Vassula : Comment se fait-il que tant de tes créatures sont dans une si grande apostasie?

Comment se fait-il que tant de tes créatures sont dans une si grande apostasie?

Suite du premier message inédit du 31 mai 2003.

Ma Vassula, viens rendre grâce à haute voix, en me louant dans les assemblées et aie ton cœur toujours prêt à recevoir mes instructions.
Oui Seigneur! car que dois-je dire?


Tes règles, Seigneur, sont maintenant 
des psaumes mélodieux à mes oreilles,
 et ta Loi une Ode d’amour 
parce que tu m’as visitée…

L’union et la conversation avec mon Dieu 
excède tous les plaisirs de ce monde rassemblés; Je suis comblée de ton Amour 
et je loue ton Saint Nom
 qui me permet de partager ta Lumière; la dose de connaissance que tu as instillée en moi 
submerge mon âme, 
tes Commandements résument la fidélité; Tu m’as drapée de flammes, brûlant du seul désir de me liquéfier en toi;
 lorsqu’avec tendresse tu ouvres ta bouche pour parler, tandis que ta Parole se déroule, elle donne la lumière non seulement à mon âme, mais tout autour de moi, car la fidélité en est vraiment l’essence…

Bien que couchée durant la nuit, 
je suis cependant fréquemment éveillée, me demandant:

– comment se fait-il que tant de tes créatures 
ont cessé de croire en toi et sont dans une si grande apostasie?

– la vue de ces renégats me déprime; 
beaucoup d’entre eux te chassent, oppressent ton amour divin 
et t’appellent un «mythe au rabais»…

– chacun d’eux s’avance avec sa propre philosophie bizarre, 
la déclarant dans le monde entier avec des paroles enflammées; 
ils défient ta Loi,
 creusant des pièges pour ceux qui sont faibles et indécis, 
faisant courir à la terre entière le danger de se désagréger.

«Cependant, il remplit lui-même leurs maisons de bonnes choses.»1

– Dans les jours du début, j’ai eu à souffrir dans ton Feu, 
et je me suis ratatinée dans le désert 
et de tant d’autres manières… 
en ces jours, je souffre encore 
et je me désole du manque de foi autour du monde 
et combien ils crucifient sans pitié ta Parole encore et toujours;

–  ils exposent fièrement leur impiété 
comme s’ils avaient découvert un trésor, 
mais en réalité ils ont découvert du goudron et de la suie, 
et de leurs mains noircies, ils veulent noircir le monde entier;

– le mal est devenu universel… 
alors, dans ton Immense compassion, 
tu en fais avancer un parmi tes fils prodigues, 
tu fais avancer l’un d’eux et, 
après l’avoir entièrement passé au crible, 
tu le oins d’un esprit prophétique 
pour qu’il aille combattre le mal, 
et nettoyer de ses mains nues, 
le goudron qui couvre le monde; il peut être insignifiant et de peu d’importance, 
mais la puissance du Saint Esprit est sa force; 
préoccupé uniquement d’obéir à Dieu et à la Volonté du Père, 
il ne tient aucun compte de ses persécuteurs;

– comme un guerrier qui a été désigné 
pour combattre avec valeur, et défendre l’Eglise, 
il ne tremble pas mais s’avance 
en proclamant que Dieu est grand, le plus grand… 
en proclamant son Royaume…

–  Tu lui donnes ta Parole pour ranimer et illuminer leurs cœurs 
dans lesquels le mal demeurait, et nettoyer la saleté, 
mais tout ce qu’il obtient est «léthargie», «rejet» et «désolation»…
éveillée bien que couchée, je me demande:

– pourquoi Yahvé a-t-il voilé sa Face à tant de ses créatures?

