Réparons nos péchés les premiers samedis du mois

La dévotion des premiers samedis du mois
Une réparation offerte au Cœur Immaculé de Marie.

Afficher l'image d'origine

1. La grande promesse de Notre Mère de Fatima.

A Fatima le 13 juillet 1917 Notre Mère a dit: « vous avez vu l’enfer, vers lequel vont les âmes des pauvres pécheurs. Dieu veut les en protéger, et il veut propager dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. Si on fait, ce que je vais vous dire, beaucoup d’âmes seraient préservées de l’enfer, et la paix régnerait ».
« Je viendrai, pour demander la consécration de la Russie à Mon Cœur Immaculé et pour demander la communion réparatrice les premiers samedis du mois. Si mes désirs étaient exhaussés, la Russie se convertirait et la paix régnerait. Si non, irréligieuse, elle propagerait ses enseignement pernicieux dans le monde entier, en provoquant des guerres et de persécution contre de l’Eglise. Les bons seront martyrisés, le pape aura beaucoup à souffrir. Plusieurs pays seront anéantis, mais à la fin ce mon Cœur Immaculé triomphera ».
Sept ans après la fin des apparition à Fatima, Notre Mère a permis à sœur Lucie de révéler le contenu de la deuxième partie de secret de Fatima. Son sujet c’était la consécration au Cœur Immaculé de Marie.

Le 10 décembre 1925, Notre Mère est apparue à Lucie avec l’enfant Jésus et le cœur entouré par des épines :

L’enfant Jésus a dit: « Ayez compassion du Cœur Immaculé de Marie entouré par des épines et blessé par l’ingratitude des gens ingrats, et il n’y a personne qui par l’acte de réparation puisse les retirer ».

Marie a dit : « Ma fille, regardez, mon Cœur entouré par des épines qui me blessent du fait des blasphèmes et des infidélités des gens. Au moins vous, essayez de me donner de la joie et dites à mon nom que j’arriverai à l’heure de la mort avec les grâces nécessaires pour ceux qui cinq mois consécutifs, les premiers samedis, se confesseront, recevront la communion, diront le chapelet et pendant un quart d’heure réfléchiront sur les quinze mystères du rosaire en m’accompagnant dans une intention de réparation.

2. Pourquoi cinq samedis pour l’expiation, et non pas neuf ou bien sept en l’honneur de Notre Mère des Douleurs?

La sœur Lucie raconte: « En restant pendant la nuit du 29 au 30 mai 1930 dans la chapelle avec Notre Seigneur et parlant avec Lui des quatrième et cinquième questions, je me suis sentie plus fortement entourée par la présence de Dieu. Si je ne me trompe pas, on m’a révélé ce qui suit: Ma fille, le motif est simple: il y a cinq outrages et blasphèmes proférés contre le Cœur Immaculé.

Premièrement: Les blasphèmes contre l’immaculée conception.
Deuxièmement: contre Sa virginité.
Troisièmement: contre sa maternité divine, quand on la reconnait seulement comme la mère de l’homme.
Quatrièmement: les blasphèmes de ceux qui implantent ouvertement dans les cœurs des enfants, l’indifférence, le mépris et la haine pour la Mère Immaculé.
Cinquièmement: les blasphèmes de ceux qui vilipendent directement sur ses images saintes.

C’est ma chère fille, le motif qui a obligé le Cœur Immaculé de Marie de Me demander cet petit acte d’expiation. Je voudrais par ce geste mettre en jeu ma miséricorde, pour qu’elle puisse pardonner à ces âmes qui m’ont insulté. Pour votre part, poursuivez avec vos prières et sacrifices, pour me supplier d’accorder à de ces pauvres âmes ma miséricorde ».

Jésus a dit à sœur Lucie: « c’est vrai, ma fille que plusieurs âmes commencent mais il y en a peu qui finissent et celles qui finissent, ont pour son but recevoir des grâces promises. Moi je préfère davantage ceux qui feront les cinq premiers samedis du mois à titre d’expiation envers le Cœur Immaculé de Marie votre Mère Céleste, que ceux qui en feront quinze sans engagement et avec indifférence ».

