L’incinération : Jésus en parle

AVANT QUE LA POUSSIERE RETOURNE A LA TERRE, COMME ELLE Y ETAIT, ET QUE L’ESPRIT RETOURNE A DIEU QUI L’A DONNE (L’Ecclésiaste 12,7)

AVANT QUE LA POUSSIERE RETOURNE A LA TERRE, COMME ELLE Y ETAIT, ET QUE L’ESPRIT RETOURNE A DIEU QUI L’A DONNE (L’Ecclésiaste 12,7)

5 SEPTEMBRE 2014 8H25 AM

APPEL URGENT DE JESUS LE BON PASTEUR A L’HUMANITE

Ma paix soit avec vous, mon troupeau.

Mon fils, aujourd’hui je veux te parler à nouveau de la crémation des corps pour que tu transmettes mon message à cette humanité si raide de la nuque, qui refuse de respecter ma Parole et d’écouter ma voix.

Une fois de plus je vous dis, la crémation des corps est une pratique païenne et va à l’encontre de la volonté divine. Je vous demande,  à qui obéissez-vous à Dieu ou aux hommes ? Pourquoi placez-vous la volonté humaine au-dessus de la volonté divine ? En vérité je vous dis que toute âme de son vivant qui choisit l’incinération de son corps lorsqu’elle décède, sera jugée dans l’éternité selon ma Parole ; et, si selon son intention avait été, ainsi en sera-t-il aussi de son séjour dans le purgatoire. Si l’âme de son vivant a refusé la crémation et après la mort quelqu’un de ses proches dans la peine a donné l’ordre de l’incinérer, celui-ci se rendra coupable et devra réparer, pour qu’à l’arrivée dans l’éternité son séjour dans le purgatoire ne se prolonge pas jusqu’au jugement final.

Je vous rappelle une fois de plus : avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné ( ecc 12,7). Les morts doivent être enterrés non incinérés, on doit leur donner une sépulture chrétienne et avant l’enterrement ils doivent recevoir les cérémonies liturgiques propres à tout être chrétien.

Je vous dis cela, car beaucoup de corps ont été incinérés sans leur avoir fait de funérailles et cela va à l’encontre de ma Parole quand je dis : « Mon fils, répands tes larmes pour un mort, pousse des lamentations pour montrer ton chagrin, puis enterre le cadavre selon le cérémonial et ne manque pas d’honorer sa tombe (ecclésiastique 38,16-19).

Mes enfants, moi, votre Dieu ai besoin de votre identité corporelle jusqu’au jugement final; cela veut dire que les corps ne doivent pas être incinérés parce qu’au jugement final, je ranimerai les os secs et leur donnerai à nouveau vie pour vous juger dans toute votre intégrité. Lisez (Ezéquiel 37: 1 à 10) qui parle des os secs pour que vous compreniez mieux ce que je vous dis et que vous ne continuiez pas dans votre détestable pratique d’incinérer les corps, car cela va contre la volonté de Dieu et par lui vous recevrez la punition ainsi comme il le fit avec Moab pour avoir brûlé les os du roi Edon jusqu’à les calciner( Amos 2, 1 à 13)

Ni  la chair, ni le sang n’entreront dans le Royaume de Dieu, mais quand arrivera le jugement final, les os secs auront à nouveau de la chair et des muscles et vous serez à nouveau les êtres humains que vous avez été un jour pour être jugés dans toute votre condition humaine et spirituelle. Que cela reste  bien clair ce que je vous dis pour que demain vous n’ayez pas à vous lamenter. Lors de votre passage pour l’éternité vous allez mieux comprendre tout cela et si vous ne réparez pas dés maintenant, pour votre détestable pratique d’incinérer les corps vous allez sentir le feu brûlant avec lequel sont purifiées toutes les âmes qui par leur désobéissance à ma Parole opteront pour la crémation. Dans l’éternité vous serez jugés par ma Parole; ceux qui avec conscience choisiront la crémation, seront plus sévèrement jugés que ceux qui n’en avaient pas connaissance. Personne ne sera exonéré de culpabilité.

Alors respectez mes Paroles et mettez-les en pratique et que vous ne continuiez pas à passer par le feu de vos parents. Ma paix je vous laisse, ma paix je vous donne. Repentez-vous et convertissez-vous, car le Royaume de Dieu est proche.

Votre Maître, Jésus le Bon Pasteur de tous les temps.

Faites connaître ce message jusqu’aux confins de la terre.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.