Suggestions pour apprendre à COMBATTRE SATAN…

N’AYEZ PAS PEUR *Suggestions pour apprendre à COMBATTRE SATAN…En ces temps où il joue ses dernières cartes afin de voler des âmes à Dieu*SOYONS VIGILANTS …CETTE GUERRE EST SPIRITUELLE* Partie(1)

i
9 Votes

jesus-satan

Note Myriamir: Je vous suggère avant de lire ces diffusions de prier *1 Notre Père, 1 Je Vous Salue Marie & 1 Gloire soit au Père*


Ces Divers Articles proviennent du site « Chère Gospa-Medjugorje’’ Je vais en faire la diffusion en plusieurs parties pour ne pas surcharger la lecture.


1L’EXISTENCE ET L’ORIGINE DU MAL (non daté)

a)-Quoi qu’en disent certains théologiens, le diable est, pour la foi chrétienne, une présence mystérieuse mais bien réelle, personnelle et pas seulement symbolique (Cardinal Joseph Ratzinger, futur Pape Benoît XVI / extrait du livre de Vittorio Messori : « Entretien sur la foi »).

b)-Il nous faut reconnaître que les Anges déchus ont toujours le pouvoir de se servir des dons spéciaux dont le Seigneur les a gratifiés en les créant. Le démon est très bon psychologue et autrement plus rusé que l’homme, puisqu’il est le père du mensonge (Vénérable Marcel Van)

barrenoir

Citations

2-LA PRÉSENCE DU MAL DANS LE MONDE (14/01/12)

Pourquoi le mal dans le monde ? Réponse : Écoute-moi bien : imaginons une mère en train de broder. Son petit enfant assis sur un tabouret bas, la regarde travailler; mais par dessous, à l’envers. Il voit les nœuds de la broderie, l’enchevêtrement des fils… Et il dit : « Maman, qu’est-ce que tu fais ? Ton travail est tout embrouillé ! »Alors sa mère abaisse le tissu et lui montre le bon côté de la broderie. Chaque couleur est à sa place et la variété des fils se fond dans l’harmonie du dessin.Nous, nous voyons l’envers de la broderie. Nous sommes assis sur le petit tabouret…(Saint Padre Pio).

barrenoir

Citations

3-COMMENT SATAN PEUT ENTRER EN L’HOMME (non daté)

a)-Il n’y a qu’une porte par laquelle le démon puisse pénétrer dans notre âme : c’est la volonté. Il n’y a pas de portes secrètes.

Rien n’est péché si la volonté n’y a pas coopéré. Car il ne s’agit plus dans ce cas de péché, mais de simple faiblesse humaine (Saint Padre Pio).

b)-Ayez grand soin de garder la tranquillité du cœur, parce que Satan pêche dans les eaux troubles (Sainte Maryam de Bethléem).

c)–Satan connaît ton nom mais il t’appelle par ton péché. Dieu connaît ton péché mais il t’appelle par ton nom (lu sur le site de sœur Emmanuel).

barrenoir

Citations

4-LES CIBLES DE SATAN (13/05/14)

a)-Pour nous (ndlr : les démons), triompher d’un prêtre ou d’une âme religieuse, c’est plus que pervertir une ville entière (phrase que Satan a dite à sainte Maryam de Bethléem).

b)-On ne jette pas la pierre à un arbre qui porte de mauvais fruits (proverbe africain)

barrenoir

Citations

5-COMMENT SE PROTÉGER DE SATAN (non daté)

a)-Il m’est arrivé de faire fuir le démon en prononçant le nom de Jésus ou en me signant. Les démons ne font pas de miracles. Ils ne peuvent ni créer, ni anéantir, ni opérer de prodiges surpassant toute conception humaine (Saint Grégoire de  Naziance).

b)-Faites le bien et le mal fondra de lui-même (Sainte mère Teresa).

c)-Fais toujours quelque bonne œuvre pour que le démon te trouve occupé (Saint Jérôme).

d)-Quand tu sens le feu de la tentation, fatigue-toi dans les travaux extérieurs (Saint Benoît).

e)-Le diable a peur des monastères comme du feu (Saint Paul de la Croix).

f)-Tiens pour assurer que plus les assauts du démon augmentent, plus Dieu est proche de nous. Pénètre-toi bien de cette grande vérité, et repenses-y souvent. Elle est si réconfortante ! (Saint Padre Pio).

