Que signifie vivre dans l’éternité?

Que signifie vivre dans l’éternité?

  Guiliana Buttini

Dans le monde de l’Harmonie, tout est vie, tout vibre et les vibrations forment des lumières, des couleurs, de la musique, des formes, en un mot de l’harmonie! Les cœurs purs et les saints ont, en Dieu, la tâche de t’expliquer ce qu’est la foi; ils ont le devoir de t’expliquer l’existence d’une vie sans fin: la vie de l’être qui existe dans la réalité substantielle, non dans l’apparence, c’est-à-dire dans la vie matérielle. L’être vit, vibre, crée des pensées, donne des formes aux pensées. Moi, dans ma nature angélique, n’ayant jamais été de chair, je suis l’un des nombreux gardiens de la terre, non pour la terre, mais pour venir en aide à ceux de la terre afin qu’ils croient en Dieu, je viens sur l’ordre de Dieu pour faire aux hommes des suggestions pour le bien de leur âme. Dieu le fait par amour pour eux. Je viens dire des choses qui sont au-delà de ce que l’homme imagine; je viens expliquer l’infini. Dieu est l’infini, tout ce qui existe vient de Lui, soleil aux nombreux rayons.

Dans le soleil, les rayons, dans la vie de chaque créature qui est un rayon, il y a Dieu, le soleil. Dieu a créé l’infini pour les hommes et aussi pour nous les anges. Les hommes subissent une épreuve. Un grand nombre ne comprend pas que la vie est une épreuve. Vous l’avez compris. Beaucoup connaissent les choses de la foi, ont la foi et sont dans le vrai, mais personne ne sait comment on vit dans l’infini, c’est-à-dire en Dieu.

Aucun esprit prisonnier de la chair ne peut voir les réalités spirituelles. Mon esprit est libre, je suis savant, je n’ai jamais été de chair! Ainsi je t’explique la vie de l’infini, le temps non-temps, le non-espace, l’amour, la beauté et l’harmonie.

Le non-temps est une manière éternelle d’être où rien ne passe, rien ne change, rien n’arrive, cependant l’âme progresse. C’est-à-dire que l’être spirituel vit sa propre vie sans être dans le temps.

Il vibre, se réjouit; s’il n’est pas purifié, il souffre; on s’améliore toujours indépendamment du temps; le temps appartient à la terre en ce sens que la terre-matière a le temps dans son harmonie créée par Dieu, qui n’est pas harmonie céleste, mais matérielle ou miracle ordinaire.

Le temps fait tourner la terre ou la terre fait tourner le temps, pour changer, alterner les heures, les jours, les années, les siècles et aller vers l’infini. Les hommes s’en vont vers l’infini; non comme terre-matière, mais comme des êtres spirituels. La matière prend fin, non l’être spirituel, ni ce qui lui appartient: les sentiments, les sensations, les souvenirs, les actions.

Le non-temps est statique, mais il vibre en ce qui est; le temps passe et vibre en ce qui passe. Le non-espace est non-espace, car l’esprit libre est formé de pensée et de lumière; la pensée n’a pas d’espace, la lumière non plus. Elle pénètre partout, la pensée porte partout. Voilà le non-espace. L’amour est ce sentiment éprouvé de nombreuses et diverses manières. S’il est véritable amour, même ressenti différemment, il donne paix, sérénité, harmonie; il fait vibrer l’esprit.

L’amour est vibration spirituelle positive.

La beauté est ce qui suscite l’amour et a mille formes: spirituelle, plastique, visuelle et d’autres encore.

La beauté est l’harmonie, car elle fait vibrer l’esprit de manière positive.

La beauté peut être partout; elle est dans les bons sentiments, les bonnes pensées; les yeux des hommes la retrouvent dans tout ce qui les entoure et qu’ils voient humainement; elle est dans les âmes éternelles, car elles voient Dieu!

L’harmonie est le produit de la beauté; la beauté suscite harmonie. La vie dans l’harmonie est donc ainsi: non-espace, non-temps, beauté, harmonie, le tout produit par les vibrations que sont les pensées de ceux qui habitent l’espace qui n’existe pas et vivent éternellement au-delà du temps.

L’harmonie est aussi la pensée de Dieu qui illumine toute chose et la fait vibrer. Nous vibrons en Dieu.

Nous sommes confiés par la Providence divine à l’assistance des anges. Même dans les moments où nous sont enlevés des êtres chers, dans la souffrance acceptée avec foi, les anges nous font reconnaître la valeur de la vraie vie.

