Amoris Laetitia” a ouvert la porte à quantités d’interprétations sur le mariage chrétien

Résultats de recherche d'images pour « NEW YORK TIMES »

Selon Ross Douthat (1) qui s’exprime dans le “New York Times”, “Amoris Laetitia” a ouvert la porte à quantités d’interprétations sur le mariage chrétien et, par conséquent, à une grande variété de pratiques d’un diocèse à l’autre.

Il poursuit : « Une lecture attentive [d’ “Amotis laetitia”] montre que l’Eglise à laquelle rêve le Pape François, est une Eglise décentralisée, quasi-anglicane, dans laquelle chaque évêque sera libre d’expérimenter des approches pastorales et doctrinales variable pour que des divorcés-remariés puissent accéder à la communion en toute liberté. »

Et Ross Douthat de conclure : « Nous assistons bien à une réforme qui permettra de donner de nouvelles définitions du divorce, du “remariage” et de l’Eucharistie. »

(1) Ross Douthat est né en 1979 à San Francisco. Elevé dans la religion pentecôtiste, il s’est converti au catholicisme. Diplômé de l’université de Harward, il est actuellement le plus jeune journaliste du “New York Times”.

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.