3. Des conditions de la dévotion des premiers samedis du mois – ce qui est demandé, pour accomplir cette dévotion?

Condition 1 – la confessions le premier samedi du mois.
Lucie a présentée à Jésus les difficultés, qui ont eue les âmes avec la confession le samedi et demandait que la confession sainte soit valide sur huit jours. Jésus a répondu: « elle peut être valide durant cette période et même plus à la condition que les gens en état de grâce, quand ils me recevront aient le désir d’expier les offenses faites au Cœur Immaculé de Marie ».

La confession peut être effectuée par exemple au cours du premier vendredi du mois en ayant à l’Esprit l’intention de réparation les blessures du Cœur Immaculé de Marie.

A la confession – c’est ce qui est essentiel – il faut aller avec l’intention d’expier pour les insultes au Cœur Immaculé de Marie. On peut méditer sur cette intention pendant la préparation à la confession et pendant de réception de l’absolution.

Avant la confession on peut dire celle prière ou pareille.

Mon Dieu, je veux me présenter au Saint Sacrement de la confession, pour recevoir le pardon des péchés commis, particulièrement pour ceux que j’ai commis consciemment ou inconsciemment en occasionnant la souffrance au Cœur Immaculé de Marie. Que cette confession supplie aussi la miséricorde pour les pauvres pécheurs, afin que le Cœur Immaculé de Marie Triomphe parmi nous.

On peut aussi pendant la réception de l’absolution dire l’acte de contrition.

Soit miséricordieux pour moi pécheur, pour mes péchés contre le Cœur Immaculé de Marie et ceux du monde entier.

Condition 2 – la communion du premier samedi du mois.

Apres avoir reçu la sainte communion, il faut éveiller l’intention de réparer. On peut dire celle prière ou une autre semblable.
O Vous La plus vénérable Vierge, Mère de Dieu et ma Mère! En m’unissant avec votre fils, je désire vous offrir une compensation pour mes péchés et ceux de tant de gens contre votre Cœur Immaculé. Malgré ma pauvreté et mon incapacité je veux faire tout ce que je peux pour expier les insultes et les blasphèmes. Je souhaite ô Vierge, vous adorer et aimer de tout mon cœur. C’est ce Dieu attend de moi. Et justement parce que Je Vous aime, je ferai tout ce qu’il est en mon pouvoir pour que vous soyez vénérée et aimée par tous. Et vous, Mère très chère, Refuge des pécheurs, daignez accepter cet acte de l’hommage, que je vous offre. Acceptez le aussi comme un acte de réparation pour ceux qui ne savent pas ce qu’ils disent dans leur méchanceté pour dire du mal de vous. Obtenez de Dieu pour eux le repentir, afin que par la grâce donnée, et plus encore votre bonté maternelle de puissance et de miséricorde soient en outre mis en évidence.

Qu’ils nous rejoignent et rendent hommages à votre sainteté et votre bonté, proclamant que vous êtes bénie entre toutes les femmes, Vous la Mère de Dieu, dont le Cœur Immaculé continue à manifester un tendre amour pour chaque être humain. Amen.

Condition 3 – Dire la rosaire (une partie cela vaut dire un chapelet) au cours du premier samedi du mois.

En commençant le chapelet il faut éveiller une intention pour expier, et dire à sainte Marie que nous allons prier pour sauver les pécheurs et par cela lui donner la preuve de l’amour éprouvé.
Si nous prions seules, essayons de le faire avec nos propres mots. Si nous disons le chapelet ensemble dans la communauté, on peut dire la prière qui suit:

Reine du Rosaire. Ici, nous nous mettons à genoux pour prier, en ce premier samedi pour dire le Rosaire, comme vous l’avez demandé. Nous voulons par cette prière, prier pour réparer des péchés les nôtres, ceux de nos parents, de nos pays et du monde entier. Nous voulons prier spécialement pour ceux qui ne croient pas en Dieu, et qui ont le plus besoin de sa miséricorde. Aidez-nous à expier à propos de cette intention que vous avez désignée. Aidez-nous à expier par notre rosaire les souffrances de votre Cœur Immaculé et Sacré-Cœur de Jésus.