g)-Par le Rosaire, l’esprit de Marie se répand sur ses enfants. Par lui, l’Église remporte contre les puissances des ténèbres de continuels triomphes (Saint Pie X).

h)-Les gens savent qu’il faut jeûner. Le jeûne inspire une peur particulière à Satan. Il est très utile de sacrifier quelque chose à Dieu. Qu’on essaie ! (Vicka)

barrenoir

Église

6-IL NE FAUT PAS VOIR SATAN PARTOUT (non daté)

Ce témoignage du père Ernest Dejaivfe (exorciste du diocèse de Namur, en Belgique) est paru dans le journal « Il est vivant » n°125 : Il est dangereux de ne pas croire à l’existence du démon.

C’est encore plus grave de le voir partout ! Les neuf dixièmes des cas ne relèvent pas de l’exorcisme. Mon ministère m’a fait découvrir combien les gens ont un besoin vital d’être accueillis et écoutés. C’est un devoir pour les prêtres d’accueillir et d’écouter.

Les gens meurent de ne pas être écoutés. C’est déjà une thérapie de pouvoir dire notre malaise, notre souffrance, notre problème. Ca ne demande pas la rencontre d’un exorciste. Il me semble qu’il y a deux urgences extrêmes pour notre temps : annoncer sans cesse les vérités de la foi et créer des permanences d’accueil et d’écoute. Si on ne fait pas ça, ça ira de mal en pis.

barrenoir

Église

7-LES 9 PRINCIPAUX SIGNES DE POSSESSION DIABOLIQUE (non daté)

Voici un article qui est paru dans le journal « Il est vivant » n°125 :

1-Une négation de Dieu, un refus de son Règne.

2-Une haine farouche pour le nom du Christ.

3-Un orgueil de l’intelligence démesuré doublé d’une volonté de puissance.

4-Une aversion radicale pour tout ce qui touche à la religion, à la vérité, au Bon, au Bien.

5-Une force surhumaine.

6-Une volonté de destruction de toute forme de vie et spécialement de l’homme.

7-La présence de certaines facultés paranormales.

8-Une vision de l’homme sans espérance.

9-L’appartenance à une secte satanique.

barrenoir

Église

8-LE NOUVEAU RITUEL POUR LES EXORCISMES (non daté)

Voici un extrait d’un article qui est paru dans « Pèlerin Magazine » le 16 septembre 2010 :

L’Église exige de ne procéder au grand exorcisme qu’en cas de certitude de possession diabolique dont les signes peuvent être « parler ou comprendre des langues inconnues, découvrir des choses éloignées ou cachées, démontrer une force physique supérieure à la normale, exprimer une aversion véhémente envers Dieu, la Vierge, les saints, la Parole de Dieu, les images sacrées… », précise le nouveau rituel qui remplace celui de 1614. Il a été promulgué en latin en 1999 et traduit en français en 2005.Moins spectaculaire, il réduit les injonctions à Satan mais augmente les prières à Dieu.

barrenoir

Église

9-EXORCISME ET DISCERNEMENT (04/01/06)

Voici un résumé d’une conférence donnée par le père Gabriel Amorth qui a été publié dans « L’Écho de Marie Reine de la Paix » en décembre 2000 :

Au cours d’une conférence, don Gabriel Amorth, l’exorciste bien connu du Vatican, nous a entretenus d’une question très importante pour la vie des chrétiens, surtout en ce temps où lumière et ténèbres s’affrontent de manière évidente. Le thème abordé, « Exorcisme et discernement », peut être synthétisé en trois points.

barrenoir

1-L’existence du démon

Avant tout, il faut cadrer le problème de l’existence du démon, mis en discussion par bon nombre de théologiens rationalistes, qui voudraient interpréter Satan seulement comme un mythe ou un symbole du mal en général. A ces savants, nous rappelons l’enseignement du Catéchisme de l’Église Catholique : quand, à la fin du « Notre Père » nous disons « mais délivre-nous du mal« , par « mal » s’entend la personne du Malin, non le mal en général

(CEC n°2851). Le pape Paul VI dit, relativement au diable :

Satan est un agent pervers et de perversion… ce n’est pas seulement un démon, mais une terrible pluralité.

