Dans la Ville de Naple, 3 fois par an pour la St Gennaro, St Janvier, le sang de ce saint, se liquéfie.

Dans la Ville de Naple, 3 fois par an pour la St Gennaro, St Janvier, le sang de ce saint, se liquéfie.

Le 1 mai (transfert de la dépouille du saint), le 19 septembre (jour de sa fête), le 16 décembre (jour de l’éruption du Vésuve de 1631 qui fit 4 000 morts).

Or, vendredi 16 décembre 2016, le sang est resté solide : Je pense que cela fait écho, aux appels de NOTRE DAME DE FATIMA, il y a bientôt 100 ans : « Conversion, repentance et récitation du Rosaire » et d’ATIKA.

Rares fois où le sang ne s’est pas liquéfié, une catastrophe a éclaté dans l’année qui suivait : en 1939, par exemple, avant le début de la Seconde Guerre mondiale. Officiellement, la liquéfaction du sang de saint Janvier n’est pas considéré par l’Eglise catholique comme un miracle, mais comme un “événement prodigieux” (cath.ch-apic/arch/mp)

Mais ayez toujours ces mots de notre bon et saint pape Jean Paul II : « N’ayez pas peur »!

Source : quotidiano.net

 

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.