«Ange de Dieu, dirige-moi, éclaire-moi; la divine Providence m’a confié à toi!»

Ainsi, la Providence divine vous a confiés à nous; vous êtes soutenus, dirigés, éclairés. Tu es illuminée! L’histoire de ton fils entre dans le dessein de ta propre vie, car ce dessein devait s’accomplir par ta douleur: tu devais être illuminée et transmettre la lumière! Votre chemin sur terre, vous le connaissez d’heure en heure; vous vivez souvent d’espérance, mais l’illusion est fréquem-ment votre compagne. Quand Dieu a tracé votre vie, il a fait toute chose avec perfection, pour vous conduire un jour à Lui, mais vous ne comprenez pas, puisque vous capitulez devant la douleur. C’est moi, l’ange, qui parle à ton âme. Je veux te parler de ces prières que beaucoup prononcent inconsciemment!

Anges de Dieu! Nous existons, nous sommes! Nous sommes dans le vent qui nous porte à vous; nous sommes près de vous; nous sommes dans l’harmonie. Dieu prend soin de chaque homme et nous, sur ses ordres, nous veillons sur chaque être humain. Nous combattons contre celui qui le premier s’est rebellé et ceux qui l’ont suivi. Ils veulent entraîner d’autres à leur suite, nous sommes là pour vous défendre.

Les armées de Michel sont là pour défendre l’humanité.

Je voulais te parler encore de l’Harmonie. Elle n’est pas seulement ce que je t’ai expliqué, elle est infinie. Elle est rencontre au Ciel de ceux que vous avez aimés et pleurés; la vie ne finit pas, elle recommence.

Vous les retrouverez comme ils vous ont quittés avec leur manière d’être et leurs pensées. Elles vibrent en vous, si vous savez les écouter, si vous vivez unis à eux. Croyez que rien n’est fini, la vie recommence. Ayez la foi et vous verrez que la vie est un escalier au haut duquel vous trouvez la grande Vie. Nous vous éclairons! Je suis en train de t’éclairer d’espérance. Nous vibrons dans l’harmonie, car tout ce qui vit vibre.

Je voudrais t’expliquer la vie dans l’Harmonie, mais moi j’explique et ton esprit n’est pas capable de comprendre, car on ne peut imaginer ce qu’on ne connaît pas, et une beauté aussi grande et inconnue, on ne peut l’imaginer. Acceptez les choses de la terre, celles qui vous arrivent pour vous éprouver! Nous sommes près de vous, nous adoucissons votre douleur, nous essuyons vos larmes. S’il n’en était pas ainsi, comment pourriez-vous supporter seuls vos douleurs? Ô hommes, au-dessus de vous il y a une vie. Une vie spirituelle, de lumière, d’amour et de pensée, d’harmonie vibrante, de pensée vibrante. Ce qui vibre est vie! En haut, dans le non-espace, dans le non-temps, la vie est intense, les pensées forment des images, les couleurs sont merveilleuses, ainsi que les fleurs et cette nature qui n’est pas matière, mais pensée qui la forme et la montre. Je prends ta main, je prends ton temps! Je te donne une goutte d’harmonie et je te laisse avec l’ange de ton rêve et de ta réalité; ton cœur est son cœur. Nous comprenons l’amour entre les hommes; nous comprenons les hommes, car nous les aimons. Nous sommes en Dieu; Dieu comprend toute chose.

Si je t’adresse encore des paroles qui ensuite te donnent à penser, es-tu heureuse, ou bien voudrais-tu ne pas penser? Beaucoup ne voudraient pas penser. Toi, tu ne te poses jamais de questions, tu espères. Je viens te parler de la vie! Notre vie et celle de ceux qui l’ont acquise par des œuvres agréables à Dieu; la Vie, c’est Dieu! Dieu est Vie, car Il est amour. Dieu est Vie, car Il est création. Dieu est Vie, car Il est harmonie. Dieu est Vie, car Il l’a créée, Il a inventé la Vie. Dieu est Vie et vous êtes des feuilles que Dieu fait bouger et qu’Il déplace par son souffle d’amour. Je suis celui qui vient sans visage; j’ai un visage, j’ai un nom; tu ne me connais pas, tu m’aimes! Je t’explique encore une fois comment les âmes se rencontrent dans l’éternité.

Quand tu seras esprit et que ton âme vibrera, elle verra et entendra.

