Les hommes n’ont pas de dévotion envers l’Eucharistie ; beaucoup d’entre eux s’en approchent comme s’ils allaient à une corvée.

3 Juin 2000

Apparitions à L’Escorial

Résultats de recherche d'images pour « escorial prado nuevo »

La Très Sainte Vierge : Ma fille, voici ta Mère, la Mère de tous les hommes ; des affligés, de ceux qui sont tristes, des orphelins, des misérables. Je viens donner un message au monde, un message d’amour et de paix ; mais les hommes font la sourde oreille et ne veulent pas écouter ma voix, ma fille. Comme mon Coeur est triste !

Notre Seigneur : Oui, mes enfants, priez, mais que votre prière sorte du plus profond de votre coeur. Le monde est corrompu.

Bois quelques gouttes du calice de la douleur, ma fille, (Amparo prend à deux mains le calice de la douleurs, boit et tousse à plusieurs reprises), pour que tu éprouves l’amertume de nos Coeurs en raison de la perversité des hommes, ma fille.

Résultats de recherche d'images pour « escorial prado nuevo »

La Très Sainte Vierge : Priez, mes enfants, car si la prière sort du plus profond de votre coeur, la colère de Dieu se calmera.

Notre Seigneur : Mais les hommes n’écoutent pas ma voix et ont perdu confiance en Moi. Voilà la plus grande tristesse de nos Coeurs ; que l’homme n’ait pas confiance en Dieu et se comporte comme des bêtes sauvages ; pire que les bêtes sauvages, t’ai-Je dit, car les fauves protègent leurs petits, tandis que les hommes s’entre-tuent. Quelle tristesse éprouve notre Coeur! Et les hommes continuent à faire les sourds. Et ce n’est pas pour ceux qui ne se sont pas consacrés à Moi que Je ressens une si grande douleur, mais pour ceux qui se sont consacrés à Moi ; pour les prêtres, pour les religieux et les religieuses, pour ces âmes aimées de notre Coeur avec prédilection.

Résultats de recherche d'images pour « escorial prado nuevo »

Regarde, ma fille, ce que mon Coeur a souffert un jour pour les hommes…
Vision du coeur de Jésus comme un volcan d’amour:

Luz Amparo : Oh, je vois un volcan de feu et d’a…! A l’intérieur de ce Coeur, de quel feu brûle ce Coeur! Oh, quel Coeur! C’est le Coeur de Jésus ; l’intérieur est semblable à un volcan de feu.

Notre Seigneur : J’ai beaucoup souffert, ma fille, de ce volcan de feu qui me consumait d’amour pour les hommes, et J’ai institué l’Eucharistie pour eux, pour les fortifier. Or qu’advient-il de tout cela, ma fille ? Les hommes n’ont pas de dévotion envers l’Eucharistie ; beaucoup d’entre eux s’en approchent comme s’ils allaient à une corvée. Quant à mes prêtres, un groupe important d’entre eux tombent dans la routine ; ensuite dans la fatigue ; puis dans la désobéissance ; et enfin dans la tiédeur. Moi qui Me suis livré entre leurs mains pour qu’ils fassent de Moi ce qu’ils veulent, pour qu’ils m’emportent et m’apportent où ils le veulent. Je les vois, ma fille, qui se sont introduits dans le monde et ont perdu la vision céleste. Comment nos Coeurs ne seraient-ils pas tristes ? Et si Je leur envoie un message, ils se mettent en fureur, parce qu’ils ne veulent pas se reconnaître tels qu’ils sont. Mes enfants, vous qui êtes les plus aimés de nos Coeurs, pourquoi vous comportez-vous ainsi ? Vous avez beaucoup de travail, car le monde, sans Dieu, se trouve plongé dans un chaos. Oeuvrez, pasteurs de l’Église, et attirez les âmes dans le troupeau de Jésus. Ne dites pas, mes enfants, que vous avez beaucoup à faire et que vous vous épuisez tout de suite, ne cédez pas à la routine, mais que vos coeurs soient remplis de foi et d’amour afin de pouvoir transmettre aux hommes les vérités qu’ils ne connaissent pas. Quelle tristesse de voir ces âmes, mes enfants, qui s’écartent des troupeaux et s’engagent sur les chemins de la perdition ! Vous êtes également responsables des actes de ces âmes, mes enfants. Moi, votre Dieu, Je me livre entre vos mains, mes enfants, et Je m’humilie pour que ce soit vous qui m’exaltiez. Or combien d’entre vous s’exaltent eux-mêmes et amoindrissent le Christ.

