L’Abomination de la désolation et le travail de la franc-maçonnerie ecclésiastique

Dn 9:27-

Et il consolidera une alliance avec un grand nombre. Le temps d’une semaine; et le temps d’une demi- semaine il fera cesser le sacrifice et l’oblation, et sur l’aile du Temple sera l’abomination de la désolation jusqu’à la fin, jusqu’au terme assigné pour le désolateur. »

Afficher l'image d'origine

Jésus a parlé à Françoise dans le livre : « Jésus Christ révèle aux siens ce qu’est la Franc-Maçonnerie ». Vous pouvez prendre connaissance sur le site de Françoise :

https://conversiondescoeurs.wordpress.com/livres/

Voici des extraits qui nous montrent le travail de la franc-maçonnerie ecclésiastique (c’est à dire à l’œuvre dans l’Eglise)

  • Jésus le Christ te dicte, au sujet de ce qui se passe dans Mon Eglise habitée par la franc-maçonnerie. Pourquoi Me haïssent-ils autant? Pourquoi se rebellent-ils contre Moi? Ils ont contrefait Ma voix, et ont singé Mes apôtres en prenant leur vêtement pour se déguiser en agneaux et mieux tromper le monde: ils sont des loups et des chacals, féroces et menteurs: Je ne les laisserai pas détruire Mon Eglise: ils seront mis en pièces par celui même qu’ils ont accueilli — Satan. Ils ont pris possession des plus hauts «postes» ecclésiastiques, afin de mener Mon Eglise comme ils le veulent, en faisant obéir et disparaître tous ceux qui M’aiment vraiment. Ils sont menés par Satan, leur chef, et ont occupé les trois places les plus élevées du monde, afin de détruire toute âme. Dans les jours qui s’en viennent, ils seront exterminés: Ma Main s’abattra sur eux et détruira toute loge, à tel point que ce fléau ne réapparaîtra plus.

  • Jésus-Christ te dicte: dans Mon Amour, il n’y a pas de place pour la fausseté, la trahison. Or, que font les francs-maçons? Ils obturent Mon Saint Sacrifice, en feignant de Me servir ainsi, et prennent Ma place, en se faisant adorer consciemment et quelquefois inconsciemment tant l’esprit est obscurci.

  • Jésus-Christ te dicte, au sujet de la franc-maçonnerie. Ecoute et entends, enfant, et soulage-Moi en écrivant Mon Message… D’ici peu, le «serpent», adepte de la secte franc-maçonnique, va se lever afin d’anéantir des masses d’hommes. Par «anéantir», Je veux dire qu’il va proclamer ouvertement des propos trompeurs et pernicieux; il va induire en erreur des milliers d’hommes, qui, ne s’étant pas mis sous la bannière de Marie, vont courir à leur perte en acceptant le mensonge. (erreurs signifie tout ce qui est contraire à la doctrine catholique, par exemple quand il y a singerie de l’évangile, quand on permet aux personnes en situation  d’irrégularité de prendre l’Eucharistie….)

  • Subrepticement, Satan, caché derrière les évêques et les cardinaux, est en train de «posséder», de tromper le peuple, sous l’apparence du bien, afin de Me retirer Ma Gloire et Mon trône.

  • Jésus-Christ te dicte, au sujet de la franc-maçonnerie. Enfant, les temps sont durs en ce moment pour bon nombre d’âmes ici-bas. C’est que Satan, dans son extrême perfidie, a tenté de subjuguer les évêques et les cardinaux, afin qu’ils s’emparent de Mon trône en faisant oublier Mon Saint Sacrement. Bientôt, la terre tremblera devant tant d’offenses faites à Ma Gloire. Les évêques et leur hiérarchie — ceux qui ont adhéré à l’esprit franc-maçon — en viendront à persuader les foules que la sainte Messe n’est plus nécessaire — mais qu’une réunion d’âmes priantes la remplace — et que recevoir la sainte Eucharistie est égal à Me recevoir dans le coeur. Ainsi, les âmes n’iront plus à la sainte Messe, si elles n’ont pas de prêtre auprès d’elles, et elles ne Me recevront que rarement; alors Satan aura gagné, en faisant tomber des ténèbres encore plus épaisses sur cette terre. Elève-toi contre cela: Je t’en donnerai les moyens; que pas une âme ne te dise que prier ensemble en lisant la liturgie, sans prêtre, équivaut à la sainte Messe. Que personne ne te dise que Me recevoir dans le coeur équivaut à la communion.

  • Ce temps ne passera pas que Je n’aie mis fin à ces horribles machinations pour prendre Ma place sur le trône de Dieu, que Je Suis.

  • Enfant, ameute les foules et convaincs-les de ce qui se passe dans Mes Eglises; dis-leur qu’elles n’écoutent pas ceux qui prétendent être quelqu’un et qui font de grands discours. Dis-leur qu’elles écoutent avec leur coeur et que Je les guiderai vers ce qu’il convient d’écouter. Mais qu’elles n’adhèrent pas à de fausses doctrines érigées de main d’homme et qui conduisent à l’impureté et au désespoir. Dis-leur qu’elles Me reconnaîtront à la douceur et à la tendresse du regard. Oui, dis-leur cela.

  • Pour que Je dirige Mon peuple, spécialement dans les âmes sacerdotales, J’ai besoin de pureté, de refus du vice. Mais les adeptes de Satan, ceux qui honorent le mal et toutes ses vilenies, se sont travestis pour détruire Mon Eglise. Francs-maçons avant d’être prêtres, pour la plupart, ils ont envahi Mon Eglise pour Me défaire de Mon piédestal. Singeant Ma doctrine pour mieux berner les foules, ils se sont élus aux plus hautes marches de l’Eglise, de manière à abolir Mon Sacrifice suprême. Le crime qu’ils vont commettre et commettent déjà, ne restera pas impuni. Avant qu’ils profitent de leurs méfaits, Je les aurai chassés de Ma Maison. Avance, pendant qu’il est temps, à l’intérieur de Ma Maison, et dévoile l’ignominie de leurs agissements. Dévoile en public comment la franc-maçonnerie oeuvre, pactisant avec Satan au moyen d’obscurs traités, et menaçant de faire crouler le monde si elle n’est pas obéie.

  • Les âmes qui préparent de quoi abolir Mon Sacrifice perpétuel doivent être dénoncées. Ce sacrilège parfait aurait pour but la ruine de Mon Eglise. Aussi, Je veux que tu ailles là où se trament de sombres machinations, afin de faire sortir le ver du fruit. Car si le ver demeure, le fruit pourrit et n’est plus mangeable. Satan pousse les âmes sacerdotales à anéantir Mon don de Pain Eucharistique. Commençant d’abord par faire douter les uns de Ma Présence réelle, il envisage de pousser les plus féroces à commettre un crime irréparable, celui de M’anéantir, privant Mon peuple de la communion.

Voilà chers frères et sœurs, nous sommes avertis par le Seigneur Jésus lui même.

 

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.