je cherche des coeurs où me réfugier et j’en trouve si peu…

4 août 2001

L’Escorial

Afficher l'image d'origine

La Très Sainte Vierge : Ma fille, mon Coeur est rempli de douleur, percé de tant et tant d’épines. Les hommes ingrats, mes enfants, ne cessent d’enfoncer des épines dans mon Coeur. Réparez pour toutes ces offenses. Pour chacun de vos Ave Maria, mes enfants, je vous promets de protéger vos maisons des embûches de l’ennemi. Venez, venez en ce lieu ; mon Coeur reçoit beaucoup de consolation.

Notre Seigneur : Ma fille, je cherche des coeurs où me réfugier et j’en trouve si peu… parce que la majorité des coeurs sont attachés au monde, à la chair et au sang.

Les hommes, ma fille, ont oublié Dieu, leur orgueil détruit l’amour, et ils ne s’aiment pas d’une façon désintéressée ; ils s’aiment égoïstement. C’est pourquoi je demande prière et sacrifice, or les hommes font les sourds.

Afficher l'image d'origineLes hommes veulent être au-dessus de Dieu et ils veulent imposer leurs lois à Dieu, ils n’acceptent pas les lois de Dieu. A combien d’âmes, ma fille, j’ai donné des milliers et des milliers de grâces et elles leur ont servi à se détruire, car elles les ont repoussées et foulées aux pieds ; elles n’acceptent pas la parole de Dieu. L’homme est si orgueilleux qu’il impose à Dieu ce qu’il doit faire.

Mais, mes enfants, je suis le Tout-Puissant, le Créateur, l’Incréé. Combien de fois vais-je vous demander de courber l’échine et de reconnaître Dieu comme votre Créateur ?

N’imposez pas vos désirs, à Dieu et laissez Dieu agir selon sa volonté. Mes enfants, les hommes sont devenus des bêtes sauvages blessées, et ils n’acceptent pas la présence de Dieu, ni ses manifestations. Dieu veut que les hommes changent, ma fille.

Les hommes ont été crées pour aimer et glorifier Dieu, et non pour se glorifier eux-mêmes. A quelle extrémité en arrivez-vous, mes enfants ? A enlever à Dieu la place qui lui correspond. Personne n’est comme Dieu, mes enfants. L’orgueil des hommes les empêche d’accepter que Dieu se manifeste où il veut et quand il veut.

Moi, j’ai institué l’Eucharistie par amour des hommes, or les hommes ne savent pas aimer, ils ne savent que se haïr et ne pas respecter la loi de Dieu. Combien de fois vais-je vous répéter, mes enfants, de reconnaître le péché, de ne pas voir dans la vertu le péché, et dans le péché la vertu !

Comme ils sont peu nombreux ceux qui suivent l’Évangile tel qu’il est écrit ! Combien de fois te l’ai-je dit, ma fille !, ils font passer leur mère, leur père, leur frère, leur soeur, avant Dieu !. L’infidélité des âmes consacrées vient de l’attachement à la chair et au sang.

Afficher l'image d'origine
 
Les vacances, ma fille, détruisent les vocations. Oui, je te le répète, une fois et encore : les âmes ne sont pas fidèles à leur vocation. Ah, âmes ingrates qui n’êtes pas fidèles à vos engagements et à vos voeux ! Votre engagement et vos voeux sont écrits dans le Ciel. Malheur à ces âmes qui s’introduisent dans le monde et abandonnent leur vocation, mes enfants.

L’infidélité est quelque chose qui offense Dieu terriblement. Et il y a de plus en plus d’infidélité dans les âmes. Ah, âmes ingrates, il aurait mieux valu pour vous de n’être jamais nées ! L’infidélité à Dieu est plus grave encore que l’infidélité aux hommes ; c’est un péché éternel. Il ne faut pas jouer avec Dieu, mes enfants.

Allez devant le Tabernacle lorsque vous rencontrerez des difficultés, et là vous me trouverez pour vous donner des forces et du courage afin de continuer à avancer. Mais méfiez-vous de la ruse de Satan qui vous introduit dans le monde et prend possession de vos âmes.