Résultats de recherche d'images pour « escorial prado nuevo »

Ah, créatures de Dieu, ouvrez vos oreilles à mes paroles, mes enfants, car mon Coeur brûle d’amour pour vous. Vous êtes des privilégiés, mes enfants. Or vous, comment correspondez-vous à ce privilège ? Quant à ceux qui veulent suivre le chemin droit et sûr, vous les en empêchez, mes enfants. Âmes bien-aimées de mon Coeur, changez de vie, car la tâche est grande. Ne vous épuisez pas si vite, mes enfants. Le prêtre est comme le médecin : jour et nuit, il doit être attentif aux âmes car il est le médecin de l’âme. Or comme vous vous fatiguez tout de suite, mes enfants, comme vous vous introduisez dans le monde, dans les plaisirs et dans les caprices ! Rejetez tous les plaisirs et tous les caprices, mes enfants, et consacrez-vous à votre ministère ; vous verrez comme vous trouverez le bonheur, le bonheur éternel. Sinon, le bonheur temporel vous conduira dans la profondeur de l’enfer, mes enfants.

Je demande à tous les hommes de changer de vie, car le monde empire de jour en jour, il est sans foi. L’homme a oublié Dieu ; et là où Dieu est absent, il ne saurait y avoir de paix, d’amour et de tranquillité, mes enfants.

Ma fille, n’aie pas peur de transmettre aux hommes ce que Je te communique ; crie-leur de changer de vie, même s’ils n’en reconnaissent pas (la nécessité), mais toi, remplis ta mission, ma fille. Je veux que tu sois humble, ma fille. Tu sais que J’aime beaucoup l’humilité. Et bien que tu sois remplie de misères, si tu est humble, ma fille, jamais Je ne me séparerai de toi. Les orgueilleux, les superbes, les hypocrites, les pharisiens, Je les méprise. Ma fille, l’humilité, Je te l’ai dit souvent, est la base principale de tout. Tu sais que J’ai placé auprès de toi un Directeur à qui J’ai donné la lumière pour reconnaître tes péchés et comprendre ton âme. Je sais que tu es affligée, ma fille, à la pensée qu’un jour il ne sera plus là, mais il t’a très bien préparée, et bien que tu aies des misères, ma fille, ton amour est plus grand que tes misères ; c’est pourquoi nos Coeurs t’aiment et te demandent d’être humble, ma fille, et de ne te laisser troubler ni affliger par rien. Tu sais que le Créateur est au-dessus de la créature, et Moi Je t’ai souvent protégée de nombreux dangers, depuis ta petite enfance, dans maintes situations. Tu sais que Je ne t’ai pas abandonnée. Ne sois pas triste, ma fille, parce que ton Directeur s’affaiblit de jour en jour et prépare son chemin pour être bien reçu, ma fille. Combien de foi te l’ai-Je dit : écoute son enseignement, car tous ceux qui se font petits comme des petits enfants viendront au Père, s’assiéront sur ses genoux, pour être chéris et caressés par Lui.

Résultats de recherche d'images pour « escorial prado nuevo »

J’ai mis une Oeuvre entre tes mains de tous ceux qui en font partie ; que personne ne dise qu’il ne lui appartient pas de lutter pour cette Oeuvre ; tous les membres de cette Oeuvre doivent en prendre soin, à commencer par les prêtres parce qu’eux aussi, ils reçoivent des grâces pour leurs âmes, et Je les ai revêtus d’une grâce très spéciale. Comment ne se préoccuperaient-ils pas de l’Oeuvre, eux qui en sont membres ? Mes enfants, sachant que vous êtes aimés de nos Coeurs, très aimés, soyez capables de vous consacrer corps et âme au salut des âmes et de faire en sorte que cette Oeuvre grandisse, ainsi que Je vous l’ai dit, comme les étoiles du ciel. Je demande l’humilité pour tous. Quant à vous tous qui venez en ce lieu, mes enfants, vous avez reçu des grâces très spéciales. Continuez à prier. Aimez-vous les uns les autres. Que dans vos foyers il y ait la paix, l’amour, et tout spécialement l’unité. Apprenez à vos enfants le chemin de la perfection, qui est le chemin de l’Évangile. Priez pour le Saint Père. Priez beaucoup pour lui, mes enfants, et priez aussi pour les religieux, les religieuses et les prêtres, afin qu’ils retrouvent le chemin de la perfection, qu’ils fassent mourir l’orgueil et la superbe, et qu’ils se considèrent comme un néant. Qu’ils croissent en vertus, et non en orgueil et en vanité. Je demande l’humilité, mes enfants, l’humilité.

Résultats de recherche d'images pour « escorial prado nuevo »

La Très Sainte Vierge : Levez tous les objets ; ils seront tous bénis avec des bénédictions spéciales pour les pauvres pécheurs.
Et Moi, Je vous bénis, mes enfants, comme le Père vous bénit, par l’intermédiaire du Fils et avec l’Esprit Saint.

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.