– pourquoi prive-t-il ces philosophes 
de voir et de contempler sa Face?
pourquoi ne les réduit-Il pas au silence?
Yahvé est connu pour voir à travers les ténèbres obscures de chaque âme, et je m’interroge: 
y a-t-il quelque chance de salut pour eux? 
ou vont-ils tous périr dans les flammes de l’enfer?
Vont-ils, d’une manière ou d’une autre, 
par une grâce spéciale de toi, faire la paix avec toi 
et se réconcilier?
Vont-ils jamais s’approcher et accueillir ta Parole 
comme une Parole vivante?
Ces renégats continuent à s’accroître et ne craignent rien 
puisqu’ils ont du pouvoir;
Aujourd’hui, s’ils te renient, mon Dieu, publiquement, 
ils sont sûrs d’être applaudis 
et élevés en position et en stature par leurs semblables… mais ceux qui te suivent sont diminués par eux 
aux yeux de toute la communauté, et ridiculisés; 
ils sont balayés comme des mouches… ils disent avec assurance et orgueil: «où est-il, ce Seigneur qui est le vôtre?
 Où est sa gloire? 
Et qu’en est-il devenu de la grande Maison du Seigneur? 
Y a-t-il d’ailleurs une Maison quelconque?»

Arrête-toi là et laisse-Moi répondre à ton questionnaire! c’est vrai, je ne prends aucun plaisir devant l’impiété, mais tout d’abord, je vais me permettre de te poser à mon tour des questions avant que je réponde aux tiennes.

Dis-moi, qu’est-ce qui est plus brillant que le soleil? Et dis-moi, qu’est-ce qui dissipe la chaleur dans les disputes? Qui dispose un garde à chaque bouche? Peux-tu dire comment je contrôle toutes choses?

Quelqu’un peut-il distinguer ce qui est le bien en chaque homme et ce qui est le mal en lui? Et comment moi je peux le distinguer et de quelle manière moi Je le sais? Interroge-toi et réponds-moi…

C’est le Saint-Esprit qui est plus brillant que le soleil et c’est lui qui éclaire chaque cœur…

Oui, suprême en puissance, en équité, excellent en justice, cependant nullement oppresseur; le Saint Esprit peut mener chacun de ces oppresseurs de non-être à être; Il peut les restaurer au travers des sacrifices et des actes de réparation des autres, et des prières offertes par mes saints; tu vois, ma Vassula, la compassion de l’homme est limitée et ne peut pas s’étendre comme la mienne; mais ma compassion s’étend à tout ce qui vit; Je réprimande, je corrige et j’enseigne, en les ramenant doucement au bercail.

Et quant à ce qui dissipe la chaleur dans les disputes, est-ce une parole douce?

Oui, une parole dite avec amour peut entièrement changer une situation; elle peut arrêter une guerre; elle peut fondre la glace et calmer une tempête; elle peut éteindre un feu; les Ecritures disent: 
«vous devez être doux lorsque vous corrigez les gens qui contestent ce que vous dites; n’oubliez jamais que Dieu peut leur donner un changement d’attitude, de manière à ce qu’ils reconnaissent la vérité et reviennent à leurs sens, une fois sortis du piège où le démon les avait attrapés et les gardait en esclavage;»2 ainsi, une bonne parole a plus de valeur qu’une pièce d’or.

Je pense – je crois – que tu disposes un Gardien à notre côté pour nous surveiller et exprimer notre supplique d’une manière qui ne peut jamais être exprimée en paroles.

Oui, il est écrit que je vous ai fait la promesse du Saint- Esprit; Il vient secourir chacun dans sa faiblesse, rappelant à l’homme où est son devoir et se faisant l’Avocat de l’homme, il plaide auprès de moi le Père, en disant: «libère-le de devoir descendre dans l’abîme, car j’ai trouvé une rançon3 pour sa vie»; et, ainsi épargné, épargné de glisser dans les feux éternels, je4 permets qu’il passe sa vie dans la Lumière5; alors, il me louera et me donnera gloire… A ceux qui se repentent, je permets de revenir… je chéris la générosité comme la prunelle de mes yeux…

(à suivre)

On peut consulter ces messages sur www.tlig.org.

Notes:
1. Ce sont les anges qui ont soudain pris la parole.
2. 2 Tm 2,25-26
3.   Dieu utilise ainsi les sacrifices, pénitences et prières que des âmes généreuses – âmes victimes – Lui offrent pour la conversion des pécheurs.
4. Dieu le Père.
5. Le Saint-Esprit.

 

Mots-clés

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.