Donc, Satan est une personne, et même une pluralité de personnes; il comprend tous les anges qui, ayant refusé d’obéir à Dieu, sont devenus des démons, c’est-à-dire rebelles et maudits. A l’appui de cette doctrine de l’Église, il est opportun de rechercher dans la Bible quelques passages d’où émerge que l’existence de Satan est clairement révélée dans l’Écriture; en outre, on peut comprendre que parler du démon signifie parler indirectement du Christ, puisque la Bible affirme que Jésus est le Sauveur, venu nous libérer du pouvoir du Malin. « Satan est libre, intelligent et doté d’esprit d’initiative ».

barrenoir

2-L’action du diable

Son activité principale, que nous pouvons définir comme ordinaire, consiste à tenter l’homme au mal, cherchant à le faire s’éloigner de Dieu. C’est pourquoi il ne suffit pas simplement de « croire en Dieu » – ce qui est le propre de 90% de nos contemporains – mais il est nécessaire de faire la volonté de Dieu. « Au cours de mes 45 000 exorcismes –raconte ironiquement don Amorth – je n’ai jamais rencontré un diable qui ne croit pas en Dieu. Croire ne sert à rien; il faut plutôt faire ce que Jésus nous a dit de faire » (cf : Jc 2, 14-20; Mt 7,21).

A cette action tentatrice du démon nous sommes tous soumis, et pour toute notre vie, comme cela s’est produit aussi pour Jésus et Marie; c’est pourquoi il est nécessaire de veiller, de fuir les occasions de péché et surtout de prier, car seuls nous perdons la lutte contre Satan, tandis que nous en serons vainqueurs si nous nous unissons au Christ dans l’oraison.

Il existe aussi une activité extraordinaire du démon, qui consiste en son pouvoir d’occasionner des troubles particuliers, exceptionnels; cela se produit quelquefois par notre propre faute, mais aussi parfois par celle d’autrui. Nous pouvons classifier ces maux selon 4 catégories, bien qu’il n’existe pas un langage commun parmi les exorcistes pour décrire les phénomènes démoniaques.

barrenoir

a-La possession

Le diable entre dans le corps humain et se manifeste par des gestes et des paroles. Dans un tel cas, qu’il soit bien clair que Satan ne peut jamais se rendre maître de l’âme.

 

b-La vexation

Le démon frappe une personne avec des souffrances et des maléfices, agissant sur le plan de la santé, des affections ou/et du travail. C’est un cas très difficile à discerner car souvent ces maux proviennent de Satan mais d’une manière indirecte, non évidente, jusqu’à sembler provoqués par des phénomènes naturels. Pourtant, les personnes frappées, souvent incomprises des prêtres et des Évêques peu instruits de ces faits, tournent alors leur recherche d’aide vers des mages; les problèmes se compliquent alors ultérieurement car toute magie tire son efficacité du royaume des ténèbres. C’est une illusion stupide de penser que la magie dite « blanche », celle qui semble poursuivre une finalité de bien, puisse utiliser le pouvoir du Malin pour devenir bénéfique et éliminer le mal. La magie est toujours noire, toujours maléfique, même quand elle est présentée comme « bonne ».

 

c-L’obsession

Il s’agit de troubles donnés à l’homme, qui frappent sa sérénité intérieure, son équilibre psycho-émotif. Satan agresse en causant des perturbations, angoisses et tourments intimes.

 

d-L’infestation

On entend ces maléfices qui frappent également les choses et les animaux. Le Catéchisme de l’Église Catholique affirme qu’on peut faire des exorcismes aussi aux choses (CEC n°1673), et, de fait, il arrive parfois de devoir exorciser des maisons ou des lieux.

barrenoir

Tous ces maux particuliers – qui toutefois n’ont jamais de pouvoir sur l’âme – se reçoivent pour 4 motifs :

a-Par libre initiative du démon

Dieu, en vertu de la liberté accordée à chaque créature, tolère que Satan opère le mal, même si le mal n’est pas la volonté du Seigneur. Sa non-intervention immédiate ne représente pas pour autant une permission de Dieu au mal. Les motifs de cette volonté divine nous échappent en partie; pourtant, nous savons que le Tout-Puissant a le pouvoir de transformer le mal en bien.

