Asia Bibi : je vis mes derniers jours

 

Paris, le 11 septembre 2016
Madame, Monsieur, cher ami,

Un mollah a dit à Asia Bibi : « Si tu ne veux pas mourir, tu dois te convertir à l’Islam ».

Et elle a répondu : « Non, je ne veux pas changer de religion ».

Condamnée injustement à être pendue pour « blasphème », les jours de cette mère pakistanaise dépendent maintenant du dernier recours qui sera jugé mi-octobre 2016 par la Cour suprême du Pakistan. Ou de la grâce présidentielle.

Signez à présent la pétition demandant la grâce d’Asia Bibi au Président du Pakistan, afin qu’elle puisse rester fidèle à sa Foi catholique et veiller au bien de sa famille.

Voir la pétition ici
 

Il s’agit d’une initiative de la Fédération Pro Europa Christiana que nous vous encourageons à signer en raison de l’importance qu’elle revêt pour la liberté des chrétiens.

Savez-vous comment s’est déroulée la séance de la Haute Cour (d’appel) qui a confirmé en appel sa condamnation à mort ? Sous les exclamations d’une vingtaine de mollahs : « Blasphématrice ! Tuez-la ! »

Cette Haute Cour de Lahore a rejeté les arguments de ses avocats qui ont montré qu’elle était victime de fausses accusations et de témoignages peu crédibles.

Son seul recours en justice est maintenant la Cour suprême et il sera jugé mi-octobre. Mais le pire est à craindre tant les événements menaçants et les pressions se sont multipliés au long du procès auprès des juges et des avocats.

Signez maintenant ici la pétition promue par la Fédération Pro Europa Christiana qui demande au Président du Pakistan de gracier cette catholique innocente.

Signez votre pétition en cliquant ici
Deux personnalités du Pakistan ont publiquement pris sa défense et ont été assassinés pour cela.

Le premier, Salman Taseer, gouverneur musulman du Pendjab s’est fait assassiner le 4 janvier 2011. Deux mois après, le 2 mars 2011, ce fut le tour du ministre Shahbaz Bhatti qui, après une enquête, avait constaté que les accusations contre Asia Bibi découlaient d’une inimitié religieuse et personnelle, et avait recommandé sa libération.

C’est jusqu’aux membres de sa famille – chrétiens comme elle – qui risquent la mort.

On lui a proposé de devenir musulmane pour se libérer de l’accusation de « blasphème ». Elle a préféré rester fidèle à Jésus Christ.

Innocente, elle soufre dans une captivité aux conditions massacrantes depuis 2009. Au dehors de sa prison, on s’acharne à la voir pendue.

Signez ici pour obtenir qu’Asia Bibi soit relâchée et qu’elle puisse vivre en sécurité avec sa famille tout en demeurant catholique.

Cliquer pour voir et signer la pétition
En apprenant sa sentence, elle a fait écrire une lettre à sa famille avec ses dernières volontés. Elle y a déclaré : « J’irai [au supplice, NDLR] la tête haute, sans peur, parce que je serai en compagnie de Notre Seigneur et de la Sainte Vierge Marie qui m’accueilleront dans leurs bras. »

A la fin, elle dit : « Mon bon mari, continue à élever nos enfants comme j’aurais voulu le faire avec toi ! »

Signez ici l’appel au Président du Pakistan pour demander sa grâce et qu’elle puisse continuer à vivre en chrétienne auprès de sa famille.
Un grand merci à vous !

 

François Py

Chargé de communication d’Avenir de la Culture

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.