Pourquoi la Vierge a pleuré à La Salette ?

Pourquoi la Vierge a pleuré à La Salette ?

Résultats de recherche d'images pour « vierge de la salette »

Qu’est-ce qui rend les bras de son fils et les siens tellement lourds et pourquoi elle pleure ? Il y a deux choses :

1) Je vous ai donné six jours pour travailler. J’ai gardé le septième pour moi-même. » Notre Dame cite Gen.2, 2. Elle dit ces choses à Mélanie et Maximin le 19 septembre 1846. En ce temps là, les gens travaillaient sept jours d’affilée dans les usines ou à la ferme. Notre Dame dit que seulement quelques personnes âgées se rendent à l’église pendant l’hiver. Les autres n’y allaient seulement s’ils n’avaient rien de mieux à faire. Et dans ce cas, ils y allaient uniquement pour se moquer de la religion. Le même message résonne encore pour nous aujourd’hui.

Image associée
Dimanche, le jour du Seigneur n’est plus observé par beaucoup de gens comme un jour Saint pour se rappeler, célébrer et prendre part à la passion, mort et résurrection du Christ. De plus, nous devons nous rappeler que c’est un jour de louanges et d’action de grâce rendues à Dieu pour son grand amour pour nous en nous donnant son fils Jésus et pour les nombreuses bénédictions que nous avons reçues. Pour certains d’entre nous, le dimanche n’est plus un jour à passer avec Dieu, mais c’est un jour de distractions avec le football, baseball, ou autres sports, pour aller au centre commercial, pour dormir et s’adonner à d’autres passe-temps.
Nous entendons certains commentaires qui indiquent que les gens vont à la messe tout simplement pour satisfaire une obligation… peut-être que nous pouvons dire que c’est aussi une façon de se moquer de la religion ?

 2) La seconde est, « Ceux qui conduisent les charrettes ne peuvent pas jurer sans introduire le nom de mon fils. » Nous entendons et lisons ce manque de respect du nom de son fils de jour en jour. Aujourd’hui ce n’est pas différent que ce ne l’était en l’année 1846. Marie chante dans son Magnificat que le nom de son fils est Saint. (Lc. 1, 49). « Le nom du Seigneur est Saint. Pour cette raison, l’homme ne doit pas dénigrer ni le jour ni le nom. Il doit garder à l’esprit un sens d’adoration silencieuse et aimante. Il ne prononcera pas ce nom dans ses paroles sauf pour bénir, louer et glorifier. » (CEC 2143).

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.