le siège de Pierre disputé au Pontife légitime par un antipape

 Catherine Filljung

En 1875, Catherine dit

 

« Au cours des événements, il se fera une élection pontificale ; mais après que le nouveau pape aura été régulièrement élu, les Allemands et les Italiens en susciteront un autre et l’on reverra ce scandale sans exemple depuis le moyen âge, le siège de Pierre disputé au Pontife légitime par un antipape.

 

Celui-ci, la sœur de voyait sous les traits cardinal étranger, qui résidait à Rome.

 

Entre les deux, il sera très facile de reconnaître le bon : les bons chrétiens ne pourront s’y tromper. »

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.