Amoris Laetitia” a ouvert la porte à quantités d’interprétations sur le mariage chrétien

Résultats de recherche d'images pour « NEW YORK TIMES »

Selon Ross Douthat (1) qui s’exprime dans le “New York Times”, “Amoris Laetitia” a ouvert la porte à quantités d’interprétations sur le mariage chrétien et, par conséquent, à une grande variété de pratiques d’un diocèse à l’autre.

Il poursuit : « Une lecture attentive [d’ “Amotis laetitia”] montre que l’Eglise à laquelle rêve le Pape François, est une Eglise décentralisée, quasi-anglicane, dans laquelle chaque évêque sera libre d’expérimenter des approches pastorales et doctrinales variable pour que des divorcés-remariés puissent accéder à la communion en toute liberté. »

Et Ross Douthat de conclure : « Nous assistons bien à une réforme qui permettra de donner de nouvelles définitions du divorce, du “remariage” et de l’Eucharistie. »

(1) Ross Douthat est né en 1979 à San Francisco. Elevé dans la religion pentecôtiste, il s’est converti au catholicisme. Diplômé de l’université de Harward, il est actuellement le plus jeune journaliste du “New York Times”.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.