L’âme est faite de pensée et, sur terre déjà, tu le comprends, parce que tu le vis, que la pensée crée des images et des souvenirs qui restent dans l’esprit, prisonnier de la chair, donc limité. Ce n’est pas le cas pour l’âme libérée de la chair. Ainsi, dans le non-temps, le non-espace (l’espace serait inutile puisqu’il n’y a pas de matière, inutile aussi le temps puisqu’il n’y a pas de limites), l’union des âmes, leur communion est une réalité merveilleuse qui les rend heureuses et les fait jouir, mais que de joie à revoir les visages connus, aimés, imaginés et jamais revus sur terre, de ceux qui vous ont précédés dans le temps et le non-temps. Alors vous vous entendrez, vous désirerez vous voir, vous vous verrez, car la pensée vous montrera l’un à l’autre, car la pensée de l’un et de l’autre crée vos images respectives. Est-ce clair?

Ces pensées laissent-elles perplexes certains d’entre vous? Ce doit être un grand motif de joie pour vous tous qui avez dans le non-temps, le non-espace, dans l’harmonie, des personnes tant aimées et pour qui vous avez tant pleuré. Vous les retrouverez, oui, vous les retrouverez.
Dieu vous aime tellement; ne vous aurait-il donné parents, frères et enfants que pour un temps limité? Peu à peu, je t’expliquerai l’éternité. Les saints et les cœurs purs t’expliqueront la foi, moi je vais t’expliquer les fruits de celle-ci: l’éternité, la vie éternelle qui est merveilleuse.

Nous avons été créés aussi pour vous, nous vous suggérons des pensées, nous vous éclairons; la divine Pitié céleste nous a faits pour vous les hommes!

Mais vous les humains, vous croyez souvent que nous sommes des êtres de légende, des personnages de fable. Vous les hommes, vous approfondissez la connaissance des changeantes choses matérielles et vous savez très peu des grandes vérités éternelles de l’âme. Vous vous arrêtez à la matière, elle qui n’est pas et paraît! Mais l’âme n’est pas qu’apparence, elle est! Nous les anges, nous sommes! En Dieu nous sommes une réalité.

Extraits de «Les Dictées de l’Ange», gouttes d’Harmonie. De Giuliana Buttini p. 34

