Le cardinal Müller s’exprime dans son livre

Le cardinal Müller s’exprime; écoutons le :

Source : Figures d’Eglise

Le Cardinal Gerhard Müller, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, a publié un nouveau livre dans lequel il tente de défendre la foi catholique face aux confusions actuelles qui se répandent dans les rangs de l’Eglise catholique.

En lisant attentivement cet ouvrage, on voit qu’il se présente comme une façon polie et indirecte de corriger de nombreux points touchant aux déclarations de François concernant les questions de Foi et de Morale.

2016-11-18_13-49-37

Parmi les affirmations du Cardinal Müller :

– une décentralisation de l’Eglise catholique conduirait à ruiner son universalité et sa cohésion (p. 103) ;

– une synodalité excessive risque de transformer l’Eglise en une simple institution humaine (p. 104) ;

– placer le “sensus fidei” des croyants en parallèle avec le Magistère conduit à remplacer la doctrine par des idées subjectives (p. 105) ;

– le célibat sacerdotal doit être maintenu et il ne saurait être question d’envisager d’ordonner des femmes (p. 119) ;

– les mots du Pape François : “Qui suis-je pour juger ?” ne doivent pas être compris comme un appel à abandonner tout jugement. Le Pape et les évêques ont à dire clairement ce qui est vrai et ce qui est faux (pp. 128-129) ;

– les catholiques n’ont aucune raison de célébrer le 31 octobre 1517 [la Réforme protestante] puisqu’elle a brisé la communion de l’Eglise d’Occident (p. 156) ;

– les divorcés “remariés” ne peuvent pas avoir accès à la communion (p. 211) ;

– la miséricorde ne peut pas conduire à relativiser les commandements de Dieu (p. 272) ;

– l’enfer (damnation éternelle) et le purgatoire sont des réalités qui ne sauraient être remises en question (pp. 271, 273).

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.