Ressemblance, je vous ai créés en ayant en vous le pouvoir de créer à partir de ce que j’ai mis en vous, et qu’est-ce que j’ai mis en vous ?

Ma création. De ce fait, vous êtes créés pour vous servir de ma création.

Sachez qu’il y a un ordre d’amour dans la création : l’univers et son contenu, et votre corps est créé pour respecter tout ordre d’amour : vous en premier, afin de comprendre et de voir l’amour qui est tout autour de vous. Pour que votre être s’ouvre à l’amour et pour que vous puissiez voir l’amour qui se présente à vous, vous devez vous découvrir comme vous êtes : un être fait pour s’accomplir.

A suivre

Résultats de recherche d'images pour « FILLE DU OUI VOLUME 5 »

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.