Guiliana Buttini

Dans le monde de l’Harmonie, tout est vie, tout vibre et les vibrations forment des lumières, des couleurs, de la musique, des formes, en un mot de l’harmonie! Les cœurs purs et les saints ont, en Dieu, la tâche de t’expliquer ce qu’est la foi; ils ont le devoir de t’expliquer l’existence d’une vie sans fin: la vie de l’être qui existe dans la réalité substantielle, non dans l’apparence, c’est-à-dire dans la vie matérielle. L’être vit, vibre, crée des pensées, donne des formes aux pensées. Moi, dans ma nature angélique, n’ayant jamais été de chair, je suis l’un des nombreux gardiens de la terre, non pour la terre, mais pour venir en aide à ceux de la terre afin qu’ils croient en Dieu, je viens sur l’ordre de Dieu pour faire aux hommes des suggestions pour le bien de leur âme. Dieu le fait par amour pour eux. Je viens dire des choses qui sont au-delà de ce que l’homme imagine; je viens expliquer l’infini. Dieu est l’infini, tout ce qui existe vient de Lui, soleil aux nombreux rayons. Dans le soleil, les rayons, dans la vie de chaque créature qui est un rayon, il y a Dieu, le soleil. Dieu a créé l’infini pour les hommes et aussi pour nous les anges. Les hommes subissent une épreuve. Un grand nombre ne comprend pas que la vie est une épreuve. Vous l’avez compris. Beaucoup connaissent les choses de la foi, ont la foi et sont dans le vrai, mais personne ne sait comment on vit dans l’infini, c’est-à-dire en Dieu.
Aucun esprit prisonnier de la chair ne peut voir les réalités spirituelles. Mon esprit est libre, je suis savant, je n’ai jamais été de chair! Ainsi je t’explique la vie de l’infini, le temps non-temps, le non-espace, l’amour, la beauté et l’harmonie.
Le non-temps est une manière éternelle d’être où rien ne passe, rien ne change, rien n’arrive, cependant l’âme progresse. C’est-à-dire que l’être spirituel vit sa propre vie sans être dans le temps.
Il vibre, se réjouit; s’il n’est pas purifié, il souffre; on s’améliore toujours indépendamment du temps; le temps appartient à la terre en ce sens que la terre-matière a le temps dans son harmonie créée par Dieu, qui n’est pas harmonie céleste, mais matérielle ou miracle ordinaire.
Le temps fait tourner la terre ou la terre fait tourner le temps, pour changer, alterner les heures, les jours, les années, les siècles et aller vers l’infini. Les hommes s’en vont vers l’infini; non comme terre-matière, mais comme des êtres spirituels. La matière prend fin, non l’être spirituel, ni ce qui lui appartient: les sentiments, les sensations, les souvenirs, les actions.
Le non-temps est statique, mais il vibre en ce qui est; le temps passe et vibre en ce qui passe. Le non-espace est non-espace, car l’esprit libre est formé de pensée et de lumière; la pensée n’a pas d’espace, la lumière non plus. Elle pénètre partout, la pensée porte partout. Voilà le non-espace. L’amour est ce sentiment éprouvé de nombreuses et diverses manières. S’il est véritable amour, même ressenti différemment, il donne paix, sérénité, harmonie; il fait vibrer l’esprit. L’amour est vibration spirituelle positive.
La beauté est ce qui suscite l’amour et a mille formes: spirituelle, plastique, visuelle et d’autres encore.
La beauté est l’harmonie, car elle fait vibrer l’esprit de manière positive.
La beauté peut être partout; elle est dans les bons sentiments, les bonnes pensées; les yeux des hommes la retrouvent dans tout ce qui les entoure et qu’ils voient humainement; elle est dans les âmes éternelles, car elles voient Dieu!
L’harmonie est le produit de la beauté; la beauté suscite harmonie. La vie dans l’harmonie est donc ainsi: non-espace, non-temps, beauté, harmonie, le tout produit par les vibrations que sont les pensées de ceux qui habitent l’espace qui n’existe pas et vivent éternellement au-delà du temps.
L’harmonie est aussi la pensée de Dieu qui illumine toute chose et la fait vibrer. Nous vibrons en Dieu.
Nous sommes confiés par la Providence divine à l’assistance des anges. Même dans les moments où nous sont enlevés des êtres chers, dans la souffrance acceptée avec foi, les anges nous font reconnaître la valeur de la vraie vie.
«Ange de Dieu, dirige-moi, éclaire-moi; la divine Providence m’a confié à toi!»
Ainsi, la Providence divine vous a confiés à nous; vous êtes soutenus, dirigés, éclairés. Tu es illuminée! L’histoire de ton fils entre dans le dessein de ta propre vie, car ce dessein devait s’accomplir par ta douleur: tu devais être illuminée et transmettre la lumière! Votre chemin sur terre, vous le connaissez d’heure en heure; vous vivez souvent d’espérance, mais l’illusion est fréquem-ment votre compagne. Quand Dieu a tracé votre vie, il a fait toute chose avec perfection, pour vous conduire un jour à Lui, mais vous ne comprenez pas, puisque vous capitulez devant la douleur. C’est moi, l’ange, qui parle à ton âme. Je veux te parler de ces prières que beaucoup prononcent inconsciemment!
