San Damiano – Si vous pardonnez, vous serez pardonnés

Si vous pardonnez, vous serez pardonnés

San Damiano

Mes enfants, je suis ici avec mon Fils Jésus qui est le Roi des rois. Il vient apporter la paix, l’amour, la joie. Unissez-vous, et soyez toujours unis à Lui, surtout en votre cœur. Jésus vous donnera les grâces, il vous donnera le réconfort, la consolation. Jésus est avec vous. Jésus a institué l’Eucharistie pour venir en vos cœurs, avec son Corps et son Sang, pour être adoré, remercié, aimé de tous mes enfants.

Frappez, frappez quand vous recevez Jésus. Dites à Jésus de vous sanctifier, de vous purifier pour le ciel, de vous donner toutes les grâces qui vous sont nécessaires, d’abord pour l’âme, et puis pour le corps. Jésus est miséricordieux, Jésus est Juge. Si vous demandez pardon, vous serez pardonnés; mais si vous n’écoutez pas son invitation, vous serez jugés.

Courage, mes enfants! Votre cœur doit brûler d’amour pour Jésus et pour moi. Repentez-vous, écoutez-moi, ne marchez pas sur la voie du mal car vous êtes sur le bord du précipice. Revenez, revenez repentis entre mes bras, car je suis Mère d’amour, de pardon et de miséricorde.

Je vous aime tellement, tellement, mais je veux être aimée de mes enfants, je veux être connue de tous mes enfants du monde!

Je vous appelle, mes enfants, je vous appelle à la prière et à la pénitence, parce que beaucoup de mes enfants se perdent et je pleure tant! Je vous veux tous sous mon Manteau. Demain – ce jour que je vous ai annoncé les premiers samedis du mois – je viendrai avec un Manteau plus grand pour couvrir tous mes enfants du monde, pour les éclairer, pour les enrichir de grâces, pour donner tout mon Amour. Et vous, donnez-moi tout votre cœur: je l’étreindrai contre moi, je vous sauverai. Demandez des grâces, demandez- moi des grâces! Avant tout celle d’entrer en paradis, de faire ma volonté et celle de mon Fils, et non la vôtre; d’être toujours humbles, et de m’aimer beaucoup.
Je suis Mère de tous; je suis la Corédemptrice; je suis la Dispensatrice; je suis l’Avocate. Quand vous vous présenterez au Tribunal de Dieu, je serai votre Avocate, je vous soutiendrai et dirai à mon Fils de vous pardonner, et de vous emporter dans le Royaume des cieux. Si vous m’écoutez, si vous m’aimez, si vous pardonnez, vous serez pardonnés. Vos anges gardiens vous assisteront sur cette terre, et au long du «voyage» du ciel. Saint Michel archange sera votre défenseur dans les batailles, surtout à votre dernière heure, car le Démon fera tout pour vous ravir; mais moi, je serai à vos côtés avec votre ange gardien, avec saint Michel et son Epée qui vous donnera une claire lumière pour atteindre le port sûr. Promettez, mes enfants, de m’aimer beaucoup; promettez de m’aimer pour ceux qui ne m’aiment pas, pour ceux qui ne veulent pas me connaître, car je viens en ce Lieu parce qu’il y a beaucoup de fange dans le monde, pour appeler tous mes enfants, les bons comme les méchants, pour les purifier et les sanctifier.

Priez, priez pour le Saint-Père, qui souffre beaucoup, beaucoup. Ces temps- ci, très angoissé, il pleure tant à cause de ses fils qui ne l’écoutent pas. Il pleure nuit et jour, il implore l’aide, le réconfort du Père eternel; il demande miséricorde, il demande pardon pour tout le monde. Vous aussi, réunissez- vous tous, enfants de la terre, réunissez-vous tous à l’Eglise de Pierre, dans la paix, dans l’amour, dans le pardon, et vous serez pardonnés, vous serez ai- dés; je ne manquerai pas de répandre sur vous les grâces, je ne manquerai pas de vous aider, et surtout à votre dernière heure, je viendrai vous accueillir dans mes bras et mettrai beaucoup de joie en votre cœur, afin que votre départ soit une grande joie pour le Ciel. En avant toujours, avec Jésus et avec moi, et vous serez toujours heureux sur cette terre, et vous vous trouverez heureux dans la gloire du paradis.

