Déclaration de Fidélité à l’enseignement immuable de l’Église

 

 

À la veille du Synode Ordinaire sur la Famille d’octobre 2015 à Rome, une « Supplique filiale au Saint Père sur l’avenir de la famille » a été remise au Saint Siège. Signé par 879 451 personnes, dont huit cardinaux et 203 archevêques et évêques. Le document sollicitait une parole d’éclaircissement pour dissiper la confusion qui s’était répandue devant la possibilité que des personnes divorcées et civilement « remariées » aient accès à la Sainte Eucharistie..
À tort ou à raison, les formulations des deux documents – le Rapport final du Synode et l’Exhortation post-synodale Amoris Laetitia – ont été interprétées comme permettant cet accès  que la lecture de ces documents est souvent à l’origine de contradictions et d’opinions divergentes, même parmi les pasteurs, ce qui a contribué à créer plus de confusion parmi les fidèles à propos de l’enseignement de l’Église sur l’indissolubilité du Mariage et les conditions nécessaires pour recevoir les sacrements de la Pénitence et de l’Eucharistie.
Dans une prise de position publique, Son Excellence Mgr Athanasius Schneider, Évêque auxiliaire d’Astana, a suggéré que, tout en attendant respectueusement un tel éclaircissement, tous les catholiques qui prennent au sérieux les voeux de leur baptême fassent à l’unisson une profession de fidélité, affirmant de manière spécifique et claire toutes les vérités catholiques diluées ou défigurées par l’ambiguïté depuis que le Cardinal Walter Kasper a proposé que l’Église change sa discipline en la matière (février 2014).

Inspirés par l’invitation de Monseigneur Schneider, les organisateurs de la Filiale Supplique ont préparé une Déclaration de Fidélité à l’enseignement immuable de l’Église et la discipline ininterrompue de celle-ci sur le mariage. 

 

Signez la Déclaration de Fidélité
Dans une entrevue avec M. Maike Hickson, du site OnePeterFive, le Cardinal Carlo Caffarra, archevêque émérite de Bologne et un des plus grands moralistes de l’Église, fondateur et premier président de l’Institut pontifical Jean Paul II pour les Études sur le Mariage et la famille, est allé jusqu’à déclarer que:
Dans Amoris laetitia [308], le Saint Père François écrit : « Je comprends ceux qui préfèrent une pastorale plus rigide qui ne donne origine à aucune confusion ». Je déduis de ces paroles que le Saint Père s’est rendu compte que l’enseignement de l’exhortation pourrait donner lieu à la confusion dans l’Église. Personnellement – opinion partagée par de nombreux de mes frères dans le Christ, cardinaux, évêques et fidèles laïcs – je souhaite que la confusion soit écartée, non pour préférer une pastorale plus rigide, mais simplement pour préférer une pastorale plus claire, moins ambiguë.
Après avoir réaffirmé 27 vérités morales fondamentales qui doivent être considérées non seulement valides mais immuables, la Déclaration conclut : « Au moment où notre monde néo-païen lance une attaque générale contre l’institution divine du mariage et que les plaies du divorce et de la dépravation sexuelle se répandent partout, y compris à l’intérieur de la vie de l’Église, nous, évêques, prêtres et fidèles laïcs, catholiques soussignés, nous jugeons de notre devoir et comme un privilège de déclarer à l’unisson notre fidélité aux enseignements immuables et à la discipline ininterrompue de l’Église sur le mariage, tels que nous les avons reçus des Apôtres. Seule, en effet, la clarté de la vérité libèrera les personnes (Jo. 8, 32) et leur permettra de trouver la véritable joie de l’amour, menant une vie selon la volonté de Dieu, sage et salvatrice, autrement dit en évitant le péché, comme l’a demandé maternellement Notre Dame de Fatima en 1917. » 
Signez la Déclaration de Fidélité
La Déclaration a reçu d’emblée l’adhésion de 81 personnalités catholiques, parmi lesquelles trois cardinaux, trois évêques et un grand nombre d’universitaires et de représentants du monde eclésiastique et civil. À cette liste se sont rapidement adjoints plus de 17 000 signataires, dont de nombreux évêques, prêtres, professeurs de théologie et de religion catholiques, catéchistes, recteurs de séminaires.

Si vous ne l’avez pas encore signée, nous vous invitons à le faire maintenant, puisque vous aviez déjà aimablement signé la première Filiale Supplique au Saint Père entre les deux Synodes sur la Famille.

Nous comptons beaucoup sur votre appui à cette nouvelle initiative afin que la Sainte Église catholique puisse continuer à être considérée par nos contemporains comme le rempart du mariage et de la famille dans un monde hédoniste et relativiste.

In Christo Domino
Pour la Filiale Supplique,Kenneth J. Drake

 

 

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.