Et les âmes qui sont fidèles, vous voulez les détruire, mes enfants. Laissez donc ces âmes qui sont fidèles à Dieu vivre la vie qu’elles ont choisie. Ne soyez pas comme des païens qui n’entre pas (au Ciel) et empêchent (les autres) d’y entrer. Vous, les laïcs, aimez l’Église, aimez le Saint-Père, aimez les évêques, respectez-les.Afficher l'image d'origine

Amparo
Et toi, ma fille, continue à être fidèle à nos Coeurs. Tu vas boire quelques gouttes de la coupe de la douleur (comme les autres fois, Luz Amparo prend à deux mains une coupe invisible et boit. On entend le bruit de la déglutition, elle a des haut-le-coeur).
C’est très amer, ma fille, mais cela fortifiera ton esprit. Je viens me consoler dans ton coeur, ma fille.
Tu sais que je t’aime, ma fille, et que depuis ton enfance je t’ai protégée de tant et tant de dangers. Ton petit coeur tendre, ma fille, je l’ai uni parfois au mien pour te protéger de tant et tant de dangers que je voyais autour de toi, et pour te consoler de tant de douleurs et de tant de souffrances ; car ce tout petit coeur a commencé à subir l’incompréhension des êtres humains. Tu demandais du secours, ma fille, et moi je te protégeais, je te prenais par la main et je t’asseyais sur mes genoux. J’ai été ton protecteur quand tu étais toute petite. Combien de dangers te guettaient, ma fille, et de tous ces dangers je t’ai retirée.

Afficher l'image d'origine

Presse-moi sur ton coeur. Ma fille, ne cesse pas de m’aimer, ne fais passer personne avant moi ; que ton coeur et le mien soient unis, ma fille, unis jusqu’à l’éternité. Sois forte, ma fille, mon Coeur t’aime. Aime-moi beaucoup, et ne crains personne, ma fille, ni les diffamations, ni la calomnie, ni les commérages. Sois forte et fidèle jusqu’à la mort, ma fille. Que ton coeur continue à aimer les êtres humains, les pauvres et les nécessiteux, et à partager avec eux, comme tu l’as toujours fait, ma fille.

Luz Amparo : Ah, mon Dieu, pardonne-moi si je me fâche quelquefois, ou si je pèche par omission en ne faisant pas ce que tu me demandes ! Seigneur, pardonne-moi d’avoir tant de misères et d’être si remplie de défauts. Mon Seigneur, je ne suis pas digne de t’aimer, mais, Seigneur, je t’aime de tout mon coeur et de mes cinq sens.

Afficher l'image d'origine

Notre Seigneur : Aime-moi, Luz bien-aimée. Les âmes qui m’aiment de cette manière, je me livre à elles, je suis pour elles un baume et je me fonds en elles.

Voyons, ma fille, si pendant tout ce mois nous réparons pour les péchés de ces âmes, puisqu’elles sont tellement ingrates qu’elles ne veulent pas faire réparation pour leur péchés, nous allons réparer, ma fille.
Je leur ai tant donné et elles m’ont correspondu si peu ! Mais mon Coeur les suit et les poursuit encore. Nous allons voir, ma fille, si nous sommes capables d’attendrir leurs coeurs.

Sois humble, ma fille, l’humilité est la base principale de tout, l’humilité ainsi que l’obéissance ; voilà la plus belle vertu.Afficher l'image d'origine

Prie beaucoup pour les pécheurs. Ce qui attriste mon Coeur, ma fille, ce sont les pauvres pécheurs, c’est le relâchement qu’il y a dans le monde des âmes !
Et les hommes disent que le monde va bien ! Ils sont aveugles, ma fille, parce que chacun vit selon ses goûts et ses caprices, et non selon la volonté de Dieu.

Peu de consacrées fidèles
Elles sont si peu nombreuses, ces âmes consacrées qui me sont fidèles ! Mon Coeur les aime tellement que je suis toujours avec elles et que je ne les abandonne jamais.

Priez, mes enfants, priez, faites pénitence, faites des sacrifices, car le monde a besoin de prière, d’une prière bien faite et non d’une prière mécanique qui se contente de remuer les lèvres.

Afficher l'image d'origine
Consacrez-vous corps et âme à tous ceux qui ont besoin de vous, ma fille : c’est là mon Oeuvre d’Amour et de Miséricorde.
Donnez-vous aux autres et consacrez-vous corps et âme à cette Oeuvre sortie de mes mains. Que l’amour resplendisse, ma fille, l’amour de Dieu et du prochain.

Afficher l'image d'origine
Mes enfants, vous tous qui venez en ce lieu, je protégerai vos foyers des pièges de Satan. Venez recevoir des grâces, mes enfants, mais ne me décevez pas, ne piétinez pas ensuite ces grâces. Aidez le pauvre et le nécessiteux. L’Évangile, c’est l’amour.

La Très Sainte Vierge : Levez tous les objets, ils seront tous bénis pour les pauvres pécheurs.
Je vous bénis, mes enfants, comme le Père vous bénit, par l’intermédiaire du Fils et avec l’Esprit Saint.

Afficher l'image d'origine

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.