Qui veut le salut doit coopérer avec Moi


Qui veut le salut doit coopérer avec Moi

Message d’Amour donné par la Divine Sagesse à une âme mystique d’Italie

Chers élus, Mes amis, vous vivez un temps dur et difficile, mais sachez le supporter. Que la prière tournée vers Moi soit votre fidèle compagne. Si vous Me priez, Je suis avec vous d’une manière spéciale et vous êtes avec Moi, Dieu

 

Épouse bien-aimée, souvent, tu soupires, en voyant autour de toi tant de tristesse et d’inquiétude pour l’avenir. Moi, Moi, Dieu, Je te dis : il ne doit pas régner dans le cœur de Mon épouse ne serait-ce qu’une seule ombre de tristesse, parce que Je pourvois à tout et Je veux que règne dans les cœurs la paix et la joie.

Tu Me dis : Doux Amour, qui est Tien a au cœur la félicité profonde, qu’aucun événement ne peut complètement supprimer ; un nuage peut passer, mais pas plus que cela. Doux Amour, c’est ce qui arrive à ceux qui Te possèdent dans le cœur, Jésus, et Te mettent à la première place dans leur vie. Ils disent : « Ma part est de faire une partie [du travail], Dieu fait toujours le reste » ; ils répètent cela dans leur cœur et s’abandonnent à l’Onde Suave de Ton Amour.

  

Celui qui Te possède, Dieu, dans l’esprit et dans le cœur, est heureux et ne perd pas espoir. Quand un nuage noir, noir, obscurcit le soleil, il dit : « Cela ne tiendra pas et va revenir au beau ! » Je réfléchis et je me dis : quelle merveille d’être serré contre Toi ! Quelle merveille d’avoir confiance en Toi, Tu es le Chemin, la Vérité et la Vie ! 

Qui se fie à Toi ne perd pas espoir, mais le conserve en soi vivant et palpitant ; mais combien, Doux Amour, en ce troisième millénaire, T’ont-ils placé, Dieu, à la première place ? Combien ont confiance en Toi ? Doux Amour, Tu veux tout donner, Tu veux donner, mais qui n’a pas compris Ton Intention est un aveugle qui ne peut même pas voir la plus vive lumière, un sourd qui n’entend même pas le grondement d’un canon, quelqu’un de confus qui ne sait distinguer la gauche de la droite ! 

Seigneur Très Saint, tourne Ton Regard vers les damnés de la terre qui ont de bons yeux, mais ne voient pas, qui ont de bonnes oreilles, mais n’entendent pas : tire-les de leur sommeil de mort ! Je sens le souffle terrible de l’ennemi et je le vois se dresser avec arrogance. Je crains que son plan ne soit en place et je tremble comme une feuille agitée par fort vent.

Chère épouse, tu Me supplies pour que Mon regard soit toujours posé sur les plus misérables des misérables de la terre, ceux qui ont une bonne vue, mais ne veulent pas voir les choses du Ciel, qui ont de bonnes oreilles, mais ne veulent pas entendre Mes Paroles. Petite épouse, bien sûr que Je ne les ai pas oubliés. Moi, Moi, Dieu, Je ne les ai pas oubliés ; mais eux, ils m’ont oublié, Dieu !

Comprenez que Je veux le salut de chaque âme et ne veux plus jamais la ruine d’une âme. Mon Regard est toujours posé sur les damnés de la terre : Je veux les tirer de leur situation ; mais rien ne peut y faire, s’ils sont déterminés dans le mal et ont choisi de ne pas M’aider, Dieu, mais [d’aider] Mon terrible ennemi. Chère épouse, il a bien parlé ce saint qui t’es si cher, en disant : « Dieu, Qui t’a créé sans toi, ne te sauvera pas sans ta coopération ».

Chère épouse, qui veut le salut doit coopérer avec Moi. Pour le paresseux il n’y a aucun espoir. Apporte Mon Message au monde et reste sur Mon Cœur Très Ardent, toute Tendresse et Amour avec Ses épouses fidèles. Je t’aime.

Je vous aime.

Jésus

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.