«Le dernier exorciste-Mon combat contre Satan», écrit par le Père Gabriele Amorth avec Paolo Rodari

Extraits du livre «Le dernier exorciste-Mon combat contre Satan», écrit par le Père Gabriele Amorth avec Paolo Rodari (Piemme, 2012)*

i
18 Votes

Dieu contre Satan, le combat final…

exorciste

Comme le dit dans l’introduction l’auteur lui-même, le plus célèbre exorciste vivant, le titre est «délibérément provocateur. Il est évident que je ne suis pas le dernier exorciste vivant dans ce monde. Après moi, il y en aura d’autres et il en y en a déjà, des jeunes aussi. Mais dans le monde, nous sommes si peu nombreux que chacun de nous dans son combat quotidien se sent inévitablement comme s’il était le dernier, l’ultime exorciste appelé à lutter contre le grand ennemi, le prince de ce monde, Satan. L’Église, aujourd’hui encore, ne contribue guère à former une nouvelle génération d’exorcistes. Peu deviennent évêques. C’est mon reproche, et c’est pourquoi j’ai accepté que le livre sorte sous ce titre».

barre feuille


L’attaque de Satan s’adresse principalement à ceux qui occupent dans le monde des postes de pouvoir. Parce que s’emparer d’hommes qui ont de grandes responsabilités signifie par ricochet s’approprier de nombreuses autres personnes. Et puis, les plus attaqués sont les hommes de l’Église. Pourquoi? Parce qu’ils devraient être les saints de Dieu et que s’ils se laissent écraser par Satan, ils deviennent au contraire son ennemi.

Vatican Benedict XVI

Satan attaque d’abord le Pape. Sa haine pour le successeur de Pierre est féroce. J’en ai fait l’expérience dans mes exorcismes. Quand je nomme Jean-Paul II, les démons écument de rage. D’autres tremblent. D’autres pleurent et me supplient de ne plus le nommer. C’est la même chose avec Benoît XVI. Chaque geste de Joseph Ratzinger, ses liturgies si composées et sereines, sont un exorcisme puissant contre la fureur du diable.

les_3_papes

barre feuille

Après le Pape, Satan attaque les cardinaux, les évêques et tous les prêtres et les religieux. Il est normal qu’il en soit ainsi. Personne ne devrait s’en scandaliser. Et on ne devrait même pas se scandaliser si certains, dans l’Église, cèdent à ses flatteries et se laissent submerger. Les prêtres, les religieux et les religieuses sont appelés à un dur combat spirituel. Ils ne doivent jamais céder au diable. S’ils ouvrent la porte de leur âme, même légèrement, au diable, celui-ci entre et prend toute leur vie.

barre feuille

Un jour, comme je l’ai déjà raconté, Sœur Faustine Kowalska a bien vu l’enfer. Et dans l’enfer elle a vu le lieu que Satan a réservé aux prêtres, les prêtres damnés pour l’éternité.

faustineenfer

 

Voici le récit de Sœur Faustine: « Alors, le sentier que je suivais s’ouvrit et je me retrouvai dans une autre cavité, encore plus horrible que la première. Là se trouvaient les prêtres indignes qui avaient eu l’audace de recevoir de façon sacrilège dans leurs mains et leurs cœurs le Fils de la Vierge.

Ces misérables subissaient de telles tortures que toutes celles que j’ai mentionnées ne sont rien en comparaison.

Ils étaient tourmentés en particulier dans les parties de leur corps qui avait touché l’hostie consacrée; de douleur, ils battaient des mains, devenues comme des charbons ardents; leurs langues étaient comme déchirée et leur pendaient hors de leur bouche pour signifier leurs sacrilèges; tout l’intérieur de leur corps et surtout leur cœur, était dévorés par le feu et dans les affres de la douleur horrible.

 Là, je vis se dresser, comme un serpent prêt à sauter, un mauvais prêtre que j’avais connu, et qui était mort subitement après avoir donné de graves scandales. Il me regarda avec rage et retomba tout de suite dans les profondeurs de la fournaise».

diable-ivraie-4

Je le dis: la miséricorde de Dieu peut faire quelque chose. Il n’est jamais trop tard pour se repentir, pour retourner à Dieu. Certes, c’est un fait. Nous ne pouvons pas oublier que le scandale de la pédophilie dans le clergé a éclaté ces dernières décennies. Ce temps est celui de la fureur de Satan sur le monde. Une fureur qui affecte puissamment surtout l’Église. Le fait que les scandales soient sortis à découvert est une bonne chose. Parce qu’il permet à l’Église de faire pénitence, de se repentir, de ne plus pécher.

Le monde est dans les mains du pouvoir du démon.

Avec Satan, il y a tous ses prophètes. Quantité de gens que la Bible appelle des faux prophètes. Faux, car ils conduisent au mensonge et non à la vérité. Ces personnes existent en dehors mais aussi au sein de l’Église. Ils sont facilement reconnaissables: ils disent qu’ils parlent au nom de l’Église et à la place, ils parlent au nom du monde.

Ils demandent à l’Église de revêtir les habits du monde et, ce faisant, ils suscitent la confusion chez les fidèles et conduisent l’Église dans des eaux qui ne sont pas les siennes. Ce sont les eaux du malin. Les eaux que la Bible décrit admirablement dans son dernier texte, le Livre de l’Apocalypse.

dragon

 

La rage de Satan est aussi vieille que le monde. Mais depuis que Dieu a envoyé dans le monde son Fils, Jésus, cette rage est devenue plus forte. Depuis qu’il y a Jésus, l’affrontement entre les deux armées est ouvert, frontal. Satan incite les gens contre le Christ et réussit à les convaincre qu’il faut le tuer. La mort de Jésus est la victoire de Satan. Une victoire apparente parce qu’en réalité, avec la résurrection, c’est le Christ qui triomphe. Mais sa victoire n’efface pas le mal.

Elle n’efface pas la présence de Satan, du dragon, de la bête. Ceux-là sont toujours présents, mais depuis que le Christ est venu, l’homme est sûr que s’il faire confiance, il peut le faire. Malgré les difficultés de la vie, il peut vaincre la mort.

barre feuille

Aujourd’hui, deux mille ans après la venue du Christ, la lutte est plus âpre. Nous sommes arrivés à la lutte finale. D’un côté, l’armée de Satan. De l’autre, l’armée de Dieu avec tous ses saints et ses martyrs, les gens qui ont versé leur sang au profit de ceux qui restent à combattre. Chaque goutte de sang des martyrs est utilisée par Dieu dans la lutte permanente contre le diable.

MARIE MEDJU

Le 14 Avril 1982, Notre Dame a dit à Medjugorje : «Dieu a permis à Satan de mettre l’Église à l’épreuve pour un siècle», mais elle a ajouté: « Il ne la détruira pas. Ce siècle dans lequel vous vivez est sous le pouvoir de Satan, mais quand se seront réalisés les secrets que je vous ai révélés, son pouvoir sera brisé».

Paroles qui nous disent que si Satan est à l’œuvre aujourd’hui, à l’oeuvre contre lui est aussi la Sainte-Vierge. Nous savons peu de choses des secrets confiés aux voyants de Medjugorje. Mais nous savons que lorsque – bientôt, très bientôt – ces secrets seront réalisés, le dragon sera vaincu et le royaume de la lumière triomphera.

barre feuille


Source : http://benoit-et-moi.fr/2012-I/0455009fcb0e2340d/0455009ffe0d40608.html
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.