Le cardinal Danneels admet l’existence d’une mafia des évêques qui visait à contrer l’influence du cardinal Ratzinger

Le cardinal Danneels admet l’existence d’une mafia des évêques qui visait à contrer l’influence du cardinal Ratzinger pendant le pontificat de Jean-Paul II

Lors du lancement de sa biographie autorisée la semaine dernière, le cardinal a dit qu’il faisait partie d’un club secret de cardinaux opposés au Pape Benoît XVI. Il a défini ce groupe, appelé le « Saint Gall » (ville de la Suisse), comme étant un « mafiaclub » qui voulait [qui veut toujours] une réforme radicale de l’Église pour la rendre plus moderne avec Jorge Bergoglio à sa tête, a-t-il expliqué.

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.