Marie, Mère de l’Eglise et notre Mère : l’Assomption

Marie, Mère de l’Eglise et notre Mère : l’Assomption

 


Livre Tome 4 : Le temps presse, rallumez vos lampes.
Page 57 : Marie, Mère de l’Eglise et notre Mère – Extrait du Message du 8 août 2004 –

 » Au jour de l’Assomption, vous fêterez et offrirez au Ciel la plus belle fleur qui soit née sur terre et vous appréciez fort que sa Sainteté le Pape, malgré ses extrêmes problèmes physiques, ait tenu à l’honorer en la grotte de Massabielle, en cette terre bénie de Lourdes, où elle est apparue et a parlé à la toute simple et pure Bernadette, ma si chère grande sœur. Pensez qu’avec leur plus grande joie, les habitants des Cieux participeront à cette sainte fête.
Pensez que la Nature est l’œuvre de Dieu, donc capable de produire de la beauté ; il suffit que vous regardiez autour de vous, quand vous êtes en contact avec la nature pour en être éblouis !La beauté est fragile, passagère, inachevée, car la création est atteinte par le péché de l’ange et de l’homme. Aussi gémit-elle en attente de sa libération et de sa transfiguration, tandis que la beauté de la Sainte Vierge Marie est éternelle ….

 En faisant germer cette Rose parfaite, le Père a donné à la Terre le don du Ciel.

Durant toute sa vie, Marie est restée dans l’ombre de son Fils, loin du regard des hommes, mais entourée des Anges et vue de quelques personnes privilégiées, à commencer par Joseph, sa cousine Élisabeth, saint Jean et quelques disciples.

Par l’Assomption, la Terre rend au Ciel la sublime Fleur jaillie de son sein.

Par-delà les mondes spirituels et les splendeurs des demeures célestes, les anges, dans leurs chants et musiques, l’ont soulevée et portée jusqu’au pied du Trône devant le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Au milieu des soucis et des inquiétudes qui vous submergent, et même dans toute votre crainte des catastrophes naturelles et des guerres qui dévastent votre monde, levez les yeux vers Marie, qui est le refuge des pécheurs, qui s’occupe et se préoccupe de votre salut. N’est-elle pas votre Reine et votre si tendre Maman  ?

 Avec Marie élevée au Ciel, vous êtes transportés à la fin d’un itinéraire, à la réalisation définitive du projet de Dieu que Marie a accepté à l’Annonciation. Ainsi, Jésus, Verbe de Dieu, est né de sa lignée de sang. Marie est le lieu où se noue votre condition humaine avec Jésus, Fils de Dieu, fils de Marie. C’est l’unique fois qu’une femme a connu ce mystère et cette grâce : donner au fils de Dieu sa chair mortelle.

Ce que l’Eglise affirme est une vérité révélée, Marie est montée auprès de Jésus avec son corps ressuscité.

Sur le chemin de la foi en Jésus, la Sainte Vierge Marie est votre compagne et votre guide. Par la voix de personnes choisies de votre temps, elle vous appelle sans cesse à la suivre sur le chemin de la sainteté et vous rassure sur l’aboutissement de vos vies.

 De grands saints ont eu bien souvent une intimité particulière avec Marie et ont appris d’elle à faire confiance à Jésus et à demeurer pleinement en Lui. C’est le chemin de la foi de Jean Paul II et de son infatigable zèle à réveiller l’Eglise pour la nouvelle évangélisation. Ainsi, malgré son extrême fatigue, il a décidé de rendre hommage à la Sainte Vierge Marie en la grotte de Lourdes.

L’Assomption est le fruit de la résurrection du Christ, qui vous ouvre le chemin de l’Espérance…

Elle met en valeur une dimension essentielle de la foi chrétienne, c’est-à-dire qu’à l’école de Marie, accueillir le don de Dieu dans sa vie et célébrer cette grâce qui élève les humbles et rabaisse les puissants.

 Jean messager de la Lumière « 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.