La généalogie

La généalogie

Livre Tome 3 : Au souffle de l’Amour vivifiant
Page 124 : La généalogie – Message du 05.09.2001-

 » Il est indispensable que par l’Eucharistie, les défunts et nous-mêmes soyons délivrés des chaînes invisibles du mal.

En prenant le calice avec le Seigneur nous brisons tout le mal fait par les ancêtres… 

Ce que vous êtes dépend surtout de votre hérédité. Cette hérédité vous attribue de bonnes dispositions mais également elle vous prédispose à d’indéniables tendances mauvaises et à d’incontestables tentations. Ces tentations sont destructrices pour l’âme autant que pour le corps, souvent les deux sont liées. Elles sont à l’origine de maladies graves et également de dépressions qui peuvent conduire jusqu’au suicide …

Au lieu de vous révolter, de céder à l’exaspération, à la tristesse et au découragement, réagissez en maîtrisant et en étouffant vos penchants et vos faiblesses. 

Oui, cela vous sera difficile, mais mettez tout en œuvre pour vivre sainement et saintement..

Si votre hérédité vous pousse à la chair, que ce soit au sexe ou à la nourriture, soit à la boisson, à la drogue, même à la cigarette et parfois à l’orgueil et à la violence, restez fermes et détournez vos pensées de l’objet de vos inclinaisons.

Par votre volonté, il s’agit de vous investir, en y associant la prière qui est source de délivrance et de guérison. Peu à peu, vos failles se boucheront et votre nature vous laissera en paix.

Pour obtenir plus sûrement votre guérison physique et spirituelle appuyez-vous fermement sur vos ancêtres connus et inconnus. 

Vous les libèrerez de leurs dettes, en faisant célébrer à leur intention un service eucharistique. En communiant à leur intention vous leur ferez la grâce de les inonder d’amour. 

Ils sont nombreux, les hommes et les femmes des générations précédentes qui ont mal agi tant à leur égard qu’à celui des autres ; de même certains n’ont pas eu la possibilité de connaître l’amour et le pardon de Dieu.

C’est en purgatoire qu’ils payent leur mauvais comportement…

Pensez aussi à tous les tués de guerres fratricides et aux suicidés.
Demandez des messes à leur intention, car de l’autre côté de la rive ils peuvent encore être en purification.

Sachez qu’ils sont si malheureux de vous avoir laissé en héritage leurs travers…

Sachez également qu’en recevant la sainte communion à leur intention vous les faites avancer dans leur guérison, cette guérison se répercutera sur vous et vous libérera de vos tares, faiblesses et maladies.

 Au même instant de ces Eucharisties libératrices, conduits par leurs anges, ils assisteront à la célébration…

Il ne s’agit pas de dire que la maladie est une punition du ciel, mais de mieux comprendre qu’elle résulte principalement du fait d’avoir négligé les lois de la nature conçues par le Créateur.

Ouvrez les yeux autour de vous, les cours d’eau déviés, les montagnes déboisées, les haies supprimées sont, entre autres, la cause des inondations ! Pour votre corps, au lieu d’inondations ce sera la maladie.

Par pitié, donnez à votre corps une nourriture saine et équilibrée !

Si vous le soumettez à des excès, vous le maltraitez, ainsi les défenses naturelles vont s’affaiblir et prématurément perdre de la résistance, pour se laisser déborder par la maladie…

 Vous comprenez bien que la maladie n’est pas une punition de Dieu car c’est vous-mêmes qui vous l’infligez en commettant des abus.

 De vos abus, les générations descendantes vont en payer les conséquences comme vous-mêmes vous payez la mauvaise hygiène de vie de vos ancêtres.

 Les maladies modernes sont surtout issues des mauvaises hygiènes alimentaires, tous les aliments sont plus ou moins bien élaborés ; aussi restez extrêmement prudents dans le choix de votre nourriture.

 Jean, messager de la Lumière « 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.