Comprendre le Mal: l’acceptation du péché

Comprendre le Mal: l’acceptation du péché

Alan Ames

Dans son dernier livre, Comprendre la Mal, Alan Ames présente en seconde partie quelques lettres. Celle-ci a été écrite le 6 septembre 2010. Une description de la situation actuelle, pour éveiller la responsabilité de chacun face au péché.

Ayant vécu moi-même une vie de péchés exceptionnelle, je suis conscient du fait que des gens puissent si facilement accepter le péché ou quelque chose de manifestement mauvais dans leur vie. Nous sommes bombardés de péchés dans ce que nous regardons, ce que nous lisons ou ce que nous entendons de la part des autres. Dans un tel environnement, les gens peuvent devenir plus malléables au péché et être amenés à prendre le mal pour le bien. C’est comme un subtile lavage de cerveau, pas si subtile parfois.

Des groupes d’intérêt promeuvent leur propre agenda que la plupart commenceront par refuser, mais il se peut qu’avec le temps et davantage de publicité et d’attention, l’opinion publique finisse par changer, et elle le fait souvent. Ce qui aurait été rejeté par la plupart dans le passé peut désormais être admis comme normal et juste par beaucoup. Les voix de ceux qui se dressent pour défendre les vraies valeurs sont alors considérées comme des voix extrémistes qui peuvent se trouver ridiculisées, vilipendées ou même poursuivies parce qu’elles s’accrochent à ce qui est juste. C’est la société maintenant qui décide de ce qui moralement correct et de ce qui ne l’est pas, sans égard à la vérité. Aux yeux de certains, ceux qui n’approuvent pas les conceptions morales de la société peuvent devenir des criminels.

Au fur et à mesure que les années passent, je suis étonné de voir combien les gens se trouvent facilement entraînés, de voir comme la majorité peut être manipulée par quelques-uns, conformément à leurs propres objectifs. La façon dont la majorité est manipulée est toujours la même. Une bonne chose que beaucoup devraient soutenir est promue par un groupe d’intérêt, mais par-derrière se cache un autre programme.

Le parti des écologistes en est un bon exemple. Les gens pour la plupart sont d’accord que la planète, les animaux, les arbres et l’environnement autour de nous doivent être respectés et qu’on doit en prendre soin. Dans cette perspective, beaucoup regarderont d’un bon œil le parti des écologistes. Toutefois, qui regarde au-delà du véritable ordre du jour? L’euthanasie, le mariage gay, l’avortement, la légalisation de la drogue représentent juste certains aspects du Mal dissimulé derrière cette bonne cause. Si le parti des écologistes dévoilait son véritable et complet programme, je suis sûr que beaucoup qui le soutiennent cesseraient de le faire. Bien sûr ce parti et ses chefs ne sont pas les seuls à agir ainsi, il y en a bien d’autres, partis politiques ou groupes publics. Il semble que soit devenue habituelle la pratique qui consiste à dire aux gens le bien qu’ils veulent entendre, mais de leur dissimuler le Mal poursuivi pour obtenir leur soutien.

Puis au fur et à mesure qu’ils gagnent de l’influence lentement mais sûrement, ils se mettent à profiter de leur position pour changer l’opinion publique, de sorte que les gens finissent par admettre ce qui au début n’aurait jamais été accepté par la société.

 

Ecce Homo, par Jan Mostaert (vers 1474-1552)

 

Cela m’attriste de voir à quel point la morale s’est presque effondrée dans de nombreux pays et de voir le péché régner dans un grand nombre d’existences. Les parents représentent une des hontes du monde moderne. Ils enseignent peu ou pas du tout la morale à leurs enfants; il s’ensuit qu’une grande partie de la nouvelle génération grandit dans l’ignorance de ce qui est bien et de ce qui est mal. Le monde est en train de devenir un monde immoral et amoral. Il y en a tant qui sont perdus dans l’existence, c’est là le prix à payer. Tant sont incapables de trouver le véritable amour, car ils ne savent pas ce que c’est. Quel espoir y a-t-il pour un jeune de savoir comment établir une relation accomplie et convenable quand une personne candidate à la fonction de Premier ministre d’un pays vit avec son partenaire une relation de facto conjugale sans être mariée? Quel sorte d’exemple cela donne-t-il? Pourtant beaucoup dans ce pays ont voté pour cette personne. Sommes-nous devenus aveugles devant le péché ou est-ce que cela nous est tout simplement égal?

En tant que catholique, je suis malheureux de voir des dirigeants civils et politiques, qui se réclament de la foi catholique, soutenir et promouvoir ce qui lui est contraire. A les entendre parler ou à les voir agir, ces gens ne semblent pas comprendre qu’ils en entraînent peut-être d’autres à pécher et qu’ils les éloignent de Dieu. J’ai entendu certains d’entre eux se déclarer catholiques convaincus mais soutenir aussi l’avortement, le mariage gay, l’adoption à l’intérieur d’une relation homosexuelle, le préservatif et la légalisation de la drogue. Ne comprennent-ils pas qu’en acceptant et en soutenant ces actions immorales, ils renient leur foi et leur Dieu?

Le monde aujourd’hui s’enfonce dans la confusion et la souffrance qu’apporte le péché. Beaucoup de vies sont blessées, détruites ou dévaluées. Beaucoup ne connaissent pas le vrai bonheur de vivre et avancent péniblement dans l’ignorance de ce qui ne va pas avec le monde et pourquoi. Il est temps maintenant pour tous ceux qui aiment Dieu et qui essaient vraiment de vivre comme Il le demande de se lever et de professer leur foi ouvertement et sans crainte. Il est temps maintenant pour la lumière du Christ Notre Seigneur qui habite en nos cœurs d’illuminer les ténèbres. Il est temps de dire: C’est assez.

Comment? En étant des exemples d’amour et de compassion que le Seigneur Jésus nous appelle à être. Nous le ferons en demeurant fermes dans la vérité en tous temps et en n’acceptant jamais le péché ou les mauvaises actions que la société essaie peut-être de nous imposer. Nous le ferons en leur tendant gentiment la main, en leur expliquant la vérité de Dieu et de la vie. Nous le ferons en étant les imitateurs des chrétiens de l’Eglise primitive où tant se sont levés pour le Christ Notre-Seigneur, quel qu’en soit le prix. Soyons ceux qui mettent un terme à l’avancée du Mauvais et de son immoralité dans le monde en menant la vie morale pour laquelle nous avons été créés, et en le faisant connaître à tous, en leur expliquant pourquoi. Que Dieu nous donne à tous la force de sa grâce dont nous avons besoin pour être les disciples de son Fils Jésus.

Articles connectés :

Mots-clés
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.