Nouveau ! un site prophétique intéressant : Hille Kok

 

site : http://www.volendam-hillekok.nl/marie_de_l_eau/index.html

Depuis que Hille Kok a été particulièrement touchée par Dieu alors qu’elle priait le Chemin de croix, le 19 avril 1985 à Lourdes, beaucoup de choses se sont produites dans sa vie et dans celle de Volendam. Dieu a allumé un feu d’amour dans le cœur de Hille et Il l’a gratifiée depuis de nombreuses expériences célestes : des visions de Jésus, de Marie et de nombreux saints, des parfums célestes, des messages sous forme de poèmes et de messages célestes, destinés à tous les hommes.

Comme toutes les grâces, les expériences de Hille sont également liées au partage de la croix de Jésus : incompréhension, incrédulité et opposition des prochains ainsi qu’une souffrance intérieure, mystique sont devenus son lot. Mais cette souffrance n’a pas éteint son ‘enthousiasme’ à se mettre à Sa disposition comme instrument de Dieu. Avec l’aide de la providence céleste, les poèmes ont été rassemblés et édités.

Actuellement, cinq recueils ont été publiés. Hille s’est également engagée pour la réalisation d’une demande de Marie : une grande statue de Marie devait être placée dans le Boelenspark. D’une manière miraculeuse, Hille a pu obtenir la collaboration de la municipalité de Volendam et des personnes se sont porté financièrement garantes du projet. Le 10 mars 1988, une statue provenant de Nipokolanow en Pologne, le couvent où a vécu le Père Maximilien Kolbe, a été placée dans le parc de Volendam. La statue se trouvait sur un emplacement plutôt nu et le Ciel a demandé de construire une chapelle autour d’elle. Cette chapelle a également été construite et bénite le 15 décembre 1993 par l’abbé Hoogervorst.

De nombreuses personnes, principalement de Volendam, venaient prier devant cette statue. Marie elle-même avait dicté un petit poème, qui devait être prié spécialement pour « Marie de l’eau », Son Nom à Volendam. Ce poème a été imprimé sur une image pieuse avec l’image de « Marie de l’eau » telle que montrée à Hille. Avec la distribution des images pieuses et des recueils de poèmes, le degré de connaissance de « Marie de l’eau » a augmenté aux Pays-Bas et à l’étranger. Petit à petit, des pèlerins venant de tous les Pays-Bas et de la Belgique se sont rendus à Volendam.

Ce mouvement a connu une forte accélération lorsque des larmes de sang apparurent brusquement sur la statue de Marie à la Pentecôte, en 1997. Ces larmes de sang étaient apparues au cours de la nuit du premier au deuxième jour de la Pentecôte. L’abbé Berkhout de Volendam fur rapidement sur place et préleva du sang pour un examen en laboratoire : c’était du sang humain. Les médias se sont précipités sur cet évènement sensationnel : des chaînes de radio et télévision néerlandaise et étrangère, du Japon même, ont émis des images de « Marie de l’eau » et des larmes de sang sur son visage. Ce furent des journées agitées pour Hille, qui fut approchée par tous les médias afin de leur raconter l’histoire de « Marie de l’eau ».

J’ai moi-même commenté les évènements pour différents médias ces jours-là. Après une semaine environ, quelqu’un pour qui toute cette attention était devenue de trop, a essuyé les larmes de la statue, l’attention des médias s’est donc calmée. On a tenté ensuite d’expliquer ces évènements en racontant qu’ils avaient été l’œuvre de gamins. Personnellement, je suis cependant convaincu que ceci est pratiquement impossible. La quantité de sang, la disposition du sang sur le visage de Marie, les circonstances (violente tempête) au cours de cette nuit, qui n’invitaient certainement pas des jeunes gens à sortir, l’absence de tout dommage au niveau des nombreuses fleurs et plantes qui entourent la statue, et surtout l’absence de connaissance concernant cette apparition des larmes de sang chez les gamins, font que pour moi une tromperie est pratiquement exclue.

Mais peu importe : « Marie de l’eau » était à présent connue dans le monde entier et les croyants affluaient dorénavant. Des témoignages de guérisons obtenues de manière particulière après que les personnes aient prié Marie dans le parc existent également. Bref, tout indique qu’il s’agit vraiment d’une intervention céleste ici à Volendam.Le Ciel a également envoyé une nouvelle demande : une croix glorieuse, connue des messages du village français de Dozulé, devait être élevée près de la chapelle. Cette croix devrait être illuminée le soir, un signe ainsi visible de tous. Cette croix de Dozulé a déjà été placée à de nombreux endroits dans le monde et le fut aussi dans le parc de Volendam. Le 2 mars 2002, la croix a été bénite pat l’abbé Berkhout en présence de 7 prêtres des Pays-Bas et de Belgique et de nombreux croyants.

En plus de la statue et de la croix, les poèmes et les messages reçus par Hille sont importants. Ainsi que signalé auparavant, les poèmes sont publiés sous forme de recueil, alors que les messages sont toujours publiés dans le journal local, le NIVO. Ces messages sont d’un grand intérêt actuel. Ils montrent le Cœur de Dieu, qui se fait des soucis pour ses enfants qui l’oublient. Ce sont des messages semblables aux autres messages que Jésus et Maria ont transmis partout dans le monde ces dernières décennies. Ce sont des appels aux hommes de revenir à Dieu, de donner de nouveau à la prière une place importante dans leur vie, de recevoir les sacrements de la Confession et de l’Eucharistie, de vivre selon les commandements de Dieu. Certains messages sont explicitement destinés aux prêtres, les appelant à croire à nouveau dans le miracle de l’Eucharistie et à rester unis avec le Pape. De nombreux messages nous appellent à croire en Dieu en tant que notre Père et en Marie en tant que notre Mère. Les messages nous préviennent également des suites dramatiques du péché et de l’incroyance. Des suites que nous pouvons voir tous les jours dans notre monde : des catastrophes, des guerres et la dégénérescence morale. Les messages ont un caractère apocalyptique, qui rend visible le combat entre Dieu et le Mal et appelant l’homme à choisir Dieu et à trouver ainsi son salut.

Comme pour tous les évènements autour de « Marie de l’eau » à Volendam, je suis convaincu que ces messages sont inspirés par Dieu. Jésus et Marie font de leur mieux pour ramener les hommes à la Foi partout dans le monde. Les temps sont très graves et les messages sont un avertissement, une main que Dieu tend par amour à ses enfants. C’est pourquoi je me réjouis de cette initiative de rassembler dans ce livre les messages que Hille a reçu ces dernières années et de les distribuer. Je souhaite que beaucoup puissent prendre à cœur ces messages célestes et confier leur vie à Jésus et Marie, qui nous guident sur le chemin vers notre Père céleste.

Que Dieu protège Hille dans sa mission

et qu’Il puisse toucher du feu de son Amour

le cœur de tous ceux qui lisent ces messages.

 

Un Prêtre.

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.