Quand l’archevêque de Vienne, le cardinal Christoph Schönborn, bénit la « famille » gay

Quand l’archevêque de Vienne, le cardinal Christoph Schönborn, bénit la « famille » gay dans Religion Catholique par 17 octobre 2016

famille-gayVia le magazine de la Cathédrale de Vienne, dans un numéro dédié à la famille, c’est une bénédiction pastorale et virtuelle qui est donnée par l’archevêque de Vienne, le cardinal Christoph Schönborn, aux « nouvelles familles » émergentes et innovantes.

« We are family » tel est le titre d’un article qui vante la « famille » d’un couple gay avec enfant. Accompagné d’un photographie de Georg Urbanitsch, ancien présentateur TV, qui s’est « marié » civilement avec Bernd Schlachter. Les deux invertis ont pu adopter l’enfant africain sur la photographie.

Véritable plaidoyer pour ce nouveau genre de « famille », c’est Urbanitsch lui-même qui signe l’article :

« La famille arc-en-ciel, Modern family, la famille non-conventionnelle… il y a de nombreux titres pour notre beau nid et sanctuaire. Mais nous ne sommes pas si spéciaux, il faut le dire : papa Bernd, Papi Georg, et fils Siya (…) Notre rituel le soir est toujours le même. Nous lisons un livre, nous parlons de ce qui a été fait de bien durant la journée, et nous chantons une berceuse. Très spectaculaire n’est-ce pas? »

Ce qui est spectaculaire, c’est qu’un tel article paraisse sur un magazine de l’Église catholique ! Ainsi, les autorités ecclésiastiques modernistes et progressistes influencent les mentalités dans le sens d’une régulation catholique des « familles » gays, considérées ni plus ni moins que l’équivalent conforme, moderne, nouveau genre, de la famille traditionnelle et tout-à-fait « bien ». Rien à leur reprocher est le cri qu’elles lancent à leurs ouailles ! Ces clercs participent activement à la subversion morale et à l’inversion des valeurs que veut imposer au monde le lobby Lgbtqi. Cette bénédiction épistolaire banalise également la marchandisation des enfants et la reconnaissance de leur adoption par des couples de même sexe.

Mais plus grave encore, l’archevêque Schönborn, en permettant cette publication qui promeut l’homosexualité et la famille arc-en-ciel comme mode de vie légitime, détruit toute idée de péché de sodomie et le normalise, véritable scandale pour les âmes, surtout celles des enfants.

Le Christ les a pourtant prévenu ces novateurs immoraux :

« Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer. » (saint Matthieu 18, 6).

Francesca de Villasmundo

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.