Qui est ce Luther que l’on a osé fêter ?

Qui est ce Luther que l’on a osé fêter ?

témoignage de l’abbé Georges de Nantes

***

L’histoire de Luther a été si bien protégée de la lumière pour rester secrète que beaucoup de gens simples, quoique connaissant la nature perverse du protestantisme, ne savaient pas trop quel argument employer en priorité pour le dire… Certes il y en a foule !

Imaginons qu’au lieu d’un saint François pour réformer l’Eglise, se soit présenté un Martin Luther !!! Quelle catastrophe abominable, quelle tâche scandaleuse dans la magnifique histoire de la chrétienté…

Remarquons que, dès que l’Eglise a eu besoin de réforme, il y a eu des saints réformateurs qui se sont levés : mais avec quoi ont-ils mis en oeuvre leur « réforme ? AVEC LA CROIX, LA CROIX, ET ENCORE LA CROIX. Esprits bornés et conservateurs ? Mais non, car la Croix du Christ est l’éternelle NOUVEAUTE dans l’histoire humaine, tristement marquée par le crime, la haine sous toute ses formes, cad la désobéissance à la loi de Dieu. Et seule la Croix du Christ efface tout cela par l’Amour, grâce à ceux qui veulent bien en devenir les disciples.

Luther, lui, a décidé d’anéantir si possible la puissance de la Croix, sans doute parce qu’il ne croyait pas en l’Eglise, qu’il désespérait d’elle, et la jugeait irréformable. Lui n’entendait plus l’appel divin à recommencer, toujours recommencer sans jamais se décourager.

Baliverne pour lui, assassin qui dissimulait son crime sous des apparences de vertus, faux pasteur qui méprisait ses ouailles, loup rapace sous une peau de brebis.

Ce qui me paraît tout simplement hallucinant, c’est de découvrir que Luther était un désespéré, un homme taraudé par ses crimes, les fuyant en disant  » C’est pas moi ! C’est pas moi !  » à sa conscience, à Dieu… Et quand sa femme en pleurs essaya de le ramener à la raison et à l’Eglise véritable, il désespéra encore de son salut et refusa, apeuré comme Judas par la boue qui le recouvrait, ne voulant pas du pardon de Dieu, n’arrivant plus à prier sans vomir sa haine, sans maudire les papistes ! Un possédé… Qui finit par se suicider, seul et désespéré, se pendant dans sa chambre, et allant vers sa funeste destiné éternelle…

ET C’EST CA QUE L’ON ENCENSE AUJOURD’HUI, ET C’EST CA QUE L’ON SUIT, ET C’EST A CA QU’ON TENTE PAR TOUT LES MOYENS DE TROUVER DE LA VERTU ??????

Si quelqu’un y comprend quelque chose, il a bien de la chance.

Mais non, il n’y a rien a comprendre : on se moque du monde.

On se moque de l’Eglise, on se rit de sa vertu, on veut la déshabiller et la traîner, à la suite de Luther l’antéchrist, sur la place publique, on veut déshonorer la sainte Messe, et au moins si possible, forcer tous les fidèles à communier dans la main, à s’emparer du Corps du Christ comme d’un vulgaire bout de pain… Si tous pouvaient perdre la foi en Dieu !

Protestant, souviens-toi que tu as dit oui à suivre un assassin désespéré, blasphémateur, un suicidé, un nouveau Judas….

Et c’est cela que tu fêtes aujourd’hui ?

Mais peut-être que tu ne le savais pas… Que tu ne t’ai rendu compte de rien… Que toi aussi tu as été trompé.

Alors sache que Jésus t’aime d’un amour infini, et te veut dans sa Sainte Eglise Catholique dont tu n’as pas à rougir, car elle est lavée dans le Sang Précieux de son Seigneur, ce Sang offert au Père dans la sainte Messe qui te lavera tout entier et te rendra resplendissant, à la louange du Père du Fils et du Saint Esprit.

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.