Etes-vous publicain ou pharisien ?

Etes-vous publicain ou pharisien ?

Publicain…. ou pharisien ?

Livre Tome 6 : Pour bien passer la porte du Ciel
Page 281: Êtes-vous pharisien ou publicain ? –  Message du 20 février 2010 –

 » Que ce soit à la sainte Messe ou dans des rencontres dans les groupes de prières, ou encore dans les pèlerinages, vous êtes tellement heureux d’être ensemble pour prier et louer Dieu !
Dans ces rencontres spirituelles, pour dévoiler toute votre joie, il est si bon de chanter et de louer en y mettant votre cœur, car les chants et louanges expriment toute l’âme des participants.
Chanter et louer est en fait prier deux fois …
Oui, chanter et louer rafraîchit et régénère l’âme de la rencontre !
Toute rencontre est une démarche collective, car chacun ne doit pas considérer qu’il est là uniquement pour sauver son âme ; quoique ? Mais qu’il est là pour prier pour son prochain car tous les humains sont des enfants de Dieu.
Dans toute circonstance, évitez d’avoir une idée préconçue sur votre prochain.
Avant de regarder celui qui vous paraît sûr de lui et dédaigneux, ou le pauvre conscient de sa misère, vous avez à réfléchir sur vous-mêmes.
Pensez-vous être réellement au-dessus ou au-dessous d’eux ?
Il est certain que vous rencontrerez des personnes qui se prennent au sérieux et même qui, à l’égard de leur prochain, étant à l’affût des moindres manquements à la Loi, se transforment en juge.
Ceux-là sont des semeurs de confusion et blessent leur prochain.
Peut-être, vous-mêmes avez-vous reçu des blessures ? Alors il vous reste à leur pardonner et à prier pour eux…
Quand ils rentrent dans une église, ceux qui jugent et qui s’estiment les meilleurs y vont comme s’ils allaient faire un dépôt dans une banque pour en retirer les bénéfices. Ils se réjouissent de constater qu’ils gèrent leurs affaires comme il convient, et que leur compte est bien garni. Ils se persuadent que leur vie est une réussite religieuse. Vraiment, vous avez à prier pour eux car, en vérité, ce sont des pauvres de cœur. Car c’est le Démon qui leur souffle à l’oreille qu’ils sont des personnes bien et qu’ils n’ont rien à envier aux autres….
Fort heureusement, il y a également ceux qui ne jugent pas au premier abord et qui sincèrement, tout comme Nicodème, sont en quête de vérité…
Soyez celui qui porte le poids du passé, du péché, des actes d’injustice, de la moralité qui parfois peut laisser à désirer …. Et le Démon va en profiter pour vous faire sentir que vous êtes pire que ça ; et c’est alors que s’ouvre la porte du cœur pour laisser Dieu y entrer …

Dieu ne cesse de vous contempler avec amour…

 Vous devez savoir que tout homme peut être tenté au niveau de ses richesses, tout comme au niveau de ses faiblesses. Il est certain que chacun de vous peut faire quelques faux pas, y compris dans la prière. Dans chacun des hommes il y a toujours un mélange de foi et d’athéisme. Mais soyez rassurés, car Dieu sait ce qu’il y a dans le cœur de chaque personne !
Pensez-vous que les sentiments des hommes changent quand ils sortent de l’église ?
Celui qui est comparable au publicain ne sait pas qu’il était devenu juste, et il est sorti tout aussi éploré qu’à l’entrée.
En revanche celui qui, tel le pharisien, s’était adoré lui-même devant Dieu, conserve le même sentiment de satisfaction en sortant que lorsqu’il est entré …quelle image avez-vous de Dieu ? Le Dieu du pharisien ou celui du publicain ?
Même si vous êtes un peu pharisien, partez du principe que Dieu ne cesse de vous contempler avec amour, et Son regard rend toujours beau celui qui Le reçoit !

Jean, votre messager d’amour « 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.