(Notre-Dame des Roses, 6 février 1970)

Reposez tous sur mon Cœur de Mère

Mes enfants, j’éprouve tant de joie à me voir entourée par mes enfants qui m’aiment et qui aiment mon Fils Jésus dans la sainte Eucharistie. Accroissez toujours plus la foi, l’amour; soyez toujours dociles, humbles, patients avec tous. Supportez-vous tous, même si cela vous coûte un sacrifice. Offrez tout pour la conversion des pécheurs, afin que tous puissent se sauver et m’aimer, moi qui suis la Mère d’amour et de consolation.

Priez, priez mes enfants! Depuis tant de temps je passe sur cette terre comme pèlerine pour sauver mes enfants, pour leur donner beaucoup de foi et pour la renforcer toujours plus envers mon Fils Jésus! Priez le Père éternel et offrez tout, afin qu’Il pardonne à tous et vous sauve.

Priez en union avec les anges et les saints. Nous pourrons tout faire, si la foi jaillit en mes fils.

Mamans, priez beaucoup pour vos enfants, spécialement lorsque vous assistez à la sainte Messe et que le prêtre élève le calice pour l’offrir au Père éternel: vous devez demander au Père éternel de les purifier et de les sanctifier pour le Ciel par l’intermédiaire de son divin Fils.
Priez beaucoup pour mes fils de prédilection, afin qu’ils suivent la voie de la sainteté et puissent appeler tous ces fils que Jésus leur a confiés pour les préparer dans la voie de la vertu avec grande humilité et charité envers Dieu et le prochain. Mon Fils Jésus est tellement miséricordieux! Lorsqu’il marchait sur cette terre, il approchait les jeunes, les enfants, les caressait, leur donnait tant d’amour et de douceur. Vous aussi, mes fils de prédilection, faites comme Jésus: ouvrez vos bras, parlez avec beaucoup d’amour, appelez tous mes enfants et amenez-les au port certain du salut. Faites des heures d’adoration devant Jésus au Saint-Sacrement et portez-le par les rues, pour qu’il apporte la paix et l’amour dans les cœurs, qu’il déracine la superbe, l’orgueil et la malice. Que ce ne soit qu’amour, prière et paix, paix, paix!

Priez beaucoup le Père éternel pour qu’Il ouvre la porte du ciel et que je puisse venir avec une grande lumière sauver mes enfants. J’envoie toujours les Anges Gardiens près de vous, pour vous illuminer, vous inspirer toujours dans le bien et l’amour chrétien. Mais peu m’écoutent! C’est le démon qui trouble les âmes, les suffoque, et elles ne comprennent plus ni le bien, ni le mal. Il fait de tout, lui! Je pleure tellement! Priez le Saint-Esprit, mes enfants, pour qu’il éclaire votre esprit pour vous comprendre les uns les autres. N’ayez pas d’orgueil, pas de superbe, pas de malice, mais seulement l’amour et soyez persévérants jusqu’à la mort, car ici-bas tout passe. Si vous avez bien agi, ce sera inscrit dans le livre d’or et quand vous vous présenterez au Tribunal de Dieu, votre ange gardien et votre Maman du ciel annonceront ce que vous avez fait. Moi qui suis la Mère de tous, je demanderai au divin Fils qu’il ait pitié et miséricorde, qu’il vous sauve et vous porte en paradis.

Mes enfants, durant la journée, chantez des hymnes de louange à Jésus, remerciez-le pour tout ce qu’il fait pour vous et de tant de miséricorde qu’il a pour vous. Elancez-vous à ses pieds et demandez pitié et miséricorde, car Jésus est le Roi des rois et peut tout vous donner. Consacrez-vous corps et âme à lui, donnez-lui tout vous-même, aussi tous vos péchés que Jésus détruira, et il enflammera votre cœur d’un grand amour. Embrassez la Croix et suivez Jésus, car j’étais à côté de lui et l’assistais sur la voie douloureuse du Calvaire à cause des durs coups, de la flagellation, des insultes et des soufflets. Ils l’avaient mis dans un piteux état, on ne savait plus si c’était un homme! J’ai tellement souffert de voir Jésus ainsi, mais je l’ai laissé mourir pour vous sauver, mes enfants, et vous, souffrez, offrez et priez pour votre salut et pour celui du monde entier. Sous mon manteau vous serez capables de porter la croix jusqu’au ciel, où j’ouvrirai les portes et où vous entrerez glorieux et triomphants.

Ecoutez-moi, mes enfants, écoutez mon appel de Mère qui souffre tellement. Priez, priez et confiez-vous à moi et je répandrai une pluie de grâces et vous assisterai durant la vie et spécialement à votre dernière heure. Je vous bénis, mes enfants, tous unis avec une grande foi, un grand amour, tous dans mes bras et reposez tous sur mon Cœur de Mère!

Notre-Dame des Roses, 17 mai 1968

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.