La Vierge Marie à son Fils – les musulmans – Monique Marie

Je n’écrase aucun des musulmans, au contraire, je me sers de ce Croissant comme piédestal pour préparer le retour de Mon Fils !

Afficher l'image d'origine

Message du 14 août 2014 donné à Monique Marie, veille de l’Assomption de la Très Sainte Vierge Marie au Ciel.

En cette veille de la fête de Mon entrée au Ciel et de Mon Couronnement, c’est Moi, Ma petite fille bien-aimée, qui veut parler aux hommes parce que tel est le désir de Mon cher Fils que ce soit Sa Mère Immaculée qui termine ce beau Cahier d’Amour.

Oui, Je veux pour Mon Fils, avec Lui, dans la Très Sainte Trinité, vous demander de vous rappeler plus particulièrement aujourd’hui du récit de l’Apocalypse qui annonce la venue de la « Femme ayant le soleil pour manteau, la lune sous Ses Pieds »

Beaucoup d’entre vous savent que cette femme annoncée est Moi-Même (et en même temps l’Église), mais que signifie le fait que la lune soit « sous Mes Pieds » ?
Et pourquoi les représentations qui sont faites de cette Vision montrent, non pas une pleine lune mais une lune en forme de croissant, n’est-il pas l’emblème du monde musulman ? Oui, il l’est. Or, il est sous Mes Pieds, c’est à dire que ce qu’il représente s’est soumis à Moi !

Si bien que je ne l’écrase pas du tout comme Je le fais pour le serpent, non, Je n’écrase aucun des musulmans, au contraire, Je me sers de ce Croissant comme piédestal pour préparer le retour de Mon Fils !

En enfantant Jésus, J’ai désiré aussi les enfanter ! Or, aujourd’hui, en M’accueillant peu à peu dans leur cœur, beaucoup vont s’approcher de plus en plus de Celui qui est en Moi ! Ils seront ainsi délivrés de tout ce qui obscurcit leur pensée, de tout ce qui leur fait mal, de tout ce qui les blesse et pourront accéder à la seule Vérité qui comble toute âme, la seule Joie qui comble tout cœur, la seule réalité de l’Amour Miséricordieux.

Oui, leur malheur,
leurs douleurs,
leurs inquiétudes,
leur solitude,
l’enfermement dans lequel ils sont encore, sera vaincu, pour qu’ils puissent enfant s’incliner devant l’inimaginable, l’inouï, le Verbe de DIEU fait chair !

O chers enfants, chérissez-moi dans l’image de la Vierge de l’Apocalypse, implorez-moi, car voici le temps où cela se réalise,
voici le temps de la libération de tous ceux qui m’aiment,
voici le temps où ils se lèveront en masse, ceux qui enfin, se seront laissés toucher par Celui qui les comblera !

Invoquez-moi souvent sous ce doux vocable : Notre Dame de l’Apocalypse,
Notre Dame de ce Cataclysme d’Amour, de ce retournement de toutes choses vers l’Unique Vérité et vers la Joie de toute l’humanité qui est à vos portes ! Amen.

Votre chère Maman à tous.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.