Un schisme à émergence rapide

dimanche 20 novembre 2016

Un schisme à émergence rapide

Par : Steve Skojec
Le 15 novembre 2016
SOURCE : One Peter Five

Toutes les tentatives qui ont été faites pour résoudre les problèmes graves posés par les Synodes sur le mariage et la famille et par l’Exhortation Apostolique post-synodale ont été complètement ignorées par Rome.

Mais avec l’avènement de la « Lettre des Quatre Cardinaux » et de la suite du Cardinal Burke — extrêmement importante — avec son entrevue explicative, il semble que les alliés les plus proches du Pape François resserrent les rangs et encercleront les wagons.

Dans une série de gestes apparemment sans rapport, nous constatons de fortes réactions contre la résistance des fidèles Catholiques.

Fr. Antonio Spadaro — « le porte-parole du Pape » — a tweeté :

#AmorisLaetitia : Le Pape a « clarifié ». Ceux qui n’aiment pas entendre ce qu’ils ont entendu prétendent ne pas l’entendre ! Il suffit de lire … (voir le tweet original qui suit)

Le tweet offensant semble avoir maintenant été supprimé. Il y en a deux autres à sa place. Les voici :

Et ceci :

Le deuxième tweet fait un lien vers une transcription partielle de la « conversation » du Père Spadaro avec le Cardinal Christoph Schönborn à propos d’Amoris Laetitia dans laquelle le Cardinal Viennois — chargé par François de l’interprétation officielle de Amoris Laetitia —a dit de façon célèbre : « Il est évident que cela est un acte du Magistère : c’est une Exhortation Apostolique ».

La peau fine du Père Spadaro m’a depuis bloqué sur ma propre réponse que je lui ai faite :

Je crains en cette matière être incapable d’être un journaliste. Je suis un partisan.

Ailleurs, le Cardinal élu Cupich de Chicago, interrogé au sujet des Évêques se distançant de François et sur sa vision de l’Église, a répondu :

« Certes, il y en a certains qui ont du mal avec la vision offerte par le Pape et, oui, malheureusement, il y en a certains qui sont opposés à lui et ne l’aiment pas, comme le Cardinal Wuerl, a-t-dit. J’utilise le mot malheureusement, non pas en termes d’être triste pour le Pape, mais pour ceux qui s’opposent à lui et qui travaillent contre lui parce qu’en réalité ils manquent d’une compréhension de ce que signifie être un Évêque dans l’Église Catholique ».

Chez Rorate Caeli, on a droit à une traduction partielle d’un segment de blog par l’expert du Vatican, Sandro Magister, qui a découvert une tentative orwellienne de surveiller les professeurs Catholiques qui ne suivent pas l’orientation d’Amoris Laetitia :

« Sandro Magister le révèle aujourd’hui dans son blog personnel et appelle cela un « Sodalitium Franciscanum » en référence au « Sodalitium Pianum » (SP) que Saint-Pie X a prétendument établi comme étant un réseau souterrain pour dénicher les Modernistes infiltrés dans l’Église. La principale différence, bien sûr, est que le supposé « Sodalitium Pianum » a essayé de faire une bonne chose (qui est d’éviter la propagation des erreurs et des nouveautés qui se sont essayées contre la Foi et la Morale que l’Église a toujours professées), tandis que la nouvelle Banane–Gestapo du Pape ( comme la vraie Gestapo ou le KGB ) tente de faire une mauvaise chose, à savoir expulser des institutions Catholiques ceux qui veulent enseigner simplement la Foi et la Morale Catholiques que l’Église leur a toujours enseignées — et il les met tous en garde qu’ils sont surveillés secrètement dans leurs salles de classe afin qu’ils suivent la nouvelle orientation pro-adultère et pro-cohabitation ».

« Magister transcrit la lettre reçue par la faculté de l’Institut Pontifical Jean-Paul II pour les Études sur le Mariage et la Famille (lié à l’Université du Latran). Les menaces contenues dans cette lettre ne sont pas creuses parce que François est lui-même intervenu plus tôt cette année pour complètement soumettre le Conseil de l’Institut à sa nouvelle vision du mariage (par opposition à Jésus Christ et à Jean-Paul II ), mettant des sbires forts à leur place. Des hommes qui ne sont pas dérangés de suivre des ordres même s’ils sont absurdes ».

Et en Allemagne, le Cardinal Lehman — un dissident de longue date de l’enseignement Catholique et ardent défenseur vocal de François — affirme que le moment est venu pour accomplir l’agenda qu’il privilégie — parce que François va le lui permettre :

« Le Cardinal libéral d’esprit, Karl Lehmann, exhorte ses compatriotes Évêques Allemands de changer rapidement la discipline de l’Église pendant que François est encore Pape ».

« Dans une interview avec le site Allemand katholisch.de, il a pressé les Évêques à utiliser la « liberté qui a été accordée par le Pape ».

« François veut que nous explorions de nouvelles voies. Parfois, vous n ‘avez pas à attendre jusqu’à ce que le super pétrolier commence à se déplacer » a-t-il ajouté, faisant allusion à la lenteur alléguée de la Curie à faire des changements, une attaque libérale Allemande souvent mentionnée par les ecclésiastiques.

« La remarque a été orientée vers la discussion sur la possibilité pour les Catholiques divorcés/remariés civilement d’être admis à la Communion.

[…]

« Lehmann s’oppose fermement à Humanae Vitae et est l’un des signataires de la « Königsteiner Erklärung ». Il a continuellement soutenu la promotion des Catholiques divorcés « remariés » à l’admission à l’Eucharistie selon ses propres dires. Il supporte également le refus des Évêques Allemands d’accepter l’admonestation de Saint Jean-Paul II sur la « Beratungsscheine », conseillant des certificats permettant aux femmes en Allemagne de se soumettre à l’avortement légal ».

« Dans ce plus récent entretien avec katholisches.de, Lehmann également a soutenu l’abolition du célibat pour le clergé sur la base d’un prétendu manque de prêtres. « Qu’est ce qui nous empêche l’ordination des diacres permanents mariés qui accomplissent déjà un grand service à l’Église afin qu’ils puissent assumer également les services sacerdotaux ? »

J’ai déjà écrit que le schisme est ici, mais pas encore pleinement développé. Ces courants pour et contre l’enseignement du Christ aux plus hauts échelons du pouvoir de l’Église indiquent que le rythme de la scission de l’Église s’accélère.

Si vous n’avez pas commencé à prier pour que Dieu sauve et réforme Son Église — et pour le Triomphe du Cœur Immaculé — c’est maintenant un bon moment pour commencer.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.