De nombreux saints ont été frappés de possessions, vexations, obsessions, et se sont sanctifiés à travers ces épreuves : Padre Pio, le curé d’Ars, Sainte Gemma… N’oublions pas la valeur de la croix. Les maux sataniques, offerts en sacrifice à Dieu, ont un énorme pouvoir de rédemption.

b-Par la fréquentation des lieux dangereux

Mages, cartomanciennes, groupes sataniques, séances de spiritisme.

c-Par la persistance dans le péché grave.

Avec le temps, on « s’endurcit » dans le péché et le mal creuse plus profondément ses racines en nous.

d-Par les maléfices

C’est la cause la plus commune, qui regarde 90% des cas et ne dépend pas de celui qui subit les maux. « Maléfice » signifie un mal fait avec l’aide du démon.

Qui peut le faire ? Non pas tous mais seulement les mages réellement en contact avec le diable.

On connaît diverses formes de maléfices : envoûtement, enchaînement, mauvais œil… Sont coupables de tels maux celui qui ordonne les maléfices et celui qui les fait.

barrenoir

3-L’autorité que le Christ confère à l’Église afin qu’elle chasse Satan

Jésus a donné ce pouvoir, d’abord aux Douze, puis à 72 disciples; enfin, il l’a étendu à tous les croyants : « Voici les signes qui accompagneront ceux qui croient : en mon ils chasseront les démons » (Mc 16,17). Pourtant, aujourd’hui l’exorcisme peut être fait seulement par un prêtre autorisé par son propre Évêque, et avec la permission de l’Évêque du lieu.

Toutefois, chaque fidèle peut réciter des prières de libération, pour soi-même et pour les autres, sans qu’il soit besoin de l’autorisation de l’Évêque, lequel peut au maximum prohiber la forme publique ou le lieu où ces implorations sont faites.

La finalité de ces prières est la même que celle de l’exorcisme, c’est-à-dire chasser Satan; mais tandis que l’exorcisme est la prière officielle et publique faite au nom de l’Église – et c’est pourquoi elle est intrinsèquement plus efficace – la prière de libération reste toujours une prière privée qui, dans quelques cas peut quand même donner de grands résultats.

En fait, au temps de sainte Catherine, il est arrivé qu’on lui amène les cas de possession les plus difficiles; Catherine, qui n’était pas prêtre mais qui était sainte, réussissait à les libérer. Ainsi en fut-il de saint François, saint Léopold Mandic et de tant d’autres saints qui, bien que n’étant pas exorcistes, ont libéré de nombreux possédés. En règle générale, le pouvoir de chasser les démons dépend de la foi et de la prière.

barrenoir

Église

10-LE PÈRE AMORTH, JEAN-PAUL II, LE ROSAIRE ET MEDJUGORJE (13/05/15) Voici un extrait de la lettre mensuelle de sœur Emmanuel du 13 mai 2015 :

Cet hiver, j’ai rencontré le Père Amorth, le célèbre exorciste de Rome. Celui-ci me raconta comment le démon exprime sa haine lorsqu’il invoque certains saints pour faciliter l’exorcisme. Par exemple, Satan ne supporte pas que l’exorciste invoque l’intercession de Jean-Paul II.

Et comme le père Amorth lui demandait pourquoi, il répondit : « Parce qu’il m’a volé tant de jeunes ! » Une autre fois, Satan lui déclara combien il détestait la prière du Rosaire : « A chaque Ave Maria, a-t-il précisé, je reçois un coup très douloureux derrière la nuque ».

Durant les temps spirituels forts à Medjugorje, il arrive parfois que des personnes tourmentées se mettent à crier. Cela était fréquent lors des missions de Jésus, comme on le voit dans l’Évangile. Ce trouble peut avoir diverses origines, mais parfois, il s’agit de présences démoniaques qui s’expriment à travers ces personnes.

L’autre jour, lorsque Vicka priait longuement sur la foule rassemblée devant elle, une femme s’est mise à crier contre Vicka avec une horrible voix d’homme : « Je ne te supporte plus ! Arrête de prier ! Et puis tu pardonnes toujours ! Tu devrais être morte depuis longtemps ! Tais-toi ! » etc.

Ces cris de l’ennemi sont significatifs et même indicateurs. Satan décrit clairement ce qui le désarme ! Rien d’étonnant à ce que la prière et la pratique du pardon lui déplaisent tant : elles le rendent impuissant à nuire!

barrenoir

À SUIVRE…

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.