Après chaque mystère du rosaire il faut dire la prière de l’ange de Fatima ;
O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, et conduisez toutes les âmes au ciel et aidez particulièrement ceux qui ont le plus besoin de ta miséricorde.

Condition 4 – une réflexion qui dure un quart d’heure sur des mystères de rosaire premier samedi du mois.

Nous prenons 15 minutes de réflexion sur le thème qui est donné par la dizaine de caque chapelet:

Nous devons nous pencher sur un ou les quelques mystères de rosaire. Nous pouvons penser au mystère choisi, et aussi aux mystères de la lumière.

Eveillons notre intention de réparation pour des pécheurs, qui ne veulent pas écouter notre Mère et ne veulent non plus être ses enfants, qui montrent à Marie leur indifférence et même la haïssent, cherchant diminuer sa gloire.

Nous pouvons dire à cette intention la prière qui suit;
Je me réjouis de votre invitation à participer, à cette méditation. Le premier samedi Vous ouvrez votre Cœur Immaculé à toute personne qui veut verser dans son cœur les signes que Dieu nous a montré à Fatima. S’il vous plaît, ouvrez votre cœur pour moi. J’ose le demander en toute humilité, mais avec une audace enfantine, parce que je veux vous suivre, parce que je veux vivre l’amour de votre Fils, parce que je veux être toujours en état de grâce et que je veux respecter votre saint Rosaire, et enfin – parce que je veux tout ce que je peux offrir dans un esprit de réparation pour les pécheurs. Donnez-moi de participer à votre méditation, et je promets de mettre en œuvre la parole qui sera versé dans mon petit cœur en deviendra plus doux pour Vous, plus proche de Vous, qui ressemblera davantage à votre Cœur Immaculé. Et si vous voulez, vous pouvez toujours prendre mon cœur et me donner le vôtre – comme vous avez fait avec vos enfants de Fatima. Alors je serai l’âme la plus heureuse du monde!

4. Si quelqu’un ne peut pas remplir des conditions le samedi, peut-il les remplir le dimanche?

La sœur Lucie répond : « Oui, la pratique sera accepté aussi le dimanche qui suit le premier samedi, si mes prêtres à cause d’une juste raison en donnent la permission.

5. Quels sont les avantages: qui étaient promis à ceux qui au moins une fois le font?

« Aux amés qui par ce moyen voudront expier – rappelle Jésus lui-même – disait Notre Mère de Fatima – je promets de les accompagner à l’heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires pour leur salut.

6. L’intention de réparation.

Combien importante est l’intention de réparation, rappelle Jésus lui-même, qui a dit à sœur Lucie, que la valeur de la dévotion est conditionnée ou fait dépend que les gens « aient envie d’expier à l’intention du Cœur Immaculé de Marie ». C’est pourquoi la sœur Lucie commence ses écritures avec une remarque: « n’oubliez pas l’intention de réparation, qui est une élément très important des premiers samedis ».

7. Les conditions sont simples, mais si elles sont remplies, elles portent fruits.

« Si l’on fait ce que je vous dis, plusieurs âmes seraient sauvées, la paix règnerait dans le monde. La guerre finirait » – dit notre Mère. Il faut accomplir ce que le Ciel demande. La demande de Marie concerne quatre conditions, donc il faut les remplir tous les quatre et non pas seulement celles que l’on veut. Si l’on parle de l’intention de réparation au Cœur Immaculé de Marie, donc il faut y penser pendant la dévotion des premiers samedis. Notre Mère demande une accompagnement de 15 minutes en contemplant les mystères de rosaire.