Anges de Dieu! Nous existons, nous sommes! Nous sommes dans le vent qui nous porte à vous; nous sommes près de vous; nous sommes dans l’harmonie. Dieu prend soin de chaque homme et nous, sur ses ordres, nous veillons sur chaque être humain. Nous combattons contre celui qui le premier s’est rebellé et ceux qui l’ont suivi. Ils veulent entraîner d’autres à leur suite, nous sommes là pour vous défendre. Les armées de Michel sont là pour défendre l’humanité.
Je voulais te parler encore de l’Harmonie. Elle n’est pas seulement ce que je t’ai expliqué, elle est infinie. Elle est rencontre au Ciel de ceux que vous avez aimés et pleurés; la vie ne finit pas, elle recommence. Vous les retrouverez comme ils vous ont quittés avec leur manière d’être et leurs pensées. Elles vibrent en vous, si vous savez les écouter, si vous vivez unis à eux. Croyez que rien n’est fini, la vie recommence. Ayez la foi et vous verrez que la vie est un escalier au haut duquel vous trouvez la grande Vie. Nous vous éclairons! Je suis en train de t’éclairer d’espérance. Nous vibrons dans l’harmonie, car tout ce qui vit vibre.
Je voudrais t’expliquer la vie dans l’Harmonie, mais moi j’explique et ton esprit n’est pas capable de comprendre, car on ne peut imaginer ce qu’on ne connaît pas, et une beauté aussi grande et inconnue, on ne peut l’imaginer. Acceptez les choses de la terre, celles qui vous arrivent pour vous éprouver! Nous sommes près de vous, nous adoucissons votre douleur, nous essuyons vos larmes. S’il n’en était pas ainsi, comment pourriez-vous supporter seuls vos douleurs? Ô hommes, au-dessus de vous il y a une vie. Une vie spirituelle, de lumière, d’amour et de pensée, d’harmonie vibrante, de pensée vibrante. Ce qui vibre est vie! En haut, dans le non-espace, dans le non-temps, la vie est intense, les pensées forment des images, les couleurs sont merveilleuses, ainsi que les fleurs et cette nature qui n’est pas matière, mais pensée qui la forme et la montre. Je prends ta main, je prends ton temps! Je te donne une goutte d’harmonie et je te laisse avec l’ange de ton rêve et de ta réalité; ton cœur est son cœur. Nous comprenons l’amour entre les hommes; nous comprenons les hommes, car nous les aimons. Nous sommes en Dieu; Dieu comprend toute chose.
Si je t’adresse encore des paroles qui ensuite te donnent à penser, es-tu heureuse, ou bien voudrais-tu ne pas penser? Beaucoup ne voudraient pas penser. Toi, tu ne te poses jamais de questions, tu espères. Je viens te parler de la vie! Notre vie et celle de ceux qui l’ont acquise par des œuvres agréables à Dieu; la Vie, c’est Dieu! Dieu est Vie, car Il est amour. Dieu est Vie, car Il est création. Dieu est Vie, car Il est harmonie. Dieu est Vie, car Il l’a créée, Il a inventé la Vie. Dieu est Vie et vous êtes des feuilles que Dieu fait bouger et qu’Il déplace par son souffle d’amour. Je suis celui qui vient sans visage; j’ai un visage, j’ai un nom; tu ne me connais pas, tu m’aimes! Je t’explique encore une fois comment les âmes se rencontrent dans l’éternité.
Quand tu seras esprit et que ton âme vibrera, elle verra et entendra. L’âme est faite de pensée et, sur terre déjà, tu le comprends, parce que tu le vis, que la pensée crée des images et des souvenirs qui restent dans l’esprit, prisonnier de la chair, donc limité. Ce n’est pas le cas pour l’âme libérée de la chair. Ainsi, dans le non-temps, le non-espace (l’espace serait inutile puisqu’il n’y a pas de matière, inutile aussi le temps puisqu’il n’y a pas de limites), l’union des âmes, leur communion est une réalité merveilleuse qui les rend heureuses et les fait jouir, mais que de joie à revoir les visages connus, aimés, imaginés et jamais revus sur terre, de ceux qui vous ont précédés dans le temps et le non-temps. Alors vous vous entendrez, vous désirerez vous voir, vous vous verrez, car la pensée vous montrera l’un à l’autre, car la pensée de l’un et de l’autre crée vos images respectives. Est-ce clair? Ces pensées laissent-elles perplexes certains d’entre vous? Ce doit être un grand motif de joie pour vous tous qui avez dans le non-temps, le non-espace, dans l’harmonie, des personnes tant aimées et pour qui vous avez tant pleuré. Vous les retrouverez, oui, vous les retrouverez.
Dieu vous aime tellement; ne vous aurait-il donné parents, frères et enfants que pour un temps limité? Peu à peu, je t’expliquerai l’éternité. Les saints et les cœurs purs t’expliqueront la foi, moi je vais t’expliquer les fruits de celle-ci: l’éternité, la vie éternelle qui est merveilleuse. Nous avons été créés aussi pour vous, nous vous suggérons des pensées, nous vous éclairons; la divine Pitié céleste nous a faits pour vous les hommes!
Mais vous les humains, vous croyez souvent que nous sommes des êtres de légende, des personnages de fable. Vous les hommes, vous approfondissez la connaissance des changeantes choses matérielles et vous savez très peu des grandes vérités éternelles de l’âme. Vous vous arrêtez à la matière, elle qui n’est pas et paraît! Mais l’âme n’est pas qu’apparence, elle est! Nous les anges, nous sommes! En Dieu nous sommes une réalité.

Extraits de «Les Dictées de l’Ange», gouttes d’Harmonie. De Giuliana Buttini p. 34

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.