Quand viendra le moment …. Jean, Messager de la lumière

Livre Tome 6 : En route vers la Jérusalem céleste
Page 247 : Quand viendra le moment –  Message du 5 juin 2007 –

 » Le Seigneur vous recommande de prendre garde, d’être attentif, car chaque événement peut vous faire connaître le sens de votre vie, car les «bof» et les «à quoi bon» ne mènent à rien, si ce n’est qu’ils vous isolent encore plus et font de vous des désabusés.
Qui parmi vous n’a pas fait un séjour dans une clinique, un hôpital ou bien encore n’y a accompagné un de ses proches ?

 Un passage à l’hôpital peut changer quelque chose d’important dans votre vie, sur la manière de comprendre, comprendre la vie des autres, de comprendre une réalité de plus sur Dieu.

 La douleur doit être combattue à tout prix, mais reste toujours la souffrance…

 Dans la souffrance vous vous sentez dépourvus devant tout ce qui vous arrive.

La maladie vous déstabilise.

Votre corps ne réagit plus comme vous le désirez, vous avez suspendu vos occupations avec toutes les conséquences que cela suppose, vous vous sentez inutiles… et cela peut durer, alors que faire ?

 Que faire ? Croyant ou pas, vous avez à répondre à cette question.

D’abord vous avez besoin d’être accompagné, vous avez besoin de compter sur quelqu’un de confiance, qui vous comprendra, respectera votre silence, ne vous jugera pas. 

 Vous réaliserez ce que vous êtes encore : quelqu’un, même si vous avez subi une importante opération qui vous rend impotent et même si vous devez prendre des médicaments jusqu’à la fin de votre vie !

 Vous entrez alors dans l’apprentissage de la confiance.
Malgré votre handicap, vous pourrez constater combien l’amour de votre prochain vous est d’une importance capitale, combien vous aimez sentir le parfum d’une rose, combien la nature est une bible ouverte devant vous, combien de ressources peuvent se cacher en vous …

 Ce moment est habité par la présence de Dieu fort discrète, respectant votre liberté, animant votre foi et votre espérance.
En venant parmi vous Dieu a pris comme prénom «Emmanuel», Dieu avec nous.

Si Dieu arrêtait de penser à vous Il ne serait plus Dieu. Alors vers qui pourriez-vous vous tourner ?

 Dans les douloureux moments de dépendance, vous méditerez ces réalités, et en particulier lorsque vous chercherez autour de vous à vous appuyer sur du solide.

Restez humbles et persévérez à temps et à contretemps dans la confiance, sans tout comprendre. Faites confiance à Dieu et soyez certains de ne pas vous tromper, ce n’est pas rien ! 

Pour vous approcher, pour vous faire du bien, le Seigneur utilise toujours des intermédiaires.

 Le moral ? Vous garderez le moral d’une part à cause de leurs prières et de l’autre, par toutes leurs sollicitudes.  Le Seigneur est vraiment quelqu’un qui ne finira jamais de vous étonner. Dans un hôpital ou encore dans une maison de retraite, que l’on peut nommer «Temple de l’Avent», les attentes sont nombreuses et diverses.

Ces attentes sont là pour préparer une crèche dans le cœur des souffrants, et quand ils quittent ces lieux de Purgatoire ils ont dans leurs valises des graines d’amour que le Seigneur y a semée…
 
 Jean, messager d’Espérance

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.