Par suite n’oublions pas la méditation, dont le sujet est très précis et il n’y a où l’on puisse faire comme on veut. D’ailleurs notre Mère demande non pas seulement le rosaire mais la méditation donc rappelons nous bien qu’il ne s’agit pas d’identifier les considérations avant chaque dizaine du rosaire avec la médiation sur l’ensemble des mystères de rosaire. Rappelons: la méditation, qui est indépendant de la prière du chapelet, est essentielle et on ne peut pas l’éviter.

8. Est -ce que la dévotion de premiers samedis est toujours actuelle?

Le pape Benoit XVI répond: « Il se leurrerait celui qui trouve que la mission prophétique de Fatima est accomplie ». « dans ce sens le message n’est pas fini, bien que les deux dictatures aient disparues. La souffrance de l’Eglise dure toujours aussi bien comme la menace de l’homme. En même temps les recherches de réponses n’arrêtent pas ; c’est pourquoi la piste reste actuelle que Marie nous a donnée. Aussi bien dans la misère d’aujourd’hui, où les forces du mal dans différentes formes menacent de piétiner la foi, c’est maintenant où nous avons besoin de réponses, celles que Notre Mère de Fatima a données aux enfants.
Jusqu’à présent les mots de Lucie restent actuels: « La très Sainte Marie a promis d’arrêter le fouet de la guerre, si cette dévotion est propagée et pratiquée. Nous voyons, qu’elle écarte cette punition par rapport aux efforts qui sont mis en œuvre, pour la propager. J’ai peur que nous pourrions faire plus que ce que nous faisons actuellement et que Dieu, qui n’est pas content, pourrait enlever le bras de sa miséricorde et permettre la purification du monde par cette destruction. Jamais ce risque n’a été tellement grande ». La dévotion des premiers samedis, est toujours un appel pour l’Eglise et pour chacun de nous: nous pouvons penser que nous pourrions faire plus, pour qu’elle soit pratiquée et connue.

La question est désormais: Pour quoi cette dévotion est importante aujourd’hui pour nous, n’oublions pas quand même que c’est « Dieu qui veut établir la dévotion au Cœur Immaculé de Marie ». Alors, seul Créateur du ciel et de la terre il tend la main de secours par Marie. Cela change complètement le rapport des choses. Sœur Lucie avec une grande simplicité enseigne tous ceux qui doutent sur le sens de cette pratique: « Dieu est le Père et il comprend mieux les besoins de ses enfants », Il souhaite « nous faciliter le chemin vers LUI ».

Le rappel de cette dévotion, quand nous vivons la grande neuvaine de Fatima, prend une signification particulière. C’est l’essentiel du message de Notre Mère et elle est un appel lancé vers chacun de nous. Nous ne pouvons pas limiter la piété mariale aux 13 émé jour des mois de mai à octobre où Marie est apparue, justifiant la dévotion pratiquées chaque premier samedi du mois. Quoi que nous fassions nous ne remplissons pas le message de Fatima si nous ne cherchons pas à expier les atteints faites au Cœur Immaculé de Marie.

La Prière de l’Ange de Fatima.

O mon Dieu, je crois en toi, Je t’adore, j’espère et je t’aime,
Je te demande pardon pour ceux qui ne croient pas,
Qui ne t’adorèrent pas, qui ne espère pas et qui ne t’aiment pas.

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint l’Esprit.
En la plus profonde humilité que je vous rendre l’honneur et je vous offre le très
Précieux Corps et le Sang, Âme et la Divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ,
Qui est présent dans tous les Tabernacles de la terre
En réparation pour des outrages, Des sacrilèges et l’indifférence par lesquels Il est Lui-même offensé.
Par les mérites infinis de son Sacré-Cœur
et pour ceux du Cœur Douloureux et Immaculé de Marie
Je Vous demande la grâce de la conversion des pauvres pécheurs et la guérison des grandes malades.

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.