Méditation « Marie et Joseph »

Marie et Joseph

Source auteur : Olivier Valette

See original image

Nazareth

C’est à partir de ce lieu : Nazareth. A partir de ce jeune couple : Marie-Joseph, que Dieu opère la régénération du monde dans le Christ. Et à l’origine de cette régénération, l’Amour de Dieu Trinité.

Nazareth, Marie et Joseph, voilà la terre, ce point insignifiant de l’univers où Dieu dépose, à laquelle il confie la semence la plus précieuse et qui porte en elle un monde nouveau.

Ils ont dit OUI à Dieu chacun et ensemble. Ils se sont dit OUI l’un à l’autre. Ils ont accueilli ensemble leur vocation… le projet de Dieu, ils l’ont laissé élargir leurs cœurs aux dimensions du sien. Voilà la source de leur fécondité virginale. Marie virginise Joseph par le partage de son secret, de sa vie, de son intimité. Par la transparence de ses chastes regards. Ainsi le rend-elle fécond en Dieu. Sa Paternité sera spirituelle, mystique, et participera de sa maternité virginale en laquelle s’exprime et agit la Paternité de Dieu.

Joseph, l’époux de Marie, l’homme de son secret et son confident, est l’homme de la virginité, l’homme de la maternité divine, l’homme de la plénitude qu’il partage avec elle : l’Ombre de Dieu le Père.

Il a vraiment mené vie commune avec elle et tout son trésor est à lui… Elle le virginise par son regard clair limpide, divin. Dieu en elle virginise Joseph et le rend fécond, en fait l’homme de sa paternité, un homme et un père selon son cœur.

See original image

Dans le silence.

Le silence de Marie, c’est là le partage de Joseph. Leur vie commune est toute faite de silence et d’écoute. Écoute du Verbe qui se tait et les garde en Lui, silencieux. Écoute mutuelle également. Et c’est pourquoi nous n’avons pas un seul mot de Joseph dans les évangiles. Mais nous avons l’essentiel de sa vie : cette communion au silence du cœur de Marie, ce partage d’amour et d’adoration du Verbe incarné avec Marie. J’oserai même dire en Marie. Car Joseph est entré par grâce dans la prière de Marie, afin de connaître par elle, une extraordinaire fécondité.

Que pouvait-il dire, lui qui avait reçu une part aussi belle ? Allait-il trahir le secret du Roi gardé en Marie, alors qu’il avait précisément mission de le garder ? Il ne convenait pas que Joseph dise autre chose que « Jésus ».

Il apprendra à dire le Nom qui sauve, dans le silence où le portait la Vierge Mère. Car ce Nom ne s’apprend pas dans le bruit mais dans le silence du cœur de Marie. Dans le silence d’un amour réellement et profondément partagé. La connaissance de ce Nom est une connaissance d’amour.

Dieu est Amour, et seul celui qui aime le peut connaître. Si Son Nom est imprononçable, c’est parce que le Mystère de l’Être qu’il désigne et rend présent est insondable… l’Amour seul le fait connaître et contempler. Un Amour fait de silence et d’écoute de celui qui par lui, se dévoile et se révèle.

Dieu est Amour, à la fois Un et Trine. Voilà ce qu’il révèle en plénitude en la Personne de Jésus-Christ. Ce Jésus dont le nom signifie que ce Dieu Unique en trois Personnes est le Dieu qui sauve. Toute parole à son sujet, doit s’originer dans le silence. C’est pourquoi, j’ai voulu commencer par là. Car c’est de ce silence qu’est sortie la Parole, Jésus-Christ pour guérir et sauver les hommes.

Marie qui porte silencieusement le Nom divin, dévoile par sa maternité virginale (dans les mystères joyeux) et par sa compassion (dans les mystères douloureux), les entrailles miséricordieuses du Père qui engendre le Fils, par qui tout est, subsiste et se meut. Marie porte silencieusement -quoi qu’encore en germe- la gloire surabondante à laquelle nous sommes appelés. Gloire que le Fils reçoit de son Père et nous partage par le don de l’Esprit-Saint. Marie est l’écho admirable de Dieu, dit le grand saint Augustin, et pour son Fils unique qui se fait chair en elle, son sein virginal est l’écho, l’analogue créé du sein de son Père Éternel. En recevant en elle, le Fils unique, Marie est toute entière aspirée et prise dans son silence, dans le sein du Père. Là est son origine la plus secrète, car Marie est pleinement Fille du Père, Fille dans le Fils. Cela nous est manifesté et donné à contempler dans le quatrième mystères glorieux du Rosaire : l’Assomption.

Heureux qui se laisse prendre comme elle, avec elle, il sera appelé fils de Dieu. Il sera une création nouvelle en Jésus-Christ, un être de révélation.

See original image

Le Mystère de l’Alliance

Le couple Joseph-Marie, porte en soi le mystère de l’Alliance, le mystère trinitaire. Le mystère de l’Alliance de Dieu avec son peuple, avec l’humanité, avec l’Église. C’est un couple prophétique, qui vit déjà, de par une grâce singulière, du Royaume Nouveau. C’est au sein de ce couple unique qu’adviendra, que surviendra Celui qui en est le commencement, le principe et la fin.

Joseph-Marie, le Royaume de Dieu est au milieu de Vous. Ce Royaume, c’est Jésus, le Fils de Dieu, l’Emmanuel (Dieu avec nous)

Vous êtes une prophétie vivante ! Mais il s’agit d’un prophétisme qui à la différence de celui de la première Alliance, n’est pas uniquement l’annonce de ce qui vient, mais le témoignage de l’expérience de la grâce, de l’expérience vécue de la réalité du Royaume déjà présent.

Marie et Joseph ont vécu et « expérimenter » ensemble, pénétré le mystère de l’unité trinitaire qui leur été donnée en partage. Parfaitement unifiés en eux-mêmes, profondément unis l’un à l’autre et avec Dieu.

Le Partage de Joseph avec Marie, son épouse, est de garder silencieusement la Parole de Dieu et de la méditer dans son cœur, de murmurer sa loi jour et nuit (Ps 1). Cette Loi ou Parole c’est le Nom de Jésus, sa vie en ses événements, ses gestes et ses paroles. Le Partage de Joseph est de demeurer avec Marie dans la Parole, Vérité qui rend libre. (Jn 8, 32)

See original image

L’Amour de Marie et Joseph est consacré, appartient totalement à Dieu seul. C’est la raison de leur commune virginité. Leur Mariage est par vocation voué à l’œuvre rédemptrice du Fils de Dieu. Avec Marie, consacre-toi aussi au salut des âmes. !

L’Alliance de Marie et Joseph est vouée entièrement à la révélation du Mystère de Dieu Trinité, en la Personne de Jésus-Christ.

Le Dieu de la Bible est le Dieu de l’Alliance, qui fait alliance… en qui tous se rassemblent, en qui tout est saisi et récapitulé. Parce qu’Il est en Lui-même Alliance, Alliance Éternelle et invincible en qui tout est parfaitement unifié et uni, en qui tout est un :

 

Le Père et le Fils dans l’Esprit-Saint,

Le Père et l’Esprit-Saint dans le Fils,

Le Fils et l’Esprit-Saint dans le